Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire de la ville d'Halluin (Nord). Regard sur le passé et le présent.
  • : Publication relative à l'histoire de la ville d'Halluin 59250. Regard sur le passé et le présent.
  • Contact

Texte Libre


Vous pouvez
retrouver sur ce blog,

90 volets concernant les évènements

de la Guerre 1914 - 1918

et Halluin.

38 volets concernant les évènements

 de la Guerre 1939 - 1945

et Halluin,


ainsi que 30 volets consacrés à

La Libération d'Halluin en Septembre 1944.

unc.halluin.free.fr

marins.halluin.neuf.fr

1 volet sur l'Afghanistan et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre du Vietnam

(1963 - 1975

 


4 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Algérie
(1954 - 1962)

et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Indochine
(1946 -1954)

et Halluin

1 volet sur Les Colonies et Halluin

2 volets concernant les évènements

de la Guerre 1870 - 1871

et Halluin


2 volets concernant les évènements

des Guerres de Crimée (1854 -1856)
 d'Italie (1859)

et Halluin

Trois Grognards Halluinois de l'Empire,
Historique Militaire.

 

 

11 volets concernant l'Histoire

d'HALLUIN de 1850 à 2000.

 

 

Les Maires d’Halluin… en chiffres depuis la Révolution.

 

brandodean.over-blog.org/article-les-maires-de-la-ville-d-halluin-en-chiffres-depuis-la-revolution-

 

Elections Municipales d’Halluin depuis 1789, et diverses depuis 2000.

 

(1789 à 1957) brandodean.over-blog.org/article-5718533.html

 

(1957 à 1992) brandodean.over-blog.org/article-5718593.html

 

(1992 à 2007) brandodean.over-blog.org/article-5718818.html 

 

(Mars 2008 à ce jour) brandodean.over-blog.org/article-18082602.html  


Recherche

Texte Libre


Musique Classique - Opéra :

 
musiclassics.fr

radioclassique.fr

evene.fr

deezer.com/fr/music/maria-callas

deezer.com/fr/music/montserrat-caballé

deezer.com/fr/music/régine-crespin

deezer.com/fr/music/jessye-norman

deezer.com/fr/music/barbara-hendricks

deezer.com/fr/music/julia-migenes

deezer.com/fr/music/cécilia-bartoli

deezer.com/fr/music/natalie-dessay

deezer.com/fr/music/enrico-caruso

deezer.com/fr/music/luciano-pavarotti

deezer.com/fr/music/placido-domingo

deezer.com/fr/music/josé-carreras

deezer.com/fr/music/ruggero-raimondi

deezer.com/fr/music/roberto-alagna

deezer.com/fr/music/andrea-bocelli


Chansons Françaises et Etrangères :

deezer.com/fr/music/jacques-brel

deezer.com/fr/music/johnny-hallyday

deezer.com/fr/music/florent-pagny

deezer.com/fr/music/michel-sardou

deezer.com/fr/music/alain-bashung

deezer.com/fr/music/alain-souchon

deezer.com/fr/music/francis-cabrel

deezer.com/fr/music/daniel-balavoine

deezer.com/fr/music/mylene-farmer

.deezer.com/fr/music/Jean-louis-murat

deezer.com/fr/music/serge-gainsbourg

deezer.com/fr/music/etienne-daho

deezer.com/fr/music/juliette-greco

deezer.com/fr/music/charles-aznavour

deezer.com/fr/music/elvis-presley

deezer.com/fr/music/michael-jackson

deezer.com/fr/music/seal

deezer.com/fr/music/phil-collins

deezer.com/fr/music/sting

deezer.com/fr/music/elton-john

deezer.com/fr/music/prince

deezer.com/fr/music/georges-brassens

deezer.com/fr/music/eddy-mitchell

deezer.com/fr/music/gilbert-becaud

deezer.com/fr/music/edith-piaf

deezer.com/fr/music/patrick-bruel

deezer.com/fr/music/charles-trenet

deezer.com/fr/music/serge-lama

deezer.com/fr/music/daniel-guichard

deezer.com/fr/music/yves-simon

deezer.com/fr/music/francis-lalanne

deezer.com/fr/music/bob-dylan

deezer.com/fr/music/leonard-cohen

deezer.com/fr/music/joan-baez

deezer.com/fr/music/madonna

deezer.com/fr/music/claude-francois

deizer.com/fr/music/dalida

deezer.com/fr/music/michel-polnareff

deezer.com/fr/music/julio-iglesias

deezer.com/fr/music/celine-dion

deezer.com/fr/music/pascal-obispo

deezer.com/fr/music/yannick-noah

deezer.com/fr/music/christophe-willem

.deezer.com/fr/music/christophe-maé

deezer.com/fr/music/abba

deezer.com/fr/music/boney-m

deezer.com/fr/music/the-doors

deezer.com/fr/music/U2

deezer.com/fr/music/indochine

deezer.com/fr/music/the-beatles

deezer.com/fr/music/the-rolling-stones


Clips :

muzika.fr/clip/47463 Frank Sinatra

muzika.fr/clip/20885 Jean Ferrat

 
muzika.fr/clip/41954 Joe Cocker

muzika.fr/clip/51584 The Platters

muzika.fr/clip/18463 Renaud

muzika.fr/clip/19431 Jacques Dutronc

muzika.fr/clip/28079 Lionel Richie
 
muzika.fr/clip/48464 Tina Turner

muzika.fr/clip/22835 Jeanne Mas

muzika.fr/clip/51596 Erros Ramazzotti 

muzika.fr/clip/23966 Desireless

muzika.fr/clip/48940 Barry White

muzika.fr/clip/49235 Renan Luce

muzika.fr/clip/58832 Julien Doré

muzika.fr/clip/44811 Bob Marley

muzika.fr/clip/14192 Guy Béart

muzika.fr/clip/13583 Sylvie Vartan

muzika.fr/clip/39275 Nolween Leroy

muzika.fr/clip/36603 Raphaël

muzika.fr/clip/25553 Carla Bruni

muzika.fr/clip/31477 Marianne Faithfull

muzika.fr/clip/13000 Julien Clerc

muzika.fr/clip/23466 Gérald De Palmas

muzika.fr/clip/21314 Laurent Voulzy
  
muzika.fr/clip/62205 La Grande Sophie

muzika.fr/clip/49894 Nana Mouskouri

muzika.fr/clip/55939 Benjamin Biolay

muzika.fr/clip/36342 Lynda Lemay

muzika.fr/clip/28148 Jimmy Somerville

muzika.fr/clip/10409 Barbara

muzika.fr/clip/17079 Vanessa Paradis

muzika.fr/clip/14795 Georges Moustaki

muzika.fr/clip/20983 Jane Birkin

.muzika.fr/clip/39741 Mike Brant

muzika.fr/clip/14004 Philippe Cataldo

muzika.fr/clip/38485 Diams

muzika.fr/clip/43495 Patrick Hernandez

.muzika.fr/clip/39790 Faudel

muzika.fr/clip/62183 Grégoire

muzika.fr/clip/10019 Mano Solo

muzika.fr/clip/61251 Abd Al Malik

muzika.fr/clip/51079 Barbra Streisand

muzika.fr/clip/17691 Serge Reggiani

muzika.fr/clip/18782 Christophe

muzika.fr/clip/20482 Claude-Michel Schönberg

muzika.fr/clip/28394 Cock Robin

muzika.fr/clip/59417 Bénabar

muzika.fr/clip/27718 Rose

muzika.fr/clip/15987 Gérard Manset

muzika.fr/clip/55433 Chris Rea

muzika.fr/clip/53098 Mika

muzika.fr/clip/29375 Corneille

muzika.fr/clip/39010 Clémence 

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 06:20



Le Boxing club de la Lys organisait, samedi 25 avril 2009, à la salle Faidherbe, un gala de full contact. 7 clubs de la région étaient conviés à cette exhibition destinée à faire découvrir ce sport où le maître mot est le respect.

En effet, ce gala était proposé à un public novice en la matière des combats amateurs de boxe pieds poings.

Tout au long de cette soirée les spectateurs ont assisté à une série de confrontation de Fulleurs de tous âges et toutes catégories confondus.

Sur le ring, les spectateurs ont pu observer le talent et la combativité des jeunes. Et n'en déplaise à certains, ce sport de combat n'est pas réservé à la gente masculine.


D'ailleurs la petite Manon Ducrocq du club d'Halluin a prouvé que les filles avaient toute leur place sur un ring et avec des arguments sacrément punchés.


Pour le président du club Saïd Bensihmed, le full contact est avant tout un sport où l'on apprend le respect de la discipline, des règles et de l'adversaire
.

Et c'est ce que l'on a pu observer tout au long des combats. Une belle soirée qui a été appréciée à sa juste valeur par les spectateurs présents.


(Archives, NE, 29/4/2009).

Le Boxing Club Halluinois existait déjà en 1927. Cette équipe avait son siège au « Café des Voyageurs » au 144, rue de Lille. Camille Leenkneght en était l’entraîneur, avec M. Degroote pour assistant.

 

Des combats avaient lieu au siège dans la salle des combattants, ou dans la salle du café de la Mairie, ou chez Boosteels, contre des équipes de Menin (B) : rencontres très suivies par les amateurs de boxe.


(Archives, Halluin Images d’Autrefois).
 

 

Deux jeunes Halluinois champions de France

Le boxing club de la Vallée de la Lys revient de Vichy avec deux titres de champion de France de boxe thaïlandaise, Amandine et Mehdi.

En catégorie pupilles de moins de 32 kg, Amandine Molnar, 9 ans, a enlevé avec hargne le titre. Scolarisée à l'école Michelet, en CM 1, Amandine a débuté la boxe en 2004 et enlève les titres régionaux en 2007 et 2008.


Mehdi Aït El Had a également remporté le titre en pupilles, Mehdi, graine de champion, truste les titres régionaux avec une aisance déconcertante depuis 2003.


(Archives, VdN, 23/5/2009).


Amandine Molnar, 9 ans et championne de France.

Amandine Molnar, neuf ans, ne paye de mine. Pourtant, l'enfant est championne régionale de boxe américaine et de boxe thaï. Et championne de France de K1 rules. Rencontre avec une sportive déterminée et bien entourée.

 Amandine a choisi son sport et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Said Bensihmed, son entraîneur, loue « sa motivation ». « Elle est déterminée, et ce n'est pas une pleurnicheuse », apprécie-t-il.

Après seulement trois ans de pratique au boxing club vallée de la Lys, la jeune fille a déjà raflé de nombreux titres. Elle fait la fierté de son papa qui assiste à tous ses combats. Elle en totalise déjà quinze. « Les coups sont interdits avec les mineurs, précise Said Bensihmed, ce n'est que de la touche, il n'y a pas de risques ».

Au club, les filles représentent environ 15 % des effectifs. Pas de quoi décourager la jeune fille qui ne louperait pour rien au monde ses trois heures d'entraînement par semaine.

« Le sport permet d'avoir confiance, d'être calme et de connaître plus de monde », glisse son entraîneur.


Dans les rangs du club, Mehdi Ait Eladj, 10 ans a un palmarès aussi garni que la sportive, avec entre autres un titre de champion de France de boxe américaine. « Il est très bon dans ses déplacements », souligne Saïd Bensihmed. Entraîneur ravi de disposer de jeunes motivés et avec la tête sur les épaules.


Boxing Club Vallée de la Lys. Renseignements 06 69 65 01 45. Ou sur le site : "TEAM SAID BENSIHMED"


(Archives, N.E.,13/9/2009).


En individuel, Bouavane Nammisaye, champion de France de boxe thaï 2007/2008 et champion de France de kick-boxing en 2009 est déclaré meilleur sportif  halluinois de l'année 2009.

 

 

Un océan de titres pour le Boxing Club… 

Après avoir enlevé sept titres de champion dont trois de France, le Boxing Club de la Vallée de la Lys conserve son cap sur ses bases fondamentales : « Canaliser l'énergie de nos jeunes par la pratique de la boxe thaï » avec un président, Richard Ndele, qui s'investit au maximum pour la bonne marche du club et un entraîneur, Saïd Bensihmed, qui ne compte plus son investissement en temps et en sorties pour ses protégés.

Et c'est sous les couleurs du Team Bensihmed que les boxeurs halluinois remportent victoires, coupes et titres. Assurant la présidence depuis trois années, Richard Ndele est fier des améliorations apportées par tous les bénévoles et les parents : « Notre club compte 150 adhérents licenciés et trois entraîneurs ont passé avec succès le brevet fédéral de moniteur 1 avec la possibilité au mois d'avril 2011 d'obtenir le deuxième niveau... ».

 

La nomination de meilleure sportive de l'année 2010 par l'Office Halluinois des Sports de la jeune boxeuse Amandine Molnard, championne de Région et championne de France de boxe thaï dans sa catégorie est le petit plus qui permet de stimuler le club.

 

Les projets pour ce début d'année 2011 sont légion avec entre-autres le traditionnel couscous du club salle annexe Wancquet le samedi 19 février 2011. « Pour permettre un autofinancement de nos projets », souligne le président.

 

Autre date à retenir, le samedi 19 mars, avec les combats de la finale du championnat régional de boxe thaï, salle Alexandre Faidherbe. Pour Didier Delahousse, premier adjoint et adjoint aux sports : « Le Boxing Club peut compter sur le soutien de la municipalité, car c'est un club qui fonctionne à merveille et qui fait honneur à sa ville ».

 

Renseignements : Boxing Club Vallée de la Lys, président : Richard Ndele Sangala, 22 rue Maurice Ravel 59 250 Halluin. Tél : 03 28 07 30 41 - 06 19 45 79 39 (après 19 h). Richard. ndele@yahoo.fr Saïd Bensihmed : tél : 06 77 34 25 61 (après 18 h).

 

(Archives, VdN, 29/12/2010).

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 06:31


Les membres de l'association De Kapelle, qui a pour vocation d'entretenir le patrimoine religieux de la commune, se sont réunis en assemblée générale au centre pastoral. L'occasion d'annoncer la pose fin mars 2009 de la première pierre de la chapelle Ste Barbe.


Avant de présenter le rapport d'activité, le président s'est félicité de voir l'augmentation de membres et sympathisants, au nombre de 24.


 
L'association halluinoise a participé le 22 mars 2008, à l'AG du Nord Pas de Calais de l'ARARCO, association régionale du Nord pas de Calais pour la reconstruction des chapelles et oratoires. « Le loto, du 7 juin, n'a pas rempli son objectif et nous avons décidé de ne plus organiser ce type de manifestation » précise le président Jean Pierre Polnecq.


Au niveau des restaurations réalisées en 2008, le président a tenu à remercier les lycéens du LEP St Exupéry, section menuiserie, qui ont effectué la partie bois de la niche St Roch, rue E.Zola et les techniciens de la ville qui avec leur nacelle ont placé la statue et fermé la niche. « Ce fut une belle réussite de rénovation » ajoute le président.


Suite aux différents actes de vandalisme, les troncs se trouvant auprès des chapelles ont été supprimés et désormais une quête est réalisée à la fin de la messe en faveur de l'association.

 

En 2009, De Kapelle fêtera ses 10 ans et organisera le 21 mai prochain, jeudi de l'ascension, une cérémonie religieuse à 11h au Kluit Put avec la participation de la chorale Les Amis d'en Haut, suivi à 12h30 d'un repas champêtre, avec animation jusqu'à 17h.


Des aides au financement


Le gros morceau de l'année 2009, sera la construction de la chapelle Ste Barbe à la caserne des pompiers. Elle va mesurer 1m sur 1m et sera vitrée des 3 côtés afin de mieux la voir depuis l'école Ste Marie et de la caserne.

 

 « Son coût s'élève à 4382 euros. Le financement est assuré grâce à nos réserves, à de généreux donateurs, au conseil général à hauteur de 600 euros et par l'ARARCO pour 390.40 euros. La silhouette d'un sapeur pompier d'aujourd'hui sera apposée. Cette chapelle est un hommage aux sapeurs pompiers qui sont dans cet emplacement depuis 1840 » précise Jean Pierre Polnecq.

 

.(Archives NE, 2009).

La Chapelle des Pompiers


Après la pose de la structure de la chapelle dédiée à la patronne des soldats du feu, Ste-Barbe trône désormais sur le site de la caserne des pompiers, rue de l'abbé Bonpain.


Avec la mention : caserne d'Halluin de 1845 à 2010.


Cette réalisation est à mettre à l'actif de l'association De Kapelle présidée par M. Polnecq qui aura attendu 4 ans avant de voir cette idée de chapelle être concrétisée.


La statue a été restaurée par Maxime Grimonprez alors que l'entreprise Maxime Publicité a réalisé le panneau de fond représentant un soldat du feu devant un camion rouge
.


A noter une statuette de pompier que M. Polnecq a acheté dans une surface spécialisée.


(Archives NE 4/5/2009).

L I E N S : Trois églises halluinoises (Nord), une paroisse, sept chapelles et de nombreuses niches.

Le Centre de Secours des Sapeurs-Pompiers d'Halluin a 160 ans.  


 

Le 10ème Anniversaire  de l’Association


La fête champêtre organisée à l'occasion du dixième anniversaire de l'association De Kapelle, sur le site du Kluit Put, ce jeudi 21 mai 2009, a été une réussite.


La journée festive a démarré avec une cérémonie religieuse, hommage à la Vierge Marie, célébrée par le diacre Didier Robe. La partie musicale de cette cérémonie était assurée par les jeunes musiciens de l'orchestre Contre vents et marées.


Les accordéonistes halluinois ont, quant à eux, animé l'apéritif-concert qui suivait, annonçant la dégustation sous chapiteau du traditionnel poulet frites, apprécié dans un brouhaha de circonstance.


Toute la journée, les Compagnons du Bohémond, association qui prend racine au temps des chevaliers, a fait revivre des scènes empruntées au Moyen Âge. Une animation très appréciée du public, notamment de Marie-Jeanne, Yvette, Évelyne, Christiane et Roselyne « venues entre copines passer un moment convivial et réussi grâce au beau temps ».


Le président de l'association, Jean-Pierre Polnecq, n'était pas peu fier de présenter les réalisations de son association depuis une décennie. Avec cinq membres actifs et vingt huit sympathisants, le groupe a redonné vie, remis en état et entretient sept chapelles et une trentaine de niches !


Le 27 juin prochain, à 15 h 30, l'association De Kapelle inaugurera la niche dédiée à Sainte Barbe. Une niche érigée dans la cour du centre de secours des sapeurs-pompiers volontaires, en plein centre-ville d'Halluin.

 
(Archives, VdN, 23/5/2009).


Ste Barbe veille sur eux


Une chapelle dédiée à Ste-Barbe a été inaugurée samedi 27 juin 2009 devant la caserne. Une protection divine mais aussi un moyen de se souvenir pour toujours de la présence des soldats du feu.


Dans quelque temps, il n'y aura plus de pompiers à Halluin, la première pierre du centre intercommunal de secours sera posée jeudi, mais grâce à cette chapelle on se souviendra toujours de leur présence. « Sans elle dans dix ans les gens oublieront qu'il y avait une caserne ici », confirme Jean-Pierre Polnecq, président de l'association De Kapelle et anciens pompiers.


« Une journée de fête »


Présents depuis 1845 à Halluin, les pompiers partiront désormais en mission sous l'oeil bienveillant de leur sainte patronne
. La promotion des jeunes sapeurs pompiers a d'ailleurs été baptisée Sainte-barbe en l'honneur de cette journée particulière.


En marge de l'inauguration, les soldats du feu organisaient également une exposition permettant de découvrir les uniformes et les camions à travers le temps et les différents pays.


« Nous avons voulu faire de cette journée une fête,
poursuit Jean-Pierre Polnecq. Les camions attirent les gens et leur donnent envie de visiter le reste de l'expo. »
Parmi les objets exposé, on pouvait notamment voir une série de casques de pompiers dont ceux portés par les soldats du feu new-yorkais après les attentats du 11 septembre 2001.


(Archives, N.E., 29/6/2009).
 


 L’empreinte des sapeurs-pompiers sur la ville


Avant de rejoindre le centre intercommunal qui sera implanté à Bousbecque, Jean-Pierre Polnecq président de l'association « De Kapelle » a souhaité par l'inauguration de la chapelle de Sainte-Barbe, marquer 165 années de courage et de dévouement de ses pompiers volontaires au service de la population halluinoise.


En présente de M. Jean-Luc Deroo, maire, qui a dévoilé la statue, de M. Christian Vanneste, député, du commandant André Gevært, du capitaine Jules Alard. M Polnecq a donné un petit topo de l'histoire du centre de secours d'Halluin.


Un hommage appuyé a été assuré à destination de tous les volontaires qui parfois, au péril de leurs vies, ont marqué depuis sa création l'histoire locale de ce qui à la création de la CUDL en 1968 prendra le nom de la 12e compagnie.


Le tout a été marqué par un moment d'intense émotion pour la garde d'honneur du drapeau, les anciens de la 12e et les pompiers encore en activité. L'ouverture du centre de Bousbecque prévue en 2010, tourne la page de la grande épopée du centre de secours. Le lieutenant Thierry Polnecq, actuel responsable du centre cessera alors ses fonctions.


La troisième promotion des jeunes sapeurs pompiers a pris comme nom de promotion, le nom de leur sainte patronne Sainte-Barbe. Le capitaine Jules Alard a effectué un historique du parcours de la statue.


«  La statue de Sainte Barbe a été installée très longtemps à l'église Saint-Alphonse du Mont, Je l'ai reçue en don par un responsable de cette église. Ma tante, âgée de 80 ans, l'a connue quand elle a fait sa communion, cela doit dater de 1920 ou avant. Elle a été emportée par l'association "De Kapelle" le jeudi 22 janvier 2009 pour une rénovation avant son installation au centre de secours  ».


Cette chapelle a été financée grâce au soutien de la ville, du conseil régional et de l'association


(Archives, VdN, 30/6/2009).

 

Restauration programmée en 2010


L'association De Kapelle a réuni ses adhérents dernièrement en assemblée générale, sous la houlette de leur président Jean-Pierre Polnecq.Des opérations de restauration sont programmées pour cette année

Les défenseurs du patrimoine culturel halluinois ne sont qu'une trentaine, mais depuis la création de l'association en 1999, ils n'ont jamais ménagé leurs efforts pour la protection, la sauvegarde et l'entretien des différentes chapelles ou niches de la commune. L'année 2009 a d'ailleurs vu l'inauguration de la chapelle Ste Barbe, qui vient s'ajouter aux sept chapelles existantes.


Les projets 2010 visent à restaurer la statue de Jeanne d'Arc rue de la Libération, et la niche de St Roch rue Henri Barbusse.
Ces deux opérations nécessiteront environ 1 000 E, et la remise en état d'une autre niche dédiée à St Roch cité Emile Verroye sera programmée sur le plus long terme, cette opération nécessitant la constitution de dossiers en vue d'obtenir des subventions des services de la Région ou de l'ARARCO, l'association régionale de protection des chapelles et oratoires.


Une fête champêtre le jeudi de l'Ascension est également inscrite au planning des manifestations de l'année. Association De Kapelle, 06.83.80.69.91 cotisation 10 euros/an.


(Archives, N.E., 11/3/2010).



Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 19:07


Journée Nationale du 8 Mai 1945.

 

Vendredi 8 Mai 2009

Cérémonie officielle à 11 H.

 

Au Monument aux Morts d’Halluin.

 


La Seconde Guerre mondiale se termine officiellement en Europe le 8 mai 1945, à 23h01, au lendemain de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie (celle-ci a été signée le 7 mai à Reims).

Discours radiodiffusé de Charles de Gaulle (8 mai 1945)


La guerre est gagnée ! Voici la Victoire ! C’est la victoire des Nations Unies et c’est la Victoire de la France !

 

L’ennemi allemand vient de capituler devant les armées allées de l’Ouest et de l’Est. Le Commandement français était présent et partie à l’acte de capitulation. Dans l’état de désorganisation où se trouvent les pouvoirs publics et le commandement militaire allemands, il est possible que certains groupes ennemis veuillent ça et là, prolonger pour leur propre compte une résistance sans issue. Mais l’Allemagne est abattue et elle a signé son désastre !

 

Tandis que les rayons de la Gloire font une fois de plus resplendir nos drapeaux, la patrie porte sa pensée et son amour d’abord vers ceux qui sont morts pour elle, ensuite vers ceux qui ont, pour son service, tant combattu et tant souffert ! Pas un effort de ses soldats, de ses marins, de ses aviateurs, pas un acte de courage ou d’abnégation de ses fils et de ses filles, pas une souffrance de ses hommes et de ses femmes prisonniers, pas un deuil, pas un sacrifice, pas une larme, n’auront donc été perdus !

 

Dans la joie et la fierté nationale, le peuple français adresse son fraternel salut à ses vaillants alliés qui, comme lui, pour la même cause que lui, ont durement, longuement, prodigué leurs peines, à leurs héroïques armées et aux chefs qui les commandent, à tous ces hommes et à toutes ces femmes qui, dans le monde, ont lutté, pâti, travaillé, pour que l’emportent, à la fin des fins, la justice et la liberté.

 

Honneur ! Honneur pour toujours, à nos armées et à leurs chefs ! Honneur à notre peuple, que des épreuves terribles n’ont pu réduire, ni fléchir ! Honneur aux Nation Unies qui ont mêlé leur sang à notre sang, leurs peines à nos peines, leur espérance à notre espérance et qui, aujourd’hui, triomphent avec nous.

 

Vive la France !

 

 
L I E N S :  http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19450507


http://www.histoire-fr.com/mensonges_histoire_armistice.htm


La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (1) L'Ange halluinois recouvert du drapeau tricolore !

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (25) Amicale des Combattants des 2 Guerres, U.N.C. Halluin - Liste des 39 - 45 (1).

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (25 Bis) Amicale des Combattants des 2 Guerres, U.N.C. Halluin - Liste des 39 - 45 (2) suite et fin.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (26) Halluinois Morts - Victimes de la Guerre 1939 - 1945.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (27) Maurice Schumann à Halluin, le 3 mars 1945.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (28) Maurice Schumann - Biographie.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (29) La fusion de l'Amicale des anciens combattants de 1914 - 1918 avec celle des anciens combattants de 1939 - 1945.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (30) Pierre Desprez fondateur de l'Amicale des anciens combattants UNC 39-45.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (31) Le télégramme du Général de Gaulle aux combattants halluinois.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (32) Le Bilan de la Seconde Guerre Mondiale.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (33) 1945 : Halluin renaît après la libération.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (35) En 1948, Inauguration du Mémorial aux Victimes Halluinoises de 39-45.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (16) Le Chant des Partisans.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (78) Le Drapeau Français... Historique.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (79) La Sonnerie "Aux Morts"... Historique.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (82) L'Hymne Français "La Marseillaise" - Historique et Paroles.

Hommage au Peuple Américain ! Hymne National "La Bannière Etoilée", Rosa Parks, Martin Luther King.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (80) L'Hymne Britannique "God Save The Queen" - Historique et Paroles.

Le "Square Pierre Desmedt (1914 - 2005), Aux Déportés Halluinois".

Hommage de la Nation au "Commando Kieffer" ce jeudi 8 Mai 2008.




                       Réponse à ... "Je pose la question" publiée le 18 décembre 2007.

 

"Lors de la cérémonie officielle, ce 8 Mai 2009, au Monument aux morts d'Halluin, j'ai pu constater avec plaisir que différents points soulevés sur mon blog,  dans un article intitulé :

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (27 et fin) Décevant ! ou la réflexion relative à la célébration du 60ème anniversaire de la Libération d'Halluin, en septembre 2004.

étaient suivis des faits, notamment  : - "L'Ange Halluinois" drapé des couleurs nationales (geste symbolique du 25/8/1944 par M. Henri Supply, célébrant la Libération de Paris).

- Discours par les personnalités halluinoises, face au Mémorial,  de M. le Maire et  M. Grimonpont président de l'UNC d'Halluin
(complétés sobrement par deux jeunes représentantes du CMEJ)

- Une installation acoustique en bon  état de marche ! (Souvent inaudible
 !).

 
Voilà un cérémonial qui était à la hauteur de cette commémoration, avec une mention particulière pour la prestation toujours impeccable de l'Harmonie Municipale Halluinoise.

Seul petit bémol : le fait que le drapeau national,  qui entourait "L'Ange",  soit retiré dès la cérémonie terminée... le laisser en place, durant les trois jours de fin de semaine, aurait été une excellente initiative, pour l'ensemble de la population".

                                                        
                                                   Daniel Delafosse
                                    

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 11:17

 

Au fil des évènements, souvent tragiques, vécus par la population halluinoise, des lieux de commémoration se sont imposés ou ont été choisis par les élus. Voici les principaux endroits :

 

Le monument aux morts du cimetière : Aux victimes de toutes les guerres, et les tombes des résistants, rue des Frères Martel.

 

Le cimetière militaire allemand : Aux soldats allemands morts pendant la première guerre mondiale, rue des Frères Martel.

 

Le carré militaire du Commonwealth : Aux soldats britanniques morts à Halluin, rue des Frères Martel.

 

Le monument aux morts : Aux enfants d’Halluin morts pour la France, à l’angle des rues de Lille et de la Libération, square du Train de Loos.

 

Le square des anciens combattants d’AFN : Aux Halluinois morts en Afrique du Nord,  angle des rues de Lille et Jean Jaurès.

 

Le square du 19 mars 1962 : Cessez-le-feu en Algérie, angle des rues Gustave Desmettre et Gabriel Péri.

 

Le square Pierre Desmedt : Aux résistants et déportés de la seconde guerre mondiale, angle des rue Jean Jaurès et du Cardinal Liénart.

 

Le square David Poulain : Au militaire halluinois tué en Afghanistan en 2006, à l’angle des rues Pasteur et Gustave Desmettre.

 

Il est impossible de les citer tous mais de nombreux noms de rues (du Docteur Pierchon par exemple) et quelques plaques murales (comme celle honorant, au 70 rue de Lille, les religieuses qui sauvèrent des résistants en septembre 1944), rendent également hommage aux Halluinois, civils ou militaires, qui se sont illustrés au fil des temps.

 

(Archives Magazine municipal Février 2008).

 


LIENS
 : Historique du Monument aux Morts d'Halluin (Nord).


 La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (47) Le Cimetière Militaire Allemand d'Halluin, et Ceux de la Vallée de la Lys.

Le Carré Militaire Halluinois du Commonwealth.

La Guerre d'Algérie (1954 - 1962) - Halluin (3) Une stèle à la mémoire des anciens combattants d'Afrique du Nord.

La Guerre d'Algérie (1954 - 1962) - Halluin (4) Inauguration du square du 19 mars 1962.

Le "Square Pierre Desmedt (1914 - 2005), Aux Déportés Halluinois".

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (46) La Symbolique des Monuments aux Morts, Mémoire de la Grande Guerre.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (79) La Sonnerie "Aux Morts"... Historique.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (78) Le Drapeau Français... Historique.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (51) Le Foyer des Anciens Combattants d'Halluin... Historique.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (61) La Maison du Combattant créée en 1976 à Lille.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 07:27


Dans le cimetière d’Halluin, il y a aussi le carré du Commonwealth : quarante-deux tombes disent qu’on est venu de loin pour défendre notre terre.

 

 

L i e n s :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Commonwealth

http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Commonwealth

 

Historique du Monument aux Morts d'Halluin (Nord).

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 06:29


La ville d'Halluin a inauguré, le vendredi 13 mars 2009, un verger à vocation pédagogique pour les élèves des écoles Anne-Frank et Jean-Moulin.


La précoce de Wirwignes, la Reinette d'Angleterre, la Gosselet... Si ces appellations n'évoquent pas grand-chose aux élèves du groupe scolaire Anne-Frank et Jean-Moulin, ils verront bientôt germer toutes ces variétés de pommes dans le verger de 2 000 m² qui vient d'être aménagé dans le jardin de leurs écoles.


Porté et financé par la municipalité, le projet est le fruit d'un partenariat avec le Centrerégional de ressources génétiques (CRRG) qui a conseillé la ville dans ses choix de plantations. « L'idée est de faire revivre des essences locales et régionales, bien adaptées à notre climat », explique le maire. Et de leur permettre de s'épanouir dans un environnement le plus écologique possible.


S'approvisionnant dans neuf pépinières de la région, le service « soins des arbres » de la ville a sélectionné 50 arbres fruitiers parmi lesquels 15 variétés de pommiers, 12 de poiriers, mais aussi 18 plantes produisant des petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers, mûriers).


Si les vergers pédagogiques fleurissent dans la métropole, celui-ci comporte une particularité : la forme de ses arbres qui se décline en oblique, cordons, palmettes...

« Avec pas mal de variétés à basses tiges qui donnent rapidement des fruits »,
promet David Swaenepoel, coordinateur de l'équipe, annonçant la première récolte dès l'an prochain.


Gîte à hérissons



Mais la richesse de ce verger ne se limitera pas à sa moisson. « Notre objectif est de le rendre remarquable par son côté pédagogique », précise encore le maire. Ici, les produits phytosanitaires sont proscrits. « Notre souhait est d'obtenir un équilibre entre insectes ravageurs et insectes utiles afin d'éviter l'utilisation de produits chimiques. »


La démarche écologique prend toute son ampleur avec : un semis de gazon fleuri « très mellifère afin d'attirer le plus possible d'insectes » l'installation de nichoirs, d'un gîte à hérissons le tuteurage en bois de châtaignier non traité le recyclage d'un peuplier du Canada en bancs, table, chemin en copeaux de bois broyé...


Des jardins suspendus ont été mis à disposition des enseignants pour de nouvelles « expériences vertes ». « Nous envisageons aussi de planter, avec les enfants, une haie diversifiée pour l'accueil des insectes », projette D. Swaenepoel.


À travers ce verger, les élèves auront l'occasion de planter, entretenir et récolter. Ils bénéficieront d'une leçon de chose grandeur nature qui permettra aux plus petits de découvrir la biodiversité et de suivre l'évolution de la vie végétale. La meilleure façon de cultiver son respect de la nature


(Archives VdN, 14/3/2009).

L i e n :  Un Jardin Japonais au Centre Ville d'Halluin...

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 06:47


L'ADSL, une denrée rare !


Seulement 5 % des 7 432 Halluinois(es) connectés à Internet bénéficient du haut débit ADSL. Une hérésie qui pénalise particuliers et entreprises. La solution viendra peut-être de LMCU. En attendant, c'est le parcours du combattant pour les internautes.


Pierre-Mickael Marchand, étudiant de 21 ans qui se prédestine à des études d'ingénierie informatique, et Stéphane Bedleem, conseiller municipal délégué à la ville numérique, ont entamé depuis plus d'un an un véritable parcours du combattant sous le sigle « Halluin et l'ADSL » pour tenter de convaincre France Telecom d'installer un dslam
(connexion au réseau ADSL) à Halluin équivalent à celui de Roncq.


« A Roncq, ce dslam est installé sur 3000 m² sur 3 niveaux, rue du Dronckaert, face au garage de l'Autoroute »,
souligne P.M. Marchand, « à Halluin, le dslam est implanté sur 20m² au 1e étage du commissariat de la rue de Lille. C'est simple, seulement 5 % des 7432 connexions internet halluinoises sont ADSL ! 60 % des Halluinois (es) connectés à Internet ont un débit compris un demi méga octets et un méga octets quand on situe le haut débit ADSL à partir d'un minimum de 8 mégas octets pour capter la télé,etc ».


D'ailleurs, c'est simple, Pierre-Mickaël Marchand va plus vite sur Internet à partir de son téléphone portable, un i-Phone, que sur l'ADSL dont il bénéficie à Halluin, du côté de la carrière du lapin blanc, en pleine campagne. « Le problème s'est posé en 2000 », se souvient-il, « Numéricâble était venu en 1996 à Halluin sans beaucoup de succès. On a alors rappelé France Télécom en 2000. Leurs techniciens sont venus et puis on ne les a plus revus avant 2006, c'est à ce moment-là qu'ils ont installé au commissariat le dslam que se partagent les différents opérateurs. »


Le réseau ADSL est comme une toile d'araignée à Halluin. « C'est ce qui fait qu'on peut capter l'ADSL en un point de la commune mais pas forcément chez le voisin direct à une habitation connectée », explique P.M. Marchand.


Après l'ADSL, la TNT en 2012 !


Dès lors, nombre de personnes qui télé-travaillent à domicile, d'entreprises, de professions libérales, voire de jeunes sociétés comme celle qui vient de voir le jour av. Vyncke pour héberger des sites web sont bloquées dans leurs activités.


« On a donc démarré une pétition il y a plus d'un an, à la fois sur le marché du samedi matin, chez les commerçants mais aussi en ligne, ce qui a permis de recueillir 5000 signatures dont 1300 sur Internet »,
rappelle P.M. Marchand, « ça a fait boule de neige et elle permet de mettre la pression ».


Ainsi, France Telecom est revenu en juin2008 en mairie d'Halluin mais uniquement pour développer l'aspect commercial de l'entreprise. « France Telecom a mené une étude de rentabilité à Halluin, se rendant compte que l'investissement pour les travaux ne serait amorti que dans 3 ans au lieu d'une année comme le souhaite l'entreprise plus préoccupée actuellement à couvrir des zones encore blanches » , assure P.M. Marchand, « France Telecom a aussi proposé une autre solution en fin d'année qui consisterait à envoyer le flux télé par parabole, ce qui n'est qu'un pis-aller irréalisable. Il y a eu aussi l'idée d'installer une ligne privée SDSL qui consiste à tirer la ligne jusqu'au client, moyennant un coût de 480 euros mensuels à la charge du client et le débit est limité à 2 mégas octets ! »


Bref, rien n'est facile. Pour l'heure, Pierre-Mickaël Marchand et Stéphane Bedleem comptent beaucoup sur l'intervention de la communauté urbaine dans ce dossier. « Pourquoi pas une boucle locale sur Halluin confiée à un autre opérateur que France Télécom ? » s'interroge Pierre-Mickaël Marchand.


Il faut savoir qu'actuellement 46 villes du Nord-Pas-de-Calais sont touchées par le même problème, ce qui représente 289 000 foyers. Et comme si cela ne suffisait pas, l'arrêt hertzien en 2012 de la télé va avoir des conséquences à Halluin. Les flux numériques depuis les émetteurs de Lomme et Lambersart vont en effet se croiser à Halluin qui ne pourra plus alors capter la TNT. Il faudra alors disposer vraiment de l'ADSL ou d'une parabole pour recevoir encore les programmes de la TNT !


(Archives NE, 9/4/2009).


Dans notre édition du 9 avril 2009, Pierre-Mickaël Marchand faisait état des carences en matière d'Internet haut débit à Halluin. Laurent Vitoux, directeur régional de France Télécom Orange, rétorque que « tous les Halluinois bénéficient de l'ADSL à partir des lignes téléphoniques ».


Laurent Vitoux se veut pédagogue dans cette polémique autour de l'ADSL et ses carences à Halluin. Rappelons qu'une pétition a recueilli 5000 signatures sur la commune pour dénoncer les failles du haut débit à Halluin.


« On y recense en effet à peu près 7500 lignes téléphoniques qui sont reliées à 3 centraux (à l'étage du commisariat à Halluin, rue du Dronckaert à Roncq et à Bousbecque pour quelques dizaines de lignes) »,
souligne Laurent Vitoux, « on doit ce réseau à ses origines et à sa croissance. Il servait les intérêts des besoins exprimés en matière de téléphonie. L'ADSL est apparue en décembre 1999, il y a moins de 10 ans. Il s'agit de l'Internet haut débit qui a émergé sur le fil téléphonique. Problème : plus la ligne est longue, plus le débit s'affaiblit. On estime à 7 km le rayon pour lequel on peut servir du haut débit. »


Laurent Vitoux balaie en brèche la question du dslam épinglé par Pierre-Mickaël Marchand qui se bat auprès de Stéphane Bedleem, conseiller municipal délégué à la ville numérique, pour apporter plus de puissance et de rayonnement à l'ADSL à Halluin. « Le dslam est un équipement qui permet de séparer les 2 flux, à savoir la téléphonie et l'internet », reprend le directeur régional de France Telecom Orange,


« On a investi depuis 2000 dans l'ensemble des centraux français. A Halluin, le dslam Orange existe, il n'y a pas de problème à ce niveau-là. Mais on recense 5 dslam à Roncq pour 5 opérateurs différents quand il n'y en a que deux à Halluin dont le nôtre. Il revient à chaque opérateur d'installer aussi son dslam. Le problème ne vient pas du dslam, il vient des distances, de l'éloignement des habitations par rapport à cet équipement. Les habitations raccordées au dslam de Roncq posent problème, les débits sont en effet plus faibles que sur celles reliées au dslam d'Halluin. »


Conclusions des études cet été


Autre souci dans ce dossier complexe : le respect de la réglementation imposée par le régulateur, à savoir l'ARCEP qui est l'équivalent du CSA pour la télévision. « Il y a un cadre concurrentiel précis, on ne peut pas faire n'importe quoi », insiste Laurent Vitoux, « France Telecom assure la maintenance du réseau pour l'ensemble des opérateurs. Ces règles établissent qu'il ne peut pas y avoir de changement de centraux téléphoniques. Réglementairement, on ne peut pas le faire ».


Et Laurent Vitoux d'apporter sa version des chiffres : « Si l'on estime que le haut débit démarre à 512 Kb/s, alors 100% des Halluinois connectés bénéficient de l'ADSL. Les deux tiers de la population halluinoise disposent d'un minimum de 2Megabits/seconde et un tiers de la population d'un minimum de 4 Mg/s, ce qui veut dire qu'à ce débit-là, ils peuvent avoir accès à la télé par internet. En juillet dernier, on a sorti une offre télé, internet et téléphone qui permet au même prix de capter par satellite ces offres groupées. »

 

De revenir aussi sur les exigences des professionnels. « 2 Mg/s suffisent pour un hypermarché, toutes ces réponses je les ai déjà apportées au maire comme à Pierre-Mickaël Marchand et Stéphane Bedleem », assure-t-il, « la situation d'Halluin n'est pas différente de quelques dizaines de villes de la région. »

 

Toujours est-il que des études ont été lancées pour voir dans quelles conditions techniques et réglementaires la situation peut évoluer. Laurent Vitoux précise que le régulateur rendra les conclusions de ces études durant l'été. « Ensuite, on verra le déploiement qu'il faudra apporter » . termine-t-il, « on est bien sûr conscient des attentes de la clientèle. »

 

(Archives NE, /4/2009).

 
ADSL, ça coince toujours


Stéphane Bedlem, conseiller délégué à la ville numérique, et Mickaël Marchand ont fait le point sur les actions pour améliorer la couverture Internet de la ville. Pascal Demouilliez, responsable France Télécom des relations avec les collectivités locales était présent.


Etaient présents à cette réunion des représentants d'usagers, qui s'estiment lésés par la qualité des connexions internet. Un dialogue de sourds s'est engagé. Pascal Demouilliez a tenté d'expliquer que la priorité de France Télécom était de faire disparaître les zones d'ombre, là où les abonnés ne peuvent être raccordés au haut débit. « Il en reste 150, comptant 12 000 abonnés, dans le Nord-Pas-de-Calais, dont Linselles et Neuville-en-Ferrain. On espère finir en 2010. Les derniers travaux à faire sont bien sûr les plus difficiles et les plus coûteux à mettre en oeuvre », a-t-il souligné.


Haut débit : 512 Ko ou 5 Mo ?

Ses interlocuteurs ont objecté qu'il tenait le même discours il y a 5 ans et que rien n'avait changé.

« Notre pétition a recueilli 5 000 signatures, c'est bien qu'il y a problème »,
ont-ils conclu. « Halluin compte 7 500 lignes téléphoniques reliées à 3 standards téléphoniques (Halluin, Roncq, Bousbecque). Toutes sont éligibles à l'ADSL (512Ko) depuis avril2003 et 65 % d'entre elles sont effectivement connectées » a été la réponse.


Un discours irrecevable pour les déçus de l'internet. « Ce débit-là est dépassé. Les nouveaux usages nécessitent un débit 4 à 10 fois supérieur », ont-ils déclaré. Selon eux, le problème pourrait trouver facilement sa solution : « Les lignes reliées à Roncq sont trop longues, il suffirait de les rebrancher sur le standard d'Halluin ».


Une opération impossible selon Pascal Demouilliez, le standard étant trop petit pour 5 300 lignes supplémentaires. « Vous obérez le développement de certaines parties du territoire en créant des disparités qui pénalisent des entreprises. A Halluin, certaines perdent du chiffre d'affaires, des clients, des fournisseurs, faute d'une bonne liaison » , s'est emporté Stéphane Bedlem. « Les Français sont les premiers en couverture ADSL » a répondu son interlocuteur, qui a assuré que le problème venait souvent d'une méconnaissance des offres.« La téléphonie française est une des plus chères au monde », a rétorqué l'élu.


 
Et après 2010, quels investissements sont prévus par France Télécom ? « Impossible de le dire maintenant en raison de la vitesse d'évolution de ces nouvelles technologies », a répondu Pascal Demouilliez. Une réponse interprétée comme dilatoire par ses interlocuteurs.

Après le départ de Pascal Demouilliez, Pierre-Mickaël Marchand et Stéphane Bedlem ont dévoilé leurs batteries. La pétition sera complétée des résultats d'un questionnaire aux entreprises halluinoises, actuellement en cours de dépouillement.


 
Ces documents seront envoyés à LMCU, au conseil général, au conseil régional et même à la ministre. « Les collectivités peuvent financer des équipements. Daniel Percheron est maintenant convaincu de la nécessité d'un très haut débit à 5Mo partout. Le coût se situe entre 80 et 100 millions d'euros. L'investissement se fera donc. La pétition nous permettra peut-être d'être ville-pilote », espère Stéphane Bedlem.


(Archives NE 29/4/2009).

L I E N :  Le Cybercentre d'Halluin - Fonctionnement.


La Conférence Numérique Régionale du 19 Novembre 2009…


Etape importante dans le processus d'équipement de la région en très haut débit, la première conférence régionale numérique s'est tenue ce jeudi 19 Novembre 2009 à Lille en présence de représentants de l'Etat, de la Région, d'entreprises, et d'opérateurs télécom.


(Avec la présence également des Halluinois Pierre-Mickael Marchand et Stéphane Bedlem conseiller municipal délégué à la ville numérique).


Cette rencontre est le prélude à la définition des projets d'aménagement de la région : couverture des zones d'ombre, déploiement de fibre optique, etc. Un schéma directeur doit être élaboré prochainement, qui définira les priorités retenues par l'Etat et la Région, qui promettent d'investir ensemble.


"Les enjeux du très haut débit justifient que nous mobilisions des moyens",
a déclaré le préfet de région, Jean-Michel Bérard. "La question n'est plus de savoir à quoi ça sert, mais bien de savoir comment préparer les infrastructures essentielles".


Daniel Percheron, président (PS) du conseil régional,
y voit l'occasion de développer la télémédecine, "là où on enregistre les records mondiaux du cancer", "les bibliothèques du XXIe siècle", l'apprentissage de langues étrangères au lycée... "Le charbon a disparu. Nous ne sommes pas encore devenus la Silicon Valley, fait-il remarquer. Mais ces technologies conditionnent l'avenir"


(Archives, N.E., 19/11/2009).
  


Halluin et le programme régional Dream+


Blog, web tv, développement, retransmission en direct des conseils municipaux, Halluin compte sur le programme régional Dream+ pour resserrer les liens avec ses citoyens.


À l'occasion de la 11e édition du label national ville Internet, le 15 décembre dernier, Halluin a confirmé ses trois arobases sur cinq possibles. Pour aller plus loin dans le développement de l'internet citoyen et gagner un quatrième bon point, la municipalité mise sur un vaste projet de communication par Internet : Dream+.


 

« L'information n'était pas notre fort, on péchait sur la communication et on a toujours du mal à expliquer le processus des actions de la mairie » concède Stéphane Bedleem, conseiller municipal dédié à la ville numérique. Lorsque la région a proposé d'accompagner techniquement et financièrement les villes qui souhaitaient encourager leurs citoyens à utiliser les nouvelles technologies, Halluin a sauté sur l'occasion.


Première étape : la création d'un blog sur lequel les élus du conseil municipal des jeunes expliqueront ce qu'ils font pour la ville. Jusque là, tout le monde est d'accord. En revanche, la retransmission des conseils municipaux en direct et la création d'une web TV prévues dans le projet inquiètent des élus.

Les jeunes élus frileux


Dans quelques mois, les Halluinois pourront suivre en direct les débats de leurs élus sur le site internet de la ville. Les partisans de la vidéo prévoient moins d'absentéisme et une meilleure qualité des débats. Mais dans les rangs même de la majorité, tous ne sont pas aussi enthousiastes. « Étonnamment ce sont surtout les plus jeunes élus qui sont frileux car ils craignent de mal maîtriser leur image », note Stéphane Bedleem.


Mais le plus gros projet prévu par Dream + est sans doute la future web TV halluinoise. Tourisme, économie, tissu associatif, « elle va servir à promouvoir le territoire mais elle ne sera surtout pas politique », promet la mairie. Le contenu pourrait être développé en partenariat avec l'association de cinéastes amateurs Cinélys.


La première commission déontologique a été réunie en novembre. L'opposition y voit simplement surtout « un nouvel outil de propagande municipale », selon Gustave Dassonville, et reste prudente. « Nous n'avons pas voté contre, mais nous restons méfiants. Je sais bien que je n'ai pas les moyens de peser sur les décisions. D'ailleurs, je souhaitais venir à la dernière réunion mais M. Deroo l'a programmée à une heure où je l'avais prévenu que j'étais encore au travail » regrette-t-il.


Le projet devrait coûter près de 70 000 E. Pour le financer, l'Europe versera 35 000 E par le biais du FEDER, le fond européen de développement régional. La région investit 20 000 E, ce qui laisse 15 000 E à payer à la ville.
« Nous allons répartir le financement de Dream + sur les budgets de 2010 et 2011 », explique S. Bedleem.


Une équipe composée de quatre à six personnes volontaires va être formée pour gérer ce dispositif afin de réduire les coûts.


(Archives, VdN, 3/1/2010).

 

Le haut débit en rade


Halluin figure parmi les villes du territoire les moins bien pourvues en haut débit. Seuls 5 % des lignes y ont accès. La pétition lancée il y a deux ans par Pierre-Mickaël Marchand, 21 ans,
a recueilli 6 000 signatures ! Une nouvelle rencontre est prévue ce samedi 6 mars 2010 en mairie.


Halluin, 20 000 habitants, 3 arobases au réseau Ville Internet, future ambassadrice d'une Web TV locale... mais en panne de haut débit ! Difficile à concevoir, et pourtant les Halluinois composent avec la fracture numérique. En cause : l'architecture du réseau téléphonique sur lequel s'appuie la majorité des accès haut débit.


À Halluin, seuls 5 % des 7 000 lignes bénéficient du haut débit. C'est le constat de Pierre-Mickaël Marchand, 21 ans, étudiant en ingénierie informatique, qui défend la cause des internautes depuis février 2008.
Un combat relayé par la Ville, avec Stéphane Bedleem, conseiller municipal délégué à la Ville numérique, auprès de l'opérateur historique France Télécom. En vain.


« Il y a eu plusieurs rencontres en présence de représentants de France Télécom Orange mais à chaque fois, l'opérateur arrivait avec des propositions commerciales,
explique Pierre-Mickaël Marchand. Roncq dispose d'un dslam installé sur 3 000 m², rue du Dronckaert. À Halluin, il est installé sur 20 m² au premier étage du commissariat. Les trois-quarts des lignes sont raccordés à Roncq mais l'éloignement fait que le débit est très faible. »

 
60 % des Halluinois connectés à Internet ont un débit qui se situe entre un demi-méga octet (Mo) et un méga octet alors qu'il faut entre 8 et 10 Mo pour accéder au bouquet Internet-téléphone et télévision. « Les gens payent quand même leurs 30 E d'abonnement comme partout. C'est scandaleux », peste le jeune homme.


La ville condamne l'attitude de France Telecom


L'argument de France Télécom est de dire que toutes les lignes halluinoises sont éligibles à l'ADSL à 512 kilo octet (Ko) que la majorité d'entre elles y sont connectées et qu'il revient à chaque opérateur d'installer son dslam. « Ce débit est largement dépassé », estime le jeune geek qui a créé un site sur cette problématique (1). « C'est tout de même fou de mettre une heure pour envoyer 15 photos ou télécharger un logiciel. Cela pose d'énormes difficultés aux particuliers mais surtout aux entreprises. » Et de dénoncer : « On propose à des artisans des souscriptions de 2 Mo pour 450 E par mois alors que dans la ville voisine, pour 30 E, on a du haut débit sans difficulté ! »


La pétition initiée en 2008 a recueilli 6 000 signatures. Pierre-Mickaël Marchand sera reçu ce samedi en mairie. Il compte sur la puissance de frappe des élus. « Nous avons pris acte du refus de France Télécom d'installer un nouveau terminal. La Ville condamne cette attitude, insiste Stéphane Bedleem, conseiller municipal. France Télécom a l'entière responsabilité des lignes mais se cache derrière de faux arguments par souci de rentabilté ». 


La Ville entend interpeller les institutions régionales et communautaires ainsi que l'État. Pour Stéphane Bedleem, le haut débit doit passer par la fibre optique. Tant qu'à faire...
(1) http://pmm361502.free.fr                      

(Archives, N.E., 3/3/2010).

LIENSLe Cybercentre d'Halluin - Fonctionnement.


La Web TV s'ouvrira à Halluin en 2010 !



Halluin mène la fronde


Pour régler le problème de l'ADSL qui pénalise entreprises et particuliers, le maire Jean-Luc Deroo a décidé de prendre les choses en main et de mener la lutte de la fracture numérique dans la métropole lilloise.


« On est là pour créer un rapport de force ».
Le maire Jean-Luc Deroo a décidé de prendre le taureau par les cornes. Ou plutôt de permettre à tous les Halluinois, particuliers ou entrepreneurs, de tisser leur toile à la vitesse de la fibre optique.


Pour la municipalité, la situation de ses administrés est devenue insupportable et intolérable. Si les foyers halluinois sont éligibles à l'ADSL, les débits sont si faibles (jusqu'à 6 km du terminal roncquois) pour la majorité d'entre eux, qu'il est impossible de lire une vidéo ou de télécharger quelques photos volumineuses (Né du 03 mars). À l'image de Jean-Pierre Dubois, qui pour son entreprise d'affichage dynamique doit parfois télécharger une diapo de 600 mo. « Il faut plusieurs jours pour la télécharger et je ne peux rien faire d'autre ».


« Les entreprises doivent accéder à un débit supérieur pour leur développement
, précise Jean-Luc Deroo. Toutes les zones économiques doivent être desservies ». Il invite cette « force de frappe de la vie économique » à agir et s'est dit prêt à mettre une banderole sur le fronton de la mairie. Un geste symbolique avant d'autres actions, notamment auprès de la communauté urbaine, pas encore prête selon les élus halluinois à avancer d'un grand pas dans l'ère du très haut débit.


France Télécom n'est plus devenu un interlocuteur privilégié des élus ou de Pierre-Mickaël Marchand, un jeune étudiant, défendant la cause des victimes du bas débit depuis deux ans. « On a pris acte du refus de France Télécom d'installer un autre terminal », constate Stéphane Bedleem, conseiller municipal délégué à la ville numérique.

 

Une conférence en avril 2010

 

Et un pansement, comme des répartiteurs par quartier ne suffit plus pour l'élu Halluinois. « Si on doit faire des travaux, autant mettre le paquet ». En clair, installer tout de suite de la fibre optique, pour ne pas avoir à refaire des travaux dans 10, 20 ou 30 ans.

 

« L'espoir, c'est la volonté de l'État pour le très haut débit (France numérique 2012), de mettre de la fibre optique partout ». Mais pour cela, il faut convaincre les partenaires. « Des collectivités bougent dans ce sens, poursuit Stéphane Bedleem. Pas LMCU ». « On est prêt pour le lobbying », intervient le maire.

 

Lambersart, Marcq, Roubaix, Villeneuve ou Tourcoing « sont aussi des zones quasi blanches ». Elles seront invitées, comme d'autres, à une conférence organisée, en avril, salle de l'Amicale. « Il faut montrer la fracture numérique », insiste le maire.

Avec pour objectif de mettre en place un « réseau parallèle » à France Télécom, sous forme de délégation de service public.

Dans ce projet, Halluin, meneur de la fronde numérique, entend bien être parmi les premiers bénéficiaires de la fibre optique. Mais attention, en 2004 Halluin se réjouissait d'être intégralement relià l'ADSL. On voit aujourd'hui le retard pris sur une technologie qui évolue sans cesse.

 

(Archives, N.E., 7/3/2010).

 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 06:34



L'Association des seniors halluinois organisait, ce vendredi 24 avril,   son premier Estaminet de la mémoire de l'année 2009, sur le thème de « La vie halluinoise dans les entreprises textiles ».


Cette thématique était présentée et animée par le président de l’association des seniors halluinois, Roland Verkindère, par ailleurs historien local, avec la collaboration des vidéastes de Cinélys.


Cette manifestation a rassemblé pas moins de 72 personnes passionnées, retraitées pour la plupart de ces entreprises, où ils ont vécu avant d’assister à leur fermeture, tissages, filatures, peignages, blanchisseries, confections et industries annexes.


Halluin a changé d’allure et de physionomie par de nouvelles implantations aux quatre coins de la commune.


En 1830, Halluin compte environ 3 700 habitants. De très nombreuses constructions, fermes, maisons d’ouvrier agricole et ateliers de tisserands sont éparpillés sur le territoire de la commune. Dans certaines maisons ouvrières, un ou deux métiers à tisser sont installés.


La mentalité d’unité de production de tissage est très forte. On se mettait au métier à l’âge de 11 ans au détriment de l’école. Le métier Jacquard qui est l’outil du tisserand à domicile est reconnaissable à la mécanique qui le surplombe, ces métiers à bras le plus souvent installés dans les sous-sols des maisons ateliers et qui tissaient durant une quinzaine d’heures par jour.


Halluin a connu au 19e siècle une extension importante de la population. Après la période marquée par les maisons ateliers, on voit apparaître vers 1870 une implantation de bâtiments industriels, d’usines textiles.


Le phénomène de la proximité de la frontière jouera un rôle essentiel pour le développement avec l’arrivée des travailleurs frontaliers.


Les industries textiles à la fin du 19e siècle restent un fief du tissage de la toile. Une dizaine d’usines fabriquaient des produits lainiers depuis les tissus d’ameublement , linge de table, draperie, toiles à matelas et coutils, cotonnade et velours de coton.


Les plus importantes sont Defretin, Huet, Sion, Demeestere, Lemaitre, Wallart et l’usine Gratry dont la production est orientée sur le coutil pour la literie d’un bon niveau de qualité.


C’est vers 1854, que  Jules Gratry, originaire de Courtrai, décide de s’installer sur 75 ha le long de la lys et décide à prendre une place sur le marché français.


Le tisserand travaille sur 2 métiers avant de passer à 12 métiers. En 1900, l’effectif sera de 600 personnes, il passera à 1 100 ouvriers et ouvrières avec 900 métiers au moment de la guerre 14-18.


Les pièces de tissus approvisionneront les grossistes français, mais seront également exportées dans le monde entier.


Les Ets Sion créés en 1885 ont été un des plus importants tissages de draperie, pendant près d’un siècle, avec un effectif de 1 500 personnes.


On embauchait des jeunes entre 12 et 15 ans, se souvient M. Castro, le directeur était un sacré personnage qui se basait sur les bonnes notes obtenues à l’école pour embaucher des apprentis qui apprenaient sur le tas conseils et compétences des anciens.  Les cours du soir permettaient à ces jeunes d’évoluer dans leur parcours.


On embauchait, le plus souvent, de bouche à oreille ou par affiliation, des familles entières sont rentrées dans l’entreprise. La moitié du personnel parlait le flamand. Le patron Robert Sion était un grand coulonneux et se retrouvait avec ses contremaîtres et ouvriers lors des concours.


Le témoignage de Bernard


Difficile d’évoquer les entreprises textiles sans parler du tissage de la Lys. Les établissements Minet Willems qui fabriquent, depuis plus d’un siècle, à la perfection des tapisseries murales, tous styles allant du 15e au 20e siècle. Elles sont exportées dans le monde entier.


Bernard est rentré à l’âge de 15 ans, venant du centre d’apprentissage textile d’Halluin. Le tisserand n’avait qu’un métier, mais beaucoup de responsabilité, une mécanique archaïque, l’usine tournait avec des cartons récupérés chez Vanoutryve ou Defretin.


Il n’y avait pas de création, il a fallu à un moment moderniser l’usine compte tenu de la progression du carnet de commandes. Un peu à la fois, on est passé de 10 à 20 métiers. Le tisserand avait la responsabilité de 2 métiers.


« J’ai effectué des cours du soir pour devenir un spécialiste du tissage en paysage et personnage avec le point d’Halluin. J’ai terminé ma carrière après 45 ans d’entreprise après avoir été nommé meilleur ouvrier de France ».
 


Autres Témoignages, souvenirs, moments forts, réflexions ont animé la séance.
À l'ombre du moulin, les anciens... Il y a Oscar, Roland, le curé et puis Sion, Gratry... Les uns racontant la vie de ces entreprises parfois vivantes, souvent mortes, mais à chaque fois plus petites après le règne du textile. Alors sans nostalgie ni passéisme, les participants de cet atelier se livrent, racontant leur vie, celle de leur famille et l'ambiance de l'usine.

 
« Je suis rentré à Sion en 1955, on embauchait des jeunes entre 12 et 15 ans, se souvient M. Castro, membre de l’association des seniors, le directeur venait chercher les élèves à l'école et il les sélectionnait sur les bonnes notes obtenues ; ces apprentis apprenaient sur le tas, conseils et compétences des anciens. Les cours du soir permettaient aux jeunes d’évoluer dans leur parcours. C'était quand même assez sympathique car il y avait de vrais personnages dans l'entreprise ».


Et l'homme de dégainer les noms et prénoms, Jules, Gabriel, Robert, le pittoresque, le sévère, le fier de lui, et celui qu'on appelait Leleu, «  parce que c'était le seul mot qu'il comprenait dans le vacarme des machines ».


Dans ce florilège de mémoires dévoilées, apparaissent les grèves, comme celle des Belges en 1959 qui bloqua la frontière pendant des jours, les histoires d'actionnaires, de patrons ne vivant qu'à Paris ou de mariages entre grands industriels.


Roland Verkindère, le président des Seniors halluinois, raconte que la première revendication de couturières dirigées par une sœur, fut de ne plus réciter le chapelet pendant les heures de travail. Une mesure prise pour les empêcher de parler.


Dominique, curé à la retraite, se souvient d'avoir été appelé « le fils à Michel » pendant toute son enfance. Lui vient d'une famille possédant auto et téléphone avant la guerre : «  Quand j'étais puni, je devais aller pousser des chariots de teinture et je perdais plusieurs kilos dans l'après-midi. » Il se souvient de l'usine, mais surtout de la guerre. Habitant à deux pas du pont, sans cesse bombardé, il se réfugiait sous les métiers à tisser.


Halluin, la spécialiste du linge de table, de maison et d'ameublement a vécu la folie mécanique vers 1860, les Belges très nombreux venant travailler, ce qui explique le nombre d'entreprises situées rue de la Lys.


Aujourd'hui, les anciens doivent transmettre, et grâce à l’association Cinélys, chacune de leur parole est précieusement filmée.



(Archives et Synthèse D.D., VdN, NE, Mai 2009). 
 

L I E N S : Les Grèves de 1903 dans la Vallée de la Lys. 

Un Pan d'Histoire Ouvrière Halluinoise... 

Le Conflit Sion à Halluin - La Grève de 1928-29, et Monseigneur Achille Liénart ou "L'Evêque Rouge".

"La Belle Epoque" de l'Industrie Halluinoise.

"Halluin La Rouge : 1919 - 1939" - Historique par l'Halluinois Dominique Vermander en 1978.

"Halluin La Rouge : 1919 - 1939" - Une Thèse écrite en 1988, par Michel Hastings Chercheur au CNRS, et un livre en 1991.

Halluin au temps des "Trente Glorieuses". 

L'Industrie et l'Abattoir d'Halluin en 1970...


Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 10:56



Il y a trente-neuf ans, le diagnostic de l’industrie halluinoise s’établissait ainsi :

 

A cette époque, également, comme tous les centres textiles, Halluin a connu des fermetures et des concentrations.

 

Depuis 1953, une douzaine de petites et moyennes entreprises ont cessé toute activité ; d’autres ont été reprises, ou ont fusionné. Malgré tout, cette industrie reste la principale.

 

Si elle occupe le premier plan dans notre commune, elle est également parmi les plus importantes dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, puisqu’en 1967 (année particulièrement difficile) elle a fabriqué 5,65 % de la production (coton et toiles) de ces deux départements, avec un tonnage de 3.813 tonnes.

 

A cela, viennent encore s’ajouter la laine et les fibres synthétiques, d’un tonnage que nous pouvons chiffrer à plus de 2.000 tonnes.

 

Les autres industries d’Halluin ont su s’adapter à la concurrence internationale : les chiffres le prouvent.

 

On a pu croire pendant un certain temps qu’Halluin avait perdu son titre de cité de la chaise : les 350.000 qui ont été fabriquées en 1969 démontrent le contraire.

 

Les prévisions, dans ce domaine, restaient optimistes, ainsi que dans la branche meubles, bois et stratifiés, sans compter les salons, salles à manger, fauteuils et petits meubles en tous genres.

 

On pouvait y ajouter également le rotin et tous les articles de vannerie, dont la production était de plus de 500 tonnes par an.

 

En ce qui concerne l’industrie du papier peint et du papier couché, si les usines ne sont pas nombreuses, elles fabriquent à elles seules 13 à 14 % de la production française.

 

En 1970, Halluin compte, par ailleurs, de nombreuses et diverses industries : chocolateries, fonderie, plastiques, caoutchouc, teintures, rayonnages et tubes, remorques, brosserie, usine de pigments, dinanderie, encollage à façon, vitraux d’art, et toutes les entreprises du bâtiment : tuilerie, carrelages, menuiserie, peinture et vitrerie, de gros-œuvre et de voirie… qui avaient leur importance, car elles faisaient travailler une bonne partie de la population.

 

A cette époque, aussi, le poste frontière était parmi les plus importants de France, puisqu’on pouvait chiffrer à 600 le nombre des camions qui passaient chaque jour dans les deux sens.

 

  

L’abattoir d’Halluin.

 

Il pouvait paraître étonnant à certains que la ville d’Halluin dispose de son propre abattoir, mais il suffit de consulter les chiffres qui figurent au tableau ci-dessous pour se rendre compte de son utilité.

 

En effet, au cours de l’année 1969, l’abattoir d’Halluin a produit près de 2.000 tonnes de viande ; pour être plus exact 1.972.808 kgs. En voici le détail :

 

2.874 bovins………………     947.030 kgs

 1.141 veaux……………….    111.228 kgs

  65 moutons………………..        1.629 kgs

13.253 porcs………………     879.418 kgs

   83 chevaux……………...        33.503 kgs

 

A ces chiffres, il faut ajouter 160.000 kgs venant de l’extérieur.

 

Ce tonnage était en augmentation par rapport aux années précédentes. Non seulement l’abattoir alimentait toute la ville, mais encore il distribuait la viande dans toutes les communes de la vallée de la Lys et même aussi en partie sur Tourcoing et Roubaix.

 

Les bêtes abattues à Halluin étaient rigoureusement sélectionnées selon des critères de qualité par les chevilleurs qui n’hésitaient pas à faire de longs déplacements pour acheter les plus beaux animaux de viande.

 

Ainsi la plupart des bœufs venaient du Limousin, de la Vendée et des Vosges ; les moutons de Hollande.

 

Déjà avant la guerre, l’abattoir d’Halluin était homologué pour l’exportation. En effet, les méthodes modernes d’abattage et de conservation et la rapidité avec laquelle la viande était écoulée, assuraient à celle-ci des qualités de rigoureuse fraîcheur.

 

L’abattoir d’Halluin était un      abattoir rentable, car le droit d’abattage n’était que de 0,10 F, ce qui était d’un excellent rapport pour l’administration, qui n’employait que très peu de personnel à Halluin.

 

L’abattoir d’Halluin avait sa raison d’être, nul ne pouvait le nier.

 

C’est en 1897, que Monsieur Victor Ducastel, chevilleur, ouvre un abattoir à gestion municipale.

 

Les bouchers choisissent leurs bêtes dans les fermes environnantes, les achètent et les amènent directement à l’abattoir. Ce service est très apprécié.

 

Monsieur Maurice Ducastel et ses fils améliorent la méthode de travail et de conservation, afin de fournir une viande de qualité.

 

C’est en 1962, qu’est publié un plan gouvernemental d’équipement des abattoirs publics qui doit conduire à la suppression de l’établissement halluinois.

 

Un arrêté préfectoral du Nord en date du 30 décembre 1969, propose de fixer la fermeture des abattoirs d’Halluin, d’Armentières et de Seclin dès que les travaux entrepris donneront à l’abattoir de Lille une capacité suffisante. 

 

Pour 1971, il y a eu 19088 bêtes abattues dont plus de 3000 bovins, cela représente 2 730 520 kilos de viande.

 

Finalement c’est le samedi 30 décembre 1972 à 11 H 30, que la dernière bête était abattue à Halluin.


(Archives D.D).


L I E N S :  "La Belle Epoque" de l'Industrie Halluinoise.

Un Pan d'Histoire Ouvrière Halluinoise...

Lucien Poncet, un patron d'avant-garde.

Maurice Ducastel, le "président des présidents"

Halluin au temps des "Trente Glorieuses".

La Vie Economique Halluinoise en 20008... Bilan.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 20:00



L’association des seniors halluinois organisait, en ce mois de septembre 2008, un rendez-vous très intéressant, à l’estaminet du moulin, sur le thème Halluin au temps des « Trente glorieuses », présenté et animé par M. Roland Verkindère avec la collaboration de l’association Cinélys.

 

Les « Trente glorieuses » c’est ainsi que les économistes dont Jean Forestier économiste français, puis les historiens ont qualifié cette période comprise entre la Libération, la fin de la seconde guerre mondiale et la première grande crise pétrolière (1973).

 

Halluin a traversé ces années grâce à un carré magique : une croissance régulière ; une productivité en progrès constant ; le plein emploi. Paradis perdu ? Les économistes considéraient cette période comme faste.

 

Les témoignages se sont regroupés sous trois angles d’approche. Le premier abordait le volet économique pendant cette période : le rationnement après mai 1945 est quasiment terminé et l’on commence à trouver facilement de quoi s’approvisionner en beurre, café, tabac de l’autre côté de la frontière où il y avait beaucoup moins de restriction.

 

M. Paul Doléans, qui était à la Police des frontières en 45/46 se souvient bien de cette période de contrôle franco-belge entre les deux pays. Il rappelle cette époque de la fraude et de débrouille dans cette période de liberté retrouvée.

 

L’industrie locale redémarre, à la fois celle du textile, mais aussi celle du bois. Après ces deux fleurons de l’économie locale, d’autres activités industrielles ont pris un essor et ont fait le renom d’Halluin, comme l’industrie du papier peint ou de l’imprimerie.

 

Avec le redémarrage des industries traditionnelles, on constate 1200 emplois disponibles à pourvoir pour 800 actifs environ. On fait alors appel à des travailleurs belges. Les transfrontaliers passent la frontière en car, en vélo, pour assurer la production de nos entreprises locales.  Les agences en douane se développent, comme les agences Mussche, Bosteels, Vallaeys.

 

Les trafics à la douane, rue de Lille, étaient très importants entre le passage d’au moins 50 cars belges et les nombreux camions à dédouaner.

 

C’est en 1967 que la douane d’Halluin Est est ouverte. C’est la réalisation des Z.I. du CIT de Roncq, de la Z.I. de Neuville. Des gros investissements qui ont échappé à la ville d’Halluin.

 

Le second volet aborde la partie sociale. Jean-Pierre Polnecq, syndicaliste de 1966 à 1969, se rappelle des réunions difficiles et des tensions. On n’avait pas toujours la parole pour prendre des décisions.

 

Pour le logement, le C.I.L. voit le jour. Au niveau de l’éducation, le collège de la rue de Lille se construit. Il fallait réaliser une école plus moderne.

 

On constate moins de naissances déclarées à Halluin. Les maternités  de Menin, Linselles et Roncq prennent de l’extension. Le contrôle des naissances est autorisé. C’est une révolution dans la société pour les femmes où la contraception était taboue.

 

Les centres d’apprentissages textiles s’ouvrent pour une catégorie de jeunes qui n’ont pu poursuivre des études mais qui deviendront de bons techniciens. La mécanisation en 1960 va changer énormément la façon de travailler et améliorer la production.

 

Le dernier volet concerne la vie politique. Au plan local, les femmes peuvent voter en 1945.

 

La vie politique à cette époque est encore mouvementée. Les prisonniers ne sont pas tous rentrés des camps.

 

En conclusion, Halluin, ville ouvrière a fait son entrée dans la société de consommation. Située à la frontière et proche d’importants axes routiers, elle attire les locataires ou nouveaux propriétaires.

 

Au cœur d’une communauté urbaine très importante, c’est aussi une autre période de l’évolution de la ville.

 

 

(Archives D.D., N.E., Septembre 2008).

L I E N  :  "La Belle Epoque" de l'Industrie Halluinoise. 

Halluin, capitale de la chaise... Historique.

La Belle Histoire du Commerce Halluinois...

L'Association "Val de Lys Entreprendre" a 25 ans.

La Vie Economique Halluinoise en 20008... Bilan.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article

Texte Libre

Depuis février 2007, ce site vous est offert gracieusement, il est le fruit d'un travail bénévole important de recherches, de rédaction et mise en page.

Alors n'hésitez-pas à laisser un message (cliquez sur ajouter un commentaire à la fin de chaque article), ou sur le Livre d'Or afin que je puisse connaître vos impressions sur les articles consultés et votre intérêt pour l'histoire locale ; ou si vous désirez apporter des rectifications, des précisions ou informations complémentaires.

Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une excellente plongée dans le passé halluinois.

Vous pouvez me contacter aussi à l'adresse suivante :
daniel.delafosse@wanadoo.fr

 

Depuis plus de 4 ans, 1000 articles (+ Compléments d'informations) ont été présentés sur ce blog...

 

A compter du 4 Juillet 2011, ce lien ne sera plus consacré à la parution d'écrits et aux mises à jour.

 

Désormais, vous trouverez uniquement la publication de photos (archives personnelles), anciennes ou récentes, relatives à Halluin (Vos commentaires sont toujours les bienvenus !).

 

Vous pouvez continuer à me lire sur le site :   http://alarecherchedupasse-halluin.net/  

 

Merci à vous.  

  

Texte Libre


Afin de faciliter votre quête et pour plus de rapidité, utilisez les mots essentiels de votre demande
 dans le module "Recherche" ci-dessus...

Réponse à certaines interrogations…

 

Permettez-moi de préciser que ce blog est la réalisation d’un travail d’archives personnelles ou provenant d’articles publiés dans la presse (La Voix du Nord, Nord Eclair, La Vie Chez Nous etc...), revues et livres divers.

 

Créé à mon initiative, il était normal que ce blog contienne principalement les archives familiales, mais de suite, ne voulant pas me cantonner à cela, j’ai décidé de l’ouvrir à tous les thèmes qui étaient rattachés au passé halluinois et à son histoire.

 

Au fur et à mesure de son installation, j’ai intégré également des informations présentes, liées à la vie halluinoise en priorité ou d'ordre général, susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs ; en essayant d’être au plus près des évènements et en effectuant, si nécessaire, des mises à jour sur des documents déjà publiés.

 

En ce qui concerne l’Histoire d’Halluin, chacun comprendra que la parution d'un article n'est faisable uniquement pour des documents en ma possession… Mon seul but est d’informer le mieux possible en abordant tous les sujets sans aucune restriction !

 

Ce blog n’ayant aucun caractère officiel, j’invite simplement les personnes qui possèdent des documents sur l’histoire locale, d’ouvrir leur propre blog ou site… Et je serais ravi bien entendu de le consulter.

 

 Aussi, le mien est rédigé dans la mesure de mes possibilités de temps mais aussi d’envie…, et l’espoir, pour ma part, que ce véritable travail reste uniquement le plaisir de faire partager une passion !

 

Merci à vous.  (2008)   

Liens Sites Halluinois
  :
 
  
   
                 

Site officiel de la Ville d'Halluin 59250 :  ville-halluin.fr

"A la recherche du Passé d'Halluin
" (Photos) :
alarecherchedupasse-halluin.net/

 

brandodean.over-blog.org/article-la-politique-halluinoise-et-les-sites-et-blogs-sur-internet-50337926.html

 

Paroisse Notre-Dame de la Lys Halluin : nordnet.fr/ndlys
Les Amis de l"Orgue Halluin : orgue-halluin.123.fr

Propriété "Le Manoir aux loups" Mont d'Halluin : parcmanoirauxloups.com
Le Syndicat d'Initiative d'Halluin : .tourisme-halluin.fr

Ecole de Musique Halluin : ville-halluin.fr/culture.
La Lyre Halluinoiselyre-halluinoise.com

 

M.J.C.  M.P.T. Halluin : mjchalluin.free.fr
Canalblog : villehalluin.canalblog.com/archives

Cercle Généalogique Halluin Lys
:
perso.wanadoo.fr/genealys.halluin
Cinélys Halluin : cinelyshalluin.asso-web.com

 

Tennis Club Halluin : tennisclub.halluin.free.fr
Volley Club Michelet Halluin : volleyclubmichelethalluin.com
Vélo Club Halluin : levcuh.canalblog.com
Club de Musculation Halluin : halluinmusculation.com
Athlétisme Halluin : ahvl.com.fr
Judo - Ju-Jitsu : judohalluin.keogratuit.com
Triathlon Halluin  halluintriathlon.over-blog.fr

Badminton - Halluin http://www.asb.asso.fr

Livre D'or

Texte Libre

Musiques de Films :

deezer.com/fr/music/ennio-morricone 

deezer.com/fr/music/john-williams

deezer.com/fr/music/john-barry

deezer.com/fr/music/maurice-jarre

deezer.com/fr/music/vangelis

deezer.com/fr/music/georges-delerue

deezer.com/fr/music/michel-legrand

deezer.com/fr/music/eric-serra

deezer.com/fr/music/gabriel-yared


Musiques Groupes et Interprètes Divers :

deezer.com/fr/music/los-calchakis

deezer.com/fr/music/harvest-neil-young

deezer.com/fr/music/pink-floyd

deezer.com/fr/music/simon-and-garfunkel

deezer.com/fr/music/the-animals

deezer.com/fr/music/supertramp

deezer.com/fr/music/talk-talk

deezer.com/fr/music/jean-michel-jarre

deezer.com/fr/music/cat-stevens

deezer.com/fr/music/alan-stivell

deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier

deezer.com/fr/music/graeme-allwright

deezer.com/fr/music/neil-diamond

deezer.com/fr/music/michel-jonasz

deezer.com/fr/music/léo-ferré

deezer.com/fr/music/james-blunt

deezer.com/fr/music/hugues-aufray

.deezer.com/fr/music/jean-ferrat

deezer.com/fr/music/dick-rivers

deezer.com/fr/music/marie-laforêt

deezer.com/fr/music/alain-chamfort

deezer.com/fr/music/the-cranberries

deezer.com/fr/music/richard-anthony

deezer.com/fr/music/david-bowie

deezer.com/fr/music/the-who

deezer.com/fr/music/queen

  

deezer.com/fr/music/david-guetta

 

deezer.com/fr/music/gipsy-kings

deezer.com/fr/music/les-négresses-vertes

deezer.com/fr/music/cali

deezer.com/fr/music/anaïs

deezer.com/fr/music/olivia-ruiz

deezer.com/fr/music/manu-chao

deezer.com/fr/music/bryan-adams

deezer.com/fr/music/chris-isaak

deezer.com/fr/music/bryan-ferry

 
Revues - Opérettes - Comédies Musicales :

deezer.com/fr/music/mistinguett

deezer.com/fr/music/marlene-dietrich

deezer.com/fr/music/josephine-baker

deezer.com/fr/music/line-renaud

deezer.com/fr/music/annie-cordy

deezer.com/fr/music/zizi-jeanmaire

deezer.com/fr/music/grace-jones

deezer.com/fr/music/amanda-lear

deezer.com/fr/music/maurice-chevalier

deezer.com/fr/music/jean-gabin

deezer.com/fr/music/fernandel

deezer.com/fr/music/bourvil

deezer.com/fr/music/yves-montand

deezer.com/fr/music/tino-rossi

deezer.com/fr/music/luis-mariano

deezer.com/fr/music/dario-moreno

deezer.com/fr/music/andré-dassary

deezer.com/fr/music/joselito

deezer.com/fr/music/comédies-musicales