Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire de la ville d'Halluin (Nord). Regard sur le passé et le présent.
  • : Publication relative à l'histoire de la ville d'Halluin 59250. Regard sur le passé et le présent.
  • Contact

Texte Libre


Vous pouvez
retrouver sur ce blog,

90 volets concernant les évènements

de la Guerre 1914 - 1918

et Halluin.

38 volets concernant les évènements

 de la Guerre 1939 - 1945

et Halluin,


ainsi que 30 volets consacrés à

La Libération d'Halluin en Septembre 1944.

unc.halluin.free.fr

marins.halluin.neuf.fr

1 volet sur l'Afghanistan et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre du Vietnam

(1963 - 1975

 


4 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Algérie
(1954 - 1962)

et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Indochine
(1946 -1954)

et Halluin

1 volet sur Les Colonies et Halluin

2 volets concernant les évènements

de la Guerre 1870 - 1871

et Halluin


2 volets concernant les évènements

des Guerres de Crimée (1854 -1856)
 d'Italie (1859)

et Halluin

Trois Grognards Halluinois de l'Empire,
Historique Militaire.

 

 

11 volets concernant l'Histoire

d'HALLUIN de 1850 à 2000.

 

 

Les Maires d’Halluin… en chiffres depuis la Révolution.

 

brandodean.over-blog.org/article-les-maires-de-la-ville-d-halluin-en-chiffres-depuis-la-revolution-

 

Elections Municipales d’Halluin depuis 1789, et diverses depuis 2000.

 

(1789 à 1957) brandodean.over-blog.org/article-5718533.html

 

(1957 à 1992) brandodean.over-blog.org/article-5718593.html

 

(1992 à 2007) brandodean.over-blog.org/article-5718818.html 

 

(Mars 2008 à ce jour) brandodean.over-blog.org/article-18082602.html  


Recherche

Texte Libre


Musique Classique - Opéra :

 
musiclassics.fr

radioclassique.fr

evene.fr

deezer.com/fr/music/maria-callas

deezer.com/fr/music/montserrat-caballé

deezer.com/fr/music/régine-crespin

deezer.com/fr/music/jessye-norman

deezer.com/fr/music/barbara-hendricks

deezer.com/fr/music/julia-migenes

deezer.com/fr/music/cécilia-bartoli

deezer.com/fr/music/natalie-dessay

deezer.com/fr/music/enrico-caruso

deezer.com/fr/music/luciano-pavarotti

deezer.com/fr/music/placido-domingo

deezer.com/fr/music/josé-carreras

deezer.com/fr/music/ruggero-raimondi

deezer.com/fr/music/roberto-alagna

deezer.com/fr/music/andrea-bocelli


Chansons Françaises et Etrangères :

deezer.com/fr/music/jacques-brel

deezer.com/fr/music/johnny-hallyday

deezer.com/fr/music/florent-pagny

deezer.com/fr/music/michel-sardou

deezer.com/fr/music/alain-bashung

deezer.com/fr/music/alain-souchon

deezer.com/fr/music/francis-cabrel

deezer.com/fr/music/daniel-balavoine

deezer.com/fr/music/mylene-farmer

.deezer.com/fr/music/Jean-louis-murat

deezer.com/fr/music/serge-gainsbourg

deezer.com/fr/music/etienne-daho

deezer.com/fr/music/juliette-greco

deezer.com/fr/music/charles-aznavour

deezer.com/fr/music/elvis-presley

deezer.com/fr/music/michael-jackson

deezer.com/fr/music/seal

deezer.com/fr/music/phil-collins

deezer.com/fr/music/sting

deezer.com/fr/music/elton-john

deezer.com/fr/music/prince

deezer.com/fr/music/georges-brassens

deezer.com/fr/music/eddy-mitchell

deezer.com/fr/music/gilbert-becaud

deezer.com/fr/music/edith-piaf

deezer.com/fr/music/patrick-bruel

deezer.com/fr/music/charles-trenet

deezer.com/fr/music/serge-lama

deezer.com/fr/music/daniel-guichard

deezer.com/fr/music/yves-simon

deezer.com/fr/music/francis-lalanne

deezer.com/fr/music/bob-dylan

deezer.com/fr/music/leonard-cohen

deezer.com/fr/music/joan-baez

deezer.com/fr/music/madonna

deezer.com/fr/music/claude-francois

deizer.com/fr/music/dalida

deezer.com/fr/music/michel-polnareff

deezer.com/fr/music/julio-iglesias

deezer.com/fr/music/celine-dion

deezer.com/fr/music/pascal-obispo

deezer.com/fr/music/yannick-noah

deezer.com/fr/music/christophe-willem

.deezer.com/fr/music/christophe-maé

deezer.com/fr/music/abba

deezer.com/fr/music/boney-m

deezer.com/fr/music/the-doors

deezer.com/fr/music/U2

deezer.com/fr/music/indochine

deezer.com/fr/music/the-beatles

deezer.com/fr/music/the-rolling-stones


Clips :

muzika.fr/clip/47463 Frank Sinatra

muzika.fr/clip/20885 Jean Ferrat

 
muzika.fr/clip/41954 Joe Cocker

muzika.fr/clip/51584 The Platters

muzika.fr/clip/18463 Renaud

muzika.fr/clip/19431 Jacques Dutronc

muzika.fr/clip/28079 Lionel Richie
 
muzika.fr/clip/48464 Tina Turner

muzika.fr/clip/22835 Jeanne Mas

muzika.fr/clip/51596 Erros Ramazzotti 

muzika.fr/clip/23966 Desireless

muzika.fr/clip/48940 Barry White

muzika.fr/clip/49235 Renan Luce

muzika.fr/clip/58832 Julien Doré

muzika.fr/clip/44811 Bob Marley

muzika.fr/clip/14192 Guy Béart

muzika.fr/clip/13583 Sylvie Vartan

muzika.fr/clip/39275 Nolween Leroy

muzika.fr/clip/36603 Raphaël

muzika.fr/clip/25553 Carla Bruni

muzika.fr/clip/31477 Marianne Faithfull

muzika.fr/clip/13000 Julien Clerc

muzika.fr/clip/23466 Gérald De Palmas

muzika.fr/clip/21314 Laurent Voulzy
  
muzika.fr/clip/62205 La Grande Sophie

muzika.fr/clip/49894 Nana Mouskouri

muzika.fr/clip/55939 Benjamin Biolay

muzika.fr/clip/36342 Lynda Lemay

muzika.fr/clip/28148 Jimmy Somerville

muzika.fr/clip/10409 Barbara

muzika.fr/clip/17079 Vanessa Paradis

muzika.fr/clip/14795 Georges Moustaki

muzika.fr/clip/20983 Jane Birkin

.muzika.fr/clip/39741 Mike Brant

muzika.fr/clip/14004 Philippe Cataldo

muzika.fr/clip/38485 Diams

muzika.fr/clip/43495 Patrick Hernandez

.muzika.fr/clip/39790 Faudel

muzika.fr/clip/62183 Grégoire

muzika.fr/clip/10019 Mano Solo

muzika.fr/clip/61251 Abd Al Malik

muzika.fr/clip/51079 Barbra Streisand

muzika.fr/clip/17691 Serge Reggiani

muzika.fr/clip/18782 Christophe

muzika.fr/clip/20482 Claude-Michel Schönberg

muzika.fr/clip/28394 Cock Robin

muzika.fr/clip/59417 Bénabar

muzika.fr/clip/27718 Rose

muzika.fr/clip/15987 Gérard Manset

muzika.fr/clip/55433 Chris Rea

muzika.fr/clip/53098 Mika

muzika.fr/clip/29375 Corneille

muzika.fr/clip/39010 Clémence 

18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 11:50




Après la dernière assemblée générale de Mosaïque, le président Djaffar Arezki  a effectué un point sur l'association, ses actions, et les convictions profondes qui l'animent. « Après quatre ans d'existence, nous participons, par notre devoir humain et citoyen, à la lutte contre l'illettrisme, par des actions d'alphabétisation réalisées par les bénévoles adhérents de l'association. Nous nous interdisons toute appartenance à un parti politique ou à une religion.


Notre groupe est un milieu d'expression et d'échange entre tous les participants, où règne un climat de convivialité, grâce à l'engagement et à la conscience des bénévoles qui donnent de leur temps pour accompagner et transmettre des connaissances et des savoirs à une population en besoin d'insertion et d'autonomie 
», confie M. Arezki,
avec la conviction qu'ont lui connaît.


Les onze membres participent activement à la lutte sans merci contre la barrière des langues, au bris de la solitude par un accueil fraternel, et une aide à l'intégration des étrangers dans le respect des valeurs de chacun. Cela dans des règles de bonnes pratiques, constituant l'engagement du bénévole et ceux de l'apprenant sous forme de contrat, portant sur l'assiduité, la ponctualité et la motivation.


Les cours collectifs sont donnés au foyer ADOMA, c'est-à-dire au 294, rue de Lille, à Halluin.


Ce foyer sert également de lieu d'accueil pour les nouveaux inscrits, qui sont reçus par Marie-Claire Verstraate. Les cours sont dispensés les mardis et vendredis, de 18 heures à 19 h 30. Les cours individuels se déroulent au CCAD, 142, rue de Lille à Halluin. Au sein de cet établissement sont dispensés des cours individuels de français, à raison d'une heure à une heure trente par participant.


La troupe des bénévoles renforcée


Vingt-cinq participants suivent régulièrement ces cours, dont treize viennent du CADA, lieu d'accueil des demandeurs d'asile. Les autres résident à Halluin, Tourcoing et Menin.


Les arrivées de Mme Diane Carissimo, en octobre 2009, et de Jacques Bisbrouck, en janvier 2010, sont venues renforcer la troupe de bénévoles. Le président a donné un satisfecit à toute cette équipe : « Pour les efforts déployés par tous, ils méritent encouragements, remerciements et reconnaissance. Grâce à ces efforts, l'association progressera dans ses projets d'avenir », a conclu le responsable.


Association Mosaïque : 7, allée Pierre-Hachin, 59250 Halluin. Tél. : 03 20 23 78 32 et 06 32 73 30 25 mosaique-alpha@hotmail.fr


(Archives, VdN, 14/2/2010).


LIENS :  Le Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile à Halluin.

Le Foyer Sonacotra d'Halluin souffle ses 30 Bougies !

L'Immigration Vécue par des Halluinoises...

La Maison d'Accueil "Agnès Fénart" à Halluin...

Familles Roms et l'Accueil Halluinois...

Au cours de l’intégration


Née il y a quatre ans, l'association Mosaïque lutte contre l'illettrisme par l'apprentissage au français. Le mardi et le vendredi, une dizaine de demandeurs d'asile retrouve Marie-Claire pour le cours collectif, essentiel dans leur parcours d'intégration.


Le cours collectif ne débutera que dans un quart d'heure, mais trois participants sont déjà à la salle de cours du foyer ADOMA. Pour faire le point avec Marie-Claire, leur professeur, sur les séances individuelles qu'ils suivent en parallèle. « Ils ont beaucoup progressé car ils sont très motivés », souligne Marie-Claire, bénévole depuis la création de l'association il y a quatre ans.


Derrière elle, le tableau blanc sur lequel, elle a déjà préparé le contenu du cours. J'achète un kilo de carottes, Je voudrais remplir des papiers, Je prépare le repas du soir. Des phrases basiques. « On traite des sujets qui les concerne comme acheter un ticket de bus. Pour que leur communication soit facilitée au quotidien », souligne Djaffar Arezki, président de l'association.Une base essentielle pour trouver du travail, faire ses courses ou encore comprendre la maîtresse quand on va chercher son enfant à l'école.


Ce mardi soir, la dizaine de participants arrive au fur et à mesure. Ahmed, Marocain, arrivé avec sa famille il y a deux ans. Anton, Roumain de 31 ans venu en France il y a aussi deux ans. Zagir, jeune homme Russe arriver à Halluin, il y a plus d'un et demi avec sa femme et sa fille... Tous sont demandeurs d'asile, arrivés en France espérant y trouvés de meilleures conditions de vie à l'image de Mircea et Angela.


Le couple est arrivé en France en 2007 avec leur trois filles, aujourd'hui âgées de 10, 9 et 5 ans.
« En Roumanie, il n'y a pas de maisons, elles sont inondées. En France, il n'y a pas ce problème », dit Mircea, dans un français encore approximatif. Pourtant les conditions dans lesquelles ils vivent à leur arrivée sont loin d'être plus confortables. « On vivait à 5 dans une petite caravane, d'abord à Porte d'Arras, puis à Roubaix » , raconte la père de famille. « Après l'AFEJI nous a dit qu'on pourrait avoir un mobil home, ici à Halluin ». Depuis un an c'est chose faite. Et quand il parle de leur nouveau chez eux, le couple a le sourire : « C'est beaucoup, c'est bien. Il y a les douches, le chauffage... ».


Reste à obtenir le récépissé d'autorisation de travail. Un travail qu'ils espèrent pourvoir le plus rapidement : « On a déjà rencontré les gens à Triselec pour travailler ».Mais d'ici l'obtention du précieux sésame (qui ne sera valide que pour trois mois), ils s'accrochent dans leur processus d'intégration comme témoigne leur assiduité aux cours d'apprentissage avec l'association Mosaïque. « Quand on voit des gens comme ça qui sont très motivés, on espère qu'ils soient régularisés. Ils affichent une vrai volonté », souligne Djaffar Arezki.


Car au delà de l'apprentissage, les bénévoles de l'association assure aussi un suivi social. « On les oriente pour le côté administratif. Ce qui est très important lorsqu'ils s'adressent à nous c'est qu'ils trouvent un climat serein et compréhensif », poursuit le président. Un climat serein et compréhensif : à l'image de ce cours où les bénévoles et participants ont ici presque une seconde famille.

(Archives, N.E., 22/2/2010).

 

 

 

Une mosaïque à agrandir…

 

Créée en 2006, l'association Mosaïque accompagne une trentaine de personnes dans l'apprentissage du français. Les cours sont assurés chaque semaine par sept bénévoles qui aimeraient en attirer d'autres dans cette aventure humaine. Entre petites et grandes victoires.

 

Mettre des mots sur les gestes du quotidien. C'est naturel pour beaucoup. Si frustrant pour d'autres. Lire un courrier, comprendre un panneau, remplir un formulaire administratif, faire une liste de courses, comprendre la maîtresse quand on va chercher son enfant à l'école... Chaque semaine, depuis cinq ans, les bénévoles de l'association Mosaïque s'investissent auprès de personnes en situation d'illettrisme.

 

Des cours collectifs ou individuels vécus loin de la théorie par de la mise en situation auprès de profils très différents. Des dames issues de l'immigration qui, une fois libérées de leurs obligations familiales sont soucieuses, d'une certaine autonomie. Aux demandeurs d'asile du CADA qui trouvent un espace de liberté et l'espérance de jours meilleurs dans l'apprentissage de la langue française.

 

« On s'adapte à chaque personne en abordant les choses de la vie de tous les jours. Il n'y a pas de méthode miracle. On avance à petits pas. Pour certains, le cours se limite à de la conversation mais c'est déjà beaucoup » indique Annie Bagein, l'une des bénévoles. De l'apprentissage de la lecture à l'expression, le chemin est souvent fastidieux. Mais au bout, les victoires sont radieuses.

 

À l'image de cette famille Roms de trois enfants installée dans le village d'insertion : « Elle ne manque jamais un cours. Elle a trois enfants, fait tous ses déplacements à pied... C'est quelqu'un qui a beaucoup de mérite », poursuit Annie Bagein qui insiste sur l'importance du lien dans le réseau associatif. « L'apprentissage ne s'arrête pas à Mosaïque, il se vit aussi dans les clubs sportifs, à la MJC, aux ateliers-parents... ».

 

Parmi les bénévoles, beaucoup se souviennent de cet élève marocain, élève assidu pendant deux ans : « Il élevait seul son fils et ne parlait pas un mot de français. Aujourd'hui, il maîtrise parfaitement et travaille chez Trisélec », note Djaffar Arezki, président de Mosaïque, l'un des piliers de l'association au côté de Marc Debucquois.

 

Tous ont également à l'esprit cette jeune femme d'origine arménienne, brillante universitaire qui, après avoir bénéficié des cours de Mosaïque, a souhaité s'investir un temps dans l'association. Des retours d'autant plus appréciés qu'ils sont rares compte tenu des trajectoires de chacun, de l'aboutissement ou non des procédures...

 

« Les gens partent et on ne les revoit plus, mais c'est la vie », exprime Marie-Claire Verstraete, retraitée de l'enseignement. « Il ne faut pas une formation spécifique pour rejoindre l'association. Il s'agit d'être à l'écoute de la personne et d'avancer avec elle », poursuit-elle.

 

Les bénévoles, qui consacrent entre une et dix heures par semaine à l'association, côtoient une dizaine de nationalités : « C'est une vraie richesse d'aller à la rencontre d'autres cultures. À titre personnel, cela m'apporte beaucoup », confie Dorothée Clément investie depuis un peu plus d'un an dans l'association. Un lieu de fraternité et d'échange que Mosaïque aimerait agrandir avec de nouveaux bénévoles. Courriel : mosaique-alpha@hotmail.

 

(Archives, N.E., 10/2/2011).   

 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 08:11




L’Halluinois Emile Cornil, décédé le 17 octobre 1943 à l’âge de 63 ans, et son épouse Valentine Carton, décédée le 17 avril 1973 à l’âge de 91 ans, ont eu 8 enfants.

 

Deux enfants Marie-Thèse et Emile sont décédés en très bas âge. Cinq autres enfants se sont consacrés à la vie religieuse :

 

Elisabeth Cornil, en religion Sœur Marie Florence (1913 – 1973)

 

André Cornil, Curé Doyen de Croix Saint-Martin (1910 – 1974)

 

Michel Cornil, Vicaire Général de Roubaix-Tourcoing (1914 – 1994)

 

Gérard Cornil, Prêtre en Mission ouvrière, secteur Arras Ouest – Dainville (1921 – 1993)

 

Emile Cornil, Doyen de Lambersart (Nord)  (1924 – 1999)

 

On doit à l’Abbé Emile Cornil, l’un des récits détaillés de la Libération de la Ville d’Halluin, du 30 août au 6 septembre 1944.

 

Mlle Marie-Madeleine Cornil reste la dernière de la Famille ; elle réside toujours au centre ville d’Halluin. Elle a tenu durant de nombreuses années l’épicerie située au carrefour des rues de Lille et Abbé Bonpain de la commune.

 

(Archives, D.D.).

LIENS :   L'abbé Michel Cornil ancien vicaire général et archidiacre de Roubaix-Tourcoing.

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (14) Le récit de l'Abbé Cornil.

Le Père Joseph Ledoux Missionnaire Halluinois chez les Papous.

Le Père Aubert né Pierre Danset, un Religieux au Service de la Jeunesse.

L'Abbé Alphonse-Marie Coulon, le curé batisseur de la paroisse du Mont.

Trois abbés ou trois destinées. Michel Beddelem, Albert Decourtray, Joseph Blomme.

Le père de famille halluinois Jacques Masil devenu prêtre...

L'abbé Bernard Chevaucherie ancien vicaire d'Halluin est décédé.

Le décès de L'Abbé Serge Verscheure ancien vicaire d'Halluin.

La disparition de l'Abbé Paul Parent... ou toute une vie de prêtrise.

L'Abbé Robert Héquette ancien Doyen d'Halluin est décédé.

L'Abbé Yves Béguin a quitté Halluin... et n'est pas remplacé !

L'Ancien Prêtre Halluinois Gérard Coliche, est Nommé Evêque Auxiliaire de Lille.

Le Décès de Pierre Desmettre Ancien Prêtre Ouvrier Halluinois.

L'Abbé Pierre Chuffart, ancien Vicaire d'Halluin, est décédé.

L'Halluinois Gilbert Vanwalleghem... est devenu Curé Corse !

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 08:14



L'ambition, faire découvrir aux parents et tout-petits les structures existantes dans le domaine sanitaire, social, associatif et sportif. « La petite enfance ne se cantonne pas à la « garde », souligne l'élue Gaëlle Thual.


Il y avait déjà la Semaine bleue pour les aînés, la Ville lance ce qu'on pourrait appeler la semaine rose pour les cadets. Une semaine ? Un peu plus à vrai dire : du 17 à 27 février 2010, dix jours seront dédiés à la petite enfance.


Une première à Halluin impulsée grâce à l'étroite collaboration de la municipalité, la crèche familiale, la halte-garderie et des nombreuses associations. Une vingtaine de rendez-vous sont au programme, avec l'ambition de faire découvrir les structures d'accueil, mais aussi les créneaux réservés aux jeunes enfants dans les associations sportives et culturelles.



Au ciné avec bébé

« Quand on parle de petite enfance, on parle d'abord d'une tranche d'âge : de 0 à 6 ans. On parle de modes de garde, de métiers de la petite enfance, les infirmiers, puériculteurs, éducateurs. Pour nous, c'est aussi un public privilégié, fragile et vulnérable », explique Gaëlle Thual, adjointe à la petite enfance.


D'où la volonté de valoriser ce qui existe dans le domaine sanitaire et social : le travail avec la PMI, le CCAS, le CADA, les Ateliers parents. Mais aussi d'ouvrir les petits citoyens à la culture et aux sports. « Beaucoup de parents qui se sont déjà inscrits nous disent : "Je ne savais même pas que cela existait" », remarque Martine Debruyne, infirmière puericultrice à la crèche familiale.


Parmi les temps forts de cette dizaine de jours, il y aura notamment le ciné-bébé au Familia. « Ça permet aux parents de venir regarder un film, tout public, avec leurs petits, sans devoir se soucier de la garde », souligne Gaëlle Thual. Une formule qui pourrait être réitérée si les séances trouvaient leur public. Le spectacle Cache-moi de la Fil et la guinde devrait aussi séduire les familles par son interactivité : les spectateurs sont aussi acteurs.


Un ostéopathe s'associera aux « Dix jours de la petite enfance » et ouvrira gratuitement son cabinet aux familles pour une découverte et sensibilisation à l'ostéopathie.De nombreuses familles se sont déjà inscrites aux divers ateliers (attention certaines activités sont en places limitées) .


Si le public était au rendez-vous l'action pourrait être reconduite.
« La Semaine bleue est annuelle pourquoi il n'y aurait pas son pendant avec une Semaine de la petite enfance.

La petite enfance ne se cantonne pas à la "garde" »
, insiste Gaëlle Thual.


(Archives, N.E., 9/2/2010).

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 08:47



Vous ne connaissez pas encore Farfalle ? Eh bien c'est le moment de partir à sa rencontre. Farfalle est la mascotte touristique d'Halluin. Il propose deux balades entre la ferme du Mont Saint-Jean et le Port de plaisance. Pour toute la famille.


Farfalle c'est ce jeune garçon avec des ailes de papillon collées dans le dos. Il joue les guides sur les plaquettes touristiques de la ville et vous emmène au coeur de deux circuits balisés mis en place avec le soutien de l'Europe.


Pour la modique somme de 2 euros, vous pouvez retirer la plaquette (bilingue, en français et néerlandais) à la ferme du Mont Saint-Jean, au syndicat d'initiatives ou au Port de plaisance. Elle présente l'itinéraire des deux boucles, un petit condensé historique, et un quizz.


Une fois rempli, ce questionnaire est à déposer dans la boîte aux lettres de la Ferme du Mont Saint-Jean.Chaque mois, un tirage au sort permet à une famille de participer gratuitement à un atelier nature organisé dans le cadre du centre d'éducation à l'environnement et à la ruralité.

Le parcours 1 baptisé Halluin, une ville à la campagne (4,2 km-1h45) part de la Ferme du Mont. L'occasion d'apprécier cette magnifique ferme restaurée datant de 1913, sa cour carrée et son vertigineux pigeonnier. Avec un peu de chance vous pourrez apercevoir l'animalière, Élodie, choyer la cinquantaine de pensionnaires du site, que du beau monde !


La boucle relie ensuite le Kluit Put et son étang pour une balade vivifiante avant de parcourir le chemin de l'ancienne voie ferrée et de revenir à la ferme. Le dimanche, on peut terminer la balade en dégustant un chocolat chaud et une gaufre à l'Estaminet (avant 17h).


Le parcours 2
s'intitule Halluin au fil de l'eau (2,5km-1h). Il met le cap sur le port de plaisance. Le point de départ se situe après le grand pont qui enjambe la Lys. On ne s'engage pas vers le port mais on se faufile dans la nature vers le bras mort de la Lys pour découvrir une roselière.


On peut y surprendre des hérons, des oies du Canada, des canards et des poules d'eau... En remontant le chemin de halage, on traverse un autre pont qui mène sur la rive belge de la Lys, à deux pas de la piscine ou du centre animé de Menin.

Ferme du Mont Saint-Jean, chemin d'eau, 03 20 24 80 77, 10h-12h 14h-16h


(Archives, N.E., 14/2/2010).

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 08:59



Originaire d’une famille bien connue d’Halluin, où il naquit en 1914, il fut ordonné prêtre à Lille en 1939.

 

Il fut successivement vicaire à La Madeleine, puis à Saint-Jacques à Tourcoing. Il assumait également la charge d’aumônier d’une troupe de scouts de France sur Halluin.

 

Gilbert Vanwalleghem fut ensuite professeur au collège Notre-Dame des Victoires à Roubaix, avant d’être économe au Collège Saint-Jacques d’Hazebrouck.

 

En 1960, il fut détaché à l’évêché d’Ajaccio pour lequel il assuma les charges de curé de Furiani, de Olmo, puis de Tasso sa dernière paroisse, où il était en exercice depuis 12 ans.

 

Au terme d’une longue maladie, le curé doyen de Tasso (Corse du Sud) est décédé le 22 janvier 1982 à l’hôpital Notre-Dame de la Miséricorde à Ajaccio.

 

Durant son lointain ministère, jamais son cœur ne cessa d’être Halluinois. M. l’abbé Vanwalleghem se fit de nombreux amis qui tous appréciaient sa simplicité et sa richesse de cœur. Il laisse le souvenir généreux d’une vie de prêtre au contact et au service des autres.

 

La Messe de Funérailles eut lieu le 11 février 1982 à l’église Saint-Hilaire à Halluin. Il est inhumé dans la concession familiale au cimetière dudit lieu.

 

Gilbert Vanwalleghem était le frère du Père Jean-Michel Vanwalleghem.

 

(Archives D.D., Presse 1982).


LIENS :   Le Père Joseph Ledoux Missionnaire Halluinois chez les Papous.

Le Père Aubert né Pierre Danset, un Religieux au Service de la Jeunesse.

L'Abbé Alphonse-Marie Coulon, le curé batisseur de la paroisse du Mont.

Trois abbés ou trois destinées. Michel Beddelem, Albert Decourtray, Joseph Blomme.

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (14) Le récit de l'Abbé Cornil.

Le père de famille halluinois Jacques Masil devenu prêtre...

L'abbé Michel Cornil ancien vicaire général et archidiacre de Roubaix-Tourcoing.

L'abbé Bernard Chevaucherie ancien vicaire d'Halluin est décédé.

Le décès de L'Abbé Serge Verscheure ancien vicaire d'Halluin.

La disparition de l'Abbé Paul Parent... ou toute une vie de prêtrise.

L'Abbé Robert Héquette ancien Doyen d'Halluin est décédé.

L'Abbé Yves Béguin a quitté Halluin... et n'est pas remplacé !

L'Ancien Prêtre Halluinois Gérard Coliche, est Nommé Evêque Auxiliaire de Lille.

Le Décès de Pierre Desmettre Ancien Prêtre Ouvrier Halluinois.

L'Abbé Pierre Chuffart, ancien Vicaire d'Halluin, est décédé.

 

La Famille Halluinoise Cornil... Quatre Frères et Une Soeur en Religion !

Le Père Jean de Dieu (Victor) Danset (1878 - 1967)... 47 Années de Mission au Chili et en Argentine.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 23:20



Après le décès survenu le 23 janvier 1944 de Gaston Petit Maire d’Halluin, c'est le 1er adjoint Joseph Wanquet qui lui succède le 25 Janvier 1944.

A la Libération de la Ville et par arrêté préfectoral en date du 26 Septembre 1944, le communiste Gustave Casier est nommé Président de la nouvelle Délégation Municipale jusqu'au 14 Mai 1945. Il est nommé officiellement Maire d'Halluin le 19 Mai 1945.

Aux Elections Municipales de 1947, la liste soutenue par le PC obtient treize sièges avec à sa tête Gustave Casier, celle s’appuyant sur le MRP douze sièges et la SFIO, deux sièges.

 

Cette coalition MRP-SFIO désigna Joseph Wanquet maire SFIO et Gérard Verkindère premier adjoint. La majorité change d’orientation.

  

L’écart entre la liste conduite par le parti communiste, et celle soutenue par le MRP sera de soixante voix. La liste socialiste ayant obtenue près de huit cents suffrages.

 

Le Conseil Municipal de 1947 à 1953 était composé ainsi : Wanquet Joseph (maire), Verkindère Gérard, Dereus Charles-Henri, Catry Ernest, Nollet Cyprien, Demassiet Adrien, Alard Julien, Ceriez Georges, Vanoverschelde Charles, Casier Gustave, Persyn Emile, Veranneman Achille, Verhulst Paul, Auvelick André, Mme Deceuninck-Jacques Simonne, Devriese Armand, Bossman Raymond, Lagae Cyrille, Lesaffre Gaston, Graye Fernand, Knockaert Urbain, Cokele Firmin, Destoop Léon, Six Antoine, Verhellen Albert, Vanoverschelde Ludovic,  Crombez Marcel.

 

Si Joseph Wanquet a battu l’ancien conseiller général et Maire en exercice Gustave Casier, il sera lui-même battu par un autre Casier prénommé Robert, qui n’est autre que le frère de Gustave, lors des municipales de 1953 !

 

Né le 8 Janvier 1872 à Halluin, Joseph Wanquet décède à Halluin le 15 Mai 1953, quelques jours seulement après la fin de son mandat de maire, à l’âge de 81 ans. Il sera inhumé au cimetière de sa ville.

 

Depuis la Révolution, il est toujours le Maire  le plus âgé dans les fonctions de Premier magistrat d’Halluin ; il devance de quelques mois M. Pierre Demeestere-Delannoy qui avait  80 ans à la fin de ses mandats de maire d’Halluin, du 12 septembre 1830 au 25 août 1865, soit durant 35 années le record de longévité pour notre ville.

 

(Archives et Synthèse D.D., Documents divers).


LIENS
:   Fernand Grenier, l'Employé de la Mairie d'Halluin, devenu Maire, Député et Ministre de l'Air ! 

 Gaston Petit nommé Président de la Délégation Spéciale en 1939... et Maire d'Halluin en 1941. 

Gustave et Robert Casier... Deux Frères devenus Maire de la Ville d'Halluin !

Hildevert Wancquet, "Monsieur Union Halluinoise".  
(Délégation Spéciale 1957).

Charles Vanoverschelde, ancien Maire d'Halluin, bâtisseur de la ville...

Albert Houte, ancien maire d'Halluin, ou l'instigateur du foyer-logement "Val de Lys".

Henri Leveugle, ancien Maire d'Halluin, ou l'Engagement au service de tous les Halluinois.

Les adieux de la Ville d'Halluin à son Maire et Conseiller Général Albert Desmedt.

Patrick Tierrie nommé Maire de la Ville d'Halluin par Intérim...

Didier Desprez élu Maire de la Ville d'Halluin à 34 ans...

Salle Polyvalente "Alexandre Faidherbe" dédiée au Maire Honoraire d'Halluin.

Secrétaires Généraux de la ville d'Halluin depuis le XIXe siècle.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 23:40




Offrir une identité forte à la Vallée de la Lys - un territoire de 100 000 habitants -, mutualiser les potentiels et les compétences des communes... Telle était l'ambition du syndicat intercommunal. Dix ans après, où en est-on ? Jacques Rémory Maire de Linselles (Nord) se livre sur son bilan.

Vous avez été l'un des pionniers de l'intercommunalité, dans quel contexte est né le syndicat ?

 « L'idée cheminait depuis mon premier mandat de maire en 1983. Les maires du secteur se rencontraient régulièrement et l'envie de mutualiser les moyens de nos petites communes est apparue comme une évidence pour répondre aux besoins de la population. Linselles et Bousbecque étaient déjà avant-gardistes en créant un centre de gérontologie ».


L'ambition de départ était de ne pas politiser le syndicat, ce dessein a t-il été respecté
Comment avez-vous géré les tiraillements ?

« L'intérêt général a toujours été la priorité. Dans certains domaines, les maires se sentaient parfois dépossédés de leurs compétences. Pour le reste, réunir 10 maires de sensibilités différentes autour d'une table, ce n'est pas toujours évident. Mais l'essentiel est que nous soyons toujours parvenus au consensus ».

Vous avez assumé la présidence pendant 10 ans, quelles sont vos fiertés ?


 « À l'origine du syndicat, une profonde réflexion a été menée sur les personnes âgées, en lien avec les professionnels de santé, pour aboutir à un guide de la gérontologie. Ce travail trouve aujourd'hui un beau prolongement dans la création du CLIC (centre local d'information et de coordination). Je retiens aussi le formidable moment vécu à travers Africalys.


Ma plus grande fierté va au PLIE (Plan local de l'insertion par l'emploi) et à la Maison de l'emploi que nous n'aurions jamais eue sans le regroupement des communes. Cela a créé une dynamique forte en faveur de l'emploi qui continue de manquer cruellement et qui doit être notre préoccupation quotidienne ».

Des échecs ?

« Plutôt des déceptions. Je regrette que le projet d'une cuisine intercommunale n'ait pas vu le jour. Il a fallu se rendre à l'évidence sur les disparités de tarifs entre les communes. Sur le plan culturel, j'aurais aimé qu'on mette en place des synergies entre les écoles de musique en partageant des postes d'enseignants. Enfin, je trouve que la Vallée de la Lys mériterait d'avoir un grand lieu de vie culturelle ».

Entre les maires, le syndicat n'a t-il pas alimenté le jeu du « je t'aime, moi non plus » ?


« Des affinités sont nées entre certaines communes, et c'est bien. Je pense à Comines et Wervicq qui ont créé leur police municipale. Linselles s'est rapprochée d'Halluin, nous nous connaissions mal. Avec Roncq, il y a toujours eu une retenue... ».

Le territoire actuel du syndicat a t-il encore un sens ? Faut-il redéfinir ses frontières ?

« La question divise depuis quelques années. Pour moi l'épine dorsale du syndicat ce n'est pas la Lys mais la rocade. Il y a sans doute une nouvelle respiration à trouver entre Tourcoing, Armentières, et Marcq ».

Dans quel état d'esprit quitterez-vous la présidence ? Quel message adressez-vous à votre successeur ?


« Sereinement. La présidence tournante sera sans doute une bonne chose même si le mandat de deux ans me paraît court pour mener à bien des projets. Halluin apportera un nouveau souffle au syndicat. Les projets du Front de Lys seront une locomotive pour tout le territoire. Je formule le voeu que le syndicat reste le lieu du consensus et de l'intérêt général ».



Le Maire de Roncq : Préfère flirter avec Tourcoing et devrait quitter le syndicat.

 

« Une belle aventure que l'on a vécue ensemble ». Il ne l'a pas quitté, mais en parle au passé. Pour Vincent Ledoux, le probable départ du syndicat intercommunal n'est « pas une rupture, pas un divorce : une séparation à l'amiable ».

 

A l'amiable et avec des déceptions. Surtout sur le plan culturel. La manifestation "Africa Lys", dont il était à l'origine ? « J'avais eu un mal de chien à la mettre en place», se rappelle-t-il. Le bilan culturel ? « Un mauvais bilan, une grosse déception ». Le projet de lecture publique ? « Je n'ai pas réussi à le mettre en place. avec Tourcoing, en un an c'était fait ».


Bref, s'il « salue le travail de Jacques Rémory » et note « qu'il n'y a pas eu de dissensions » , le maire de Roncq n'est plus à son aise au sein de la structure. Dernier exemple en date, le CLIC (centre local d'information et de coordination) , implanté à Comines. « On ne va pas à Comines régulièrement, déplore-t-il, on s'est donc dits, pourquoi ne pas se tourner vers Tourcoing ». Lecture publique, restauration municipale, CLIRPA ...les projets avec la ville de 90 000 habitants se multiplient. Eloignant à chaque fois Roncq des neufs villes du syndicat.


Objectif du rapprochement avec Tourcoing : faire des économies d'échelle et disposer de nouveaux outils.
« Par exemple, on 'a pas de collection numérique », note-t-il. La logique est aussi territoriale, LMCU plaçant Roncq dans le territoire tourcquennois, « C'est une faiblesse, mais ce n'est pas rédhibitoire, constate-t-il. Avant de préciser : « se retirer, ne veut pas dire se retirer de tout ».


Le Maire d’Halluin : Penser les entités humaines avant les entités territoriales.

 

Le maire d'Halluin, Jean-Luc Deroo prendra la première présidence tournante de l'intercommunalité depuis sa création. Bien sûr, elle se fera dans la poursuite des dossiers, mais Jean-Luc Deroo espère bien apporter un nouveau souffle. «C'est un train que je ne veux pas laisser passer ». Ce train Jean-Luc Deroo le prendra début avril 2010, date à laquelle il prendra la tête du Syndicat Lys Nord Métropole. Il étrennera la présidence tournante. Pour deux ans. «  Ça permet de remettre les machines en marche. Ce sont les mêmes personnes mais l'animation change ».

 

Pour préparer cet avenir, Jean-Luc Deroo pose son regard sur la décennie passée. « Le projet de territoire n'a pas réussi. Les communes, par nature hétérogènes, n'ont pas non plus la même volonté sur ce territoire ». Bien sûr, il y a eu, « de belles approches »  : l'archiviste, le relais d'assistantes maternelles. le plan local de l'insertion par l'emploi, la maison de l'emploi... Pourtant la cohérence du territoire : c'est toujours là que le bât blesse.


Faut-il revoir alors les frontières du syndicat intercommunal ?
« Ça, c'est aux communes de décider de rester ou non ». Mais indéniablement pour Jean-Luc Deroo, il s'agit d'abord de se pencher sur la réalité des bassins de population. Penser les entités humaines avant les entités territoriales.


Trois boucles sur un même territoire Le rapprochement de Roncq vers la ville de Tourcoing ?
« Depuis toujours, c'est un fait, c'est plus naturel ». Sauf que pour la mise en place du CLIC (1), « Ils auraient pu le dire avant ». Quoi qu'il en soit, des boucles naturelles se dessinent sur le territoire : « Une première boucle avec les communes qui entourent le territoire tourquennois, une deuxième autour de la Lys, une troisième frontalière autour de Menin, Comines Belgique et Wervik ».


Une donnée qu'il importe pour Jean-Luc Deroo de prendre en compte pour le schéma de cohérence territoriale (SCOT) : « Pour que le SCOT puisse déterminer l'apport de notre territoire ». Notamment pour que la vallée de la Lys puisse « peser au sein de la communauté urbaine  ».


Face à ces multiples enjeux quels seront donc les dossiers qui occuperont le maire d'Halluin pour ce mandat ?
« Il est important de développer les relations avec le milieu économique et Val de Lys entreprendre ». La poursuite du dossier quant aux transports en commun sera toujours le nerf de la guerre. « Pour combler la boucle vide (les communes autour de la Lys) ». La santé sera également un pari. Au-delà des relations avec l'hôpital de Tourcoing, « qu'on puisse travailler avec le territoire belge ». Le départ à la retraite de nombre de médecins généralistes sur le secteur sera un souci majeur, « d'autant que nous n'avons pas beaucoup de spécialistes ».


Des dispositifs sanitaires occuperont aussi l'élu : l'obésité, les maladies environnementales. Le développement des moyens pour les économies d'énergies sera aussi au coeur des préoccupations : avec la mise en place d'un point info énergies. Jean-Luc Deroo espère d'ailleurs que la vallée de Lys, « poumon vert », sera valorisée au sein de l'Espace Naturel Lille Métropole.


Autant de dossiers en cours ou à venir qui participe pleinement au SCOT. Ce SCOT qui pourrait permettre à la vallée de la Lys d'acquérir la reconnaissance qui lui fait encore défaut au sein de la communauté urbaine.
(1) Pour le CLIC Roncq a signé une convention d'un an avec le syndicat, pour vraisemblablement se rapprocher du CLIRPA de Tourcoing dans l'avenir.


(Archives, N.E., 31/1/2010).



Les défis de Jean-Luc Deroo nouveau Président du Syndicat…

Jeudi 4 mars 2010, salle d'honneur de la mairie de Linselles, Jean-Luc Deroo, maire d'Halluin a été élu à l'unanimité et sans surprise, nouveau président du syndicat intercommunal Lys métropole. Il succède à Jacques Rémory et a pour défi de revaloriser le territoire.

 « Y a-t-il d'autres candidats ? ». La question posée par Jacques Rémory, maire de Linselles et désormais ancien président du syndicat intercommunal Lys Nord métropole, a fait sourire. Un regard sur la gauche, un sur la droite, le faux suspense n'aura duré que quelques secondes. Ni Jean-Pierre Brand, maire de Bousbecque, ni Alain Detournay, maire de Comines n'ont levé la main pour faire acte de candidature. Jean-Gabriel Jacob, maire de Wervicq-Sud et Vincent Ledoux, maire de Roncq étaient eux absents et représentés par leurs adjoints respectifs Chantal Leveugle et Rodrigue Desmet. Bref, Jean-Luc Deroo, maire d'Halluin, était le successeur annoncé de Jacques Rémory. 

La Vallée de la Lys, hameau de la France profonde ?

Celui qui est à la tête de la plus grosse ville du syndicat en terme de population a d'ailleurs été élu à l'unanimité par les représentants des dix communes, pour deux ans et dans une ambiance détendue. À l'image d'Alain Detournay. Arrivé une vingtaine de minutes en retard sous les applaudissements (de soutien ?) de ses pairs. Un climat bon enfant qui n'a pas fait oublier les nombreuses interrogations sur le devenir du territoire.


Principal objectif du nouveau président, revaloriser la Vallée de la Lys afin qu'elle
« ne soit pas regardée comme un hameau de la France profonde ». « La Vallée de la Lys, le nord de la métropole est un axe. Axe industriel, axe économique, avec des dessertes, le nouveau boulevard de la Lys, et la rivière elle-même, détaille-t-il. Cet axe, ce n'est pas le bout de la métropole, cet axe doit être reconnu comme vital ».


Dans ce défi, le cheval de bataille de Jean-Luc Deroo sera le découpage opéré par LMCU. Cette dernière place Halluin sous influence tourquennoise.
« C'est un découpage très artificiel » , estime-t-il, avec la volonté de « peser auprès de LMCU ». Ses arguments : un territoire qui par ses activités économiques « apporte une belle contribution financière à notre communauté urbaine » et « des espaces agricoles et naturels remarquables et pas encore très remarqués ». « Nous allons promouvoir ensemble la zone du Blaton, la Lys, les sentiers de randonnée pédestre et cyclo touristique », a-t-il lancé.



Une liaison Comines-Halluin


L'une des autres ambitions, le maillage du territoire. « Il n'est pas insensé de prévoir dès maintenant la liaison Comines-Halluin en transports collectifs pour assurer la qualité d'acheminement par les Lianes respectives », a souligné le maire d'Halluin. Des projets à l'étude, mais aussi des projets finalisés comme celui du CLIC (comité local d'information et de coordination) de Comines. Ce centre dédié aux aînés est déjà opérationnel et sera inauguré officiellement après les élections régionales. « Il y a déjà eu 19 prises en charges, dont 12 complexes, a témoigné Jean-Pierre Brand. On attend plus que le téléphone pour y travailler sereinement ».

Reste une interrogation, les villes de Roncq ou Bondues qui pourraient quitter la structure intercommunale et l'affaiblir. C'est peut-être là le plus grand défi du nouveau président.


(N.E., 6/3/2010).

 

La médaille de la Ville d’Halluin à Jacques Rémory

C'est au cours d'une cérémonie conviviale vendredi 7 mai 2010, que Jean-Luc Deroo  a remis la médaille de la ville à Jacques Rémory, maire de Linselles et ancien président du Syndicat Lys Métropole.

En présence de Christian Vanneste, député et la conseillère générale Marie Deroo, le maire d'Halluin a souligné le bonheur qu'il a eu de travailler avec Jacques Rémory au sein du Syndicat Lys Métropole, en espérant depuis qu'il a pris la présidence être son digne successeur. Une façon d'oublier avec le sourire les différents dossiers qui ont opposé les deux hommes...

Le nouveau citoyen d'honneur d'Halluin, un peu ému, en a profité pour adresser des chaleureux remerciements : « Cette distinction, dont la ville d'Halluin m'honore ce jour, j'en suis très fier et la partage avec tout le personnel du Syndicat, du PLIE, de la Maison de l'Emploi, du Pôle de formation, avec tous les maires et l'ensemble des élus de nos communes qui ont travaillé a mes côtés et je les remercie sincèrement ».

(Archives, VdN, 5/2010).

 

Liens :  Lys Nord Métropole, ou l'intercommunalité à 10 communes.

 

Halluin... et la Reconquête du Front de Lys !

 

Le Centre de Secours et d'Incendie de la Vallée de la Lys... Chantier en cours.

 

 

Une nouvelle formule pour Lys nord métropole…

En deux mois, le syndicat Lys nord métropole a perdu Bondues, Mouvaux et Roncq, soit 36 700 habitants sur 88 000. Jean-Luc Deroo, le maire d'Halluin, vient de succéder à Jacques Rémory à la présidence. Il envisage un syndicat pour mutualiser les moyens plutôt que pour financer des structures.

1 Que reste-t-il du syndicat ? Drôle d'anniversaire. Le syndicat Lys nord métropole (LNM) souffle ses dix bougies mais sa composition part en fumée. Sur douze communes lors de sa création, il en reste aujourd'hui sept, la population passant de 100 000 habitants à aujourd'hui 51 688* et une superficie pratiquement divisée par deux.

 

Trois ans après la création du syndicat, Quesnoy-sur-Deûle annonçait son retrait en février 2003. Les raisons : « le syndicat n'est pas pertinent au regard des axes essentiels de développement de la commune », lançait R. Lefebvre. Neuville-en-Ferrain suivra plus tard, abandonnant LNM mais pas des structures liées à l'emploi.

 

Coïncidence, prétexte ou crainte, l'arrivée du maire d'Halluin, Jean-Luc Deroo (PS) à la présidence après dix années assurées par Jacques Rémory (sans étiquette) s'est passé dans le même temps que le départ de Bondues, Mouvaux et Roncq. Les raisons invoquées sont le territoire, la fin d'une histoire ou encore « pas d'intérêt pour la ville », comme l'a dit le maire de Mouvaux.

 

2 Un syndicat moins riche. Cette structure a toujours fonctionné à la carte. Comme dans un restaurant, les villes choisissent ce dont elles ont besoin. Qui veut d'un relais enfance ? Bousbecque, Bondues et Linselles. Les autres n'en ont pas besoin. Mais les frais de fonctionnement, eux, sont financés par tous, à raison de 1,28 euro par habitants. La perte récente de trois villes génère une perte de 47 300 euros.

 

3 Quel avenir ?

La tournure que prend le syndicat est assez paradoxale. Au début, il se disait fort de 12 communes et 100 000 habitants pour se faire entendre de la communauté urbaine de Lille. Aujourd'hui qu'il regroupe sept communes et deux fois mois de personnes, le discours est toujours le même, à savoir un territoire éloigné et oublié qui doit se faire entendre. Des projets structurants comme le Plan local pour l'insertion et l'emploi et la maison de l'emploi vont faire l'objet d'un regroupement avec Tourcoing, le Centre local de coordination et d'information pour personnes âgées va perdre Roncq et donc du financement du conseil général calculé en fonction de la population.

 

« Nous n'allons plus monter de tels projets, explique Jean-Luc Deroo. Nous mutualiserons au maximum, à l'image de l'Espace info énergie. La communauté urbaine a pris une telle ampleur que l'on ne peut plus fonctionner comme avant. » • *Chiffres communauté urbaine

 

(Archives, VdN, 30/6/2010).

 

Les Orientations de 2011…

Le Syndicat intercommunal Lys Nord Métropole a tenu sa réunion dernièrement en mairie de Bondues. Sous la présidence de Jean-Luc Deroo, maire d'Halluin, on y a acté le retrait de trois communes. Une réunion rondement menée qui a surtout expédié les affaires courantes.

Dans son introduction, Jean-Luc Deroo, président du syndicat, compatissait aux problèmes linsellois avec la situation de SCA, mais se félicitait également de l'ouverture du CLIC de Comines, et rappelait l'inauguration récente de la place de l'Europe à Wervicq-Sud. Il était alors temps de passer aux différentes délibérations.

L'un des points principaux à l'ordre du jour portait sur le retrait des trois communes de Bondues, Mouvaux et Roncq du syndicat intercommunal (pour se tourner à l'avenir vers le territoire tourquennois). Sans surprise - cela avait déjà été discuté - aucune voix contre ni abstention.

Le retrait devrait être effectif au 1er janvier 2011. L'acceptation par le conseil municipal de chaque commune membre et l'accord préfectoral final ne devraient pas poser problème.

 

Enfin, il a été décidé la création d'une boucle intercommunale de promenade. Belle idée liée au développement durable et à la biodiversité. Si Roncq et Mouvaux ne sont pas concernés dans l'immédiat par le projet initial, de même que Deûlémont et Warneton, rien n'empêche ces communes de rejoindre le projet dans un second temps. Jean-Pierre Brand pour Bousbecque a insisté pour développer les sentiers déjà existants, et Rodrigue Desmet pour Roncq entend pour sa part « se raccrocher à cette réflexion », d'autant que la boucle des deux clochers vient d'être inaugurée à Roncq.

 

(Archives, N.E., 20/9/2010).

 

Une fusion deux ans plus tard.

 

Si « la dimension territoriale est extrêmement intéressante » entre Tourcoing et la Vallée de la Lys selon Jean-Luc Deroo, pourquoi n'avoir pas bâti une seule Maison de l'emploi (MDE) dès le début ?

 

Lors du comité syndical jeudi soir réunissant les villes d'Halluin, Bousbecque, Linselles, Comines, Wervicq-Sud (qui recevait), Warneton et Deûlemont, le président de Lys Nord Métropole, Jean-Luc Deroo, s'est félicité de l'union entre les Maisons de l'emploi de Tourcoing et de la Vallée de la Lys.

 

Il est tout de même frappant d'entendre les élus du secteur vanter la cohérence de cette fusion alors qu'ils se réjouissaient de disposer d'une structure propre en décembre 2008 ! Aujourd'hui, les deux MDE vont devoir travailler ensemble et la meilleure volonté semble acquise.

 

Une preuve : le retrait du maire de Tourcoing Michel-François Delannoy, qui avait annoncé dans un premier temps qu'il serait président de la MDE avant de céder la place au maire d'Halluin : « Cette fusion a été très bien négociée et félicitations pour tous ceux qui ont travaillé », a lancé Jean-Jacques Veroone, maire de Warneton.

 

 

Le tri des archives

 

Cela fait la deuxième archiviste que le syndicat voit partir en peu de temps. La ville d'Halluin a proposé de mettre à disposition son archiviste et son assistant pour effectuer ce travail. Jean-Luc Deroo a lancé l'idée aux plus petites communes de tenter de rassembler leurs archives pour constituer un patrimoine commun.

 

Le président et Henri Ségard ont ensuite parlé du débat d'orientation budgétaire. Le premier a parlé de l'Eurométropole, du schéma de cohérence territoriale (SCOT), du tournoi de foot qui se tiendra à Halluin... Mais surtout, les élus ont redit leur souhait de voir un commissariat pour la Vallée de la Lys.

 

Henri Ségard a plaidé pour qu'il soit situé près de la caserne de Bousbecque. J-L. Deroo a d'ores et déjà engagé le dialogue avec les responsables de la sûreté urbaine pour plaider ce dossier.

 

(Archives, VdN, 4/12/2010).  

 

 

  

Bilan de l’année 2010 et suite…

En 2010, nous n'avons pas chômé, je n'ai pas l'impression d'avoir chômé ... », a lancé Jean-Luc Derro, au terme du rapport d'activité du syndicat intercommunal Lys Nord Métropole. Jeudi, le président a dressé le bilan de l'année 2010…

 

(Archives, VdN, 25/6/2011)

 

Lien :

 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 11:48



Né à Halluin, le 24 juillet 1949, Alain Vervloedt est décédé le 6 février 2010 à Fâches-Thumesnil (Nord).

 

Il était Substitut honoraire du procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Lille et Ancien secrétaire général des Caisses d’Epargne de Tourcoing et des Pays du Hainaut.

 

Alain Vervloedt était un fils de Maurice Vervloedt qui fut durant de nombreuses années le Directeur de l’Union Patronale à Halluin.

 

La célébration religieuse aura lieu le samedi 13 février 2010 à 9 h 30, en l’église Saint-Corneille, paroisse de la Bonne Nouvelle, place de la République à Hem, suivie de l’inhumation au cimetière dudit lieu.



Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 08:02


Installé depuis 1988 au port fluvial, sur 7 hectares, le site Galloo est en train de doubler sa surface. Les travaux ont commencé au coeur de ce site industriel où sont broyées 400 000 tonnes d'acier et de métaux chaque année.


Des véhicules hors d'usage pour l'essentiel. Reportée l'an dernier en raison de la conjoncture, l'extension de Galloo France vient de démarrer.


Spécialisé dans le recyclage des matières premières issues des véhicules hors d'usage et de l'électroménager, l'industriel va doubler sa surface passant de 7 à 14 hectares d'exploitation, pour un investissement qui dépasse les 5 millions d'euros.

 

Pas de quoi rassurer les voisins français et belges surtout après le départ de feu survenu la semaine dernière sur un tas de produits recyclés. Des incendies assez réguliers, liés à une interaction entre les déchets de broyage, qui n'améliorent pas l'image de la profession dans un secteur par ailleurs très éprouvé par la dioxine.


 
Olivier François, responsable environnement de Galloo, se veut rassurant : « Des prélèvements atmosphériques ont été réalisés et n'ont pas montré de problème particulier. Il n'y a pas d'autre pollution que celle des panaches de suie qui n'ont pas de toxicité particulière. » Un argument qu'il défend en s'appuyant sur un rapport de l'Agence française de veille sanitaire publié l'an dernier : « Il démontre que ce sont bien les émissions permanentes qui sont dangereuses pour la santé et non celles liées à des phénomènes ponctuels. »

 

Le site répond aux normes et aux prescriptions des sites classés « pour les produits répertoriés non dangereux », insiste Olivier François, et ce sous le contrôle de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement).

 

Les nouveaux aménagements liés à l'extension ont reçu des agréments liés au démantèlement et à la dépollution des VHU (Véhicules hors d'usage), le coeur de métier de l'entreprise qui emploie actuellement 38 salariés. Un effectif qui pourrait doubler avec ce redéploiement.

Un kilo d'acier : 15 centimes, un kilo de blé : 12 centimes

L'usine recycle actuellement 400 000 tonnes d'acier et de métaux tels que l'aluminium et le cuivre par an, c'est quasiment 100 tonnes par heure. Le broyeur principal, specimen du genre en Europe, est capable de digérer une voiture en à peine 1 minute !


Des données, certes impressionnantes, mais qu'Olivier François relativise. Les métiers du recyclage ne seraient pas aussi juteux qu'il y paraît, du moins pour tout le monde. « La tonne d'acier recyclé est vendue 150 euros, soit 15 centimes d'euros le kilo, c'est dérisoire. À titre de comparaison la tonne de blé est à 120 euros la tonne, soit 12 centimes le kilo, or le petit pain au chocolat on l'achète aux alentours d'1,20 euro. La spéculation se fait chez les intermédiaires, pas à la source », poursuit Olivier François, frustré par le manque de messages positifs autour de l'activité de recyclage.


« Il faut pourtant savoir que 50 % des métaux neufs sont fabriqués avec des matières recyclées ! »
Si le prix des matières premières a chuté, la prime à la casse du gouvernement et les efforts consentis par les concessionnaires, ont quant à eux multiplié par quatre le nombre de véhicules en fin de vie qui arrivent sur le site.


(Archives, N.E., 9/11/2009).

LIENS La Déchetterie Halluinoise Estampillée "Nouvelle Génération".

Halluin... et la Reconquête du Front de Lys !

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 20:16



S'il y a des sujets porteurs actuelllement en ces temps de récession, c'est bien ceux de la consommation du logement et du cadre de vie. ... À l'affichage, au menu des portes ouvertes de la CLCV :


Le surendettement, les problèmes de résiliation de contrats avec les fournisseurs Internet, de téléphonie mobile et les traditionnels tracasseries des fournisseurs de confort : EDF, Gaz de France, Eaux du Nord... Cerise sur le gâteau cette année, un combat face à une augmentation conséquente des loyers.

Vingt et dix ans


La CLCV d'Halluin lors de sa journée porte ouverte a mis le doigt sur ces problèmes récurrents. Pour Georgette, Lucienne, Marie-Claude et Michelle, qui prenaient les inscriptions :  


« L'association a du travail en perspective. la CLCV donne un panel de renseignements, de conseils et soutient également les adhérents sur tout ce qui touche la distribution du courrier, les assurances, le téléphone et Internet, les contrats d'entretiens, le chauffage, la réception télévisuelle...


Actuellement, nous sommes plus de cent soixante adhérents. Cette année, nous fêterons le 25 mars à la ferme du Mont, les vingt ans de l'école des consommateurs et les dix ans de l'école des parents. Les 23 et 24 avril en partenariat avec le bailleur Notre Logis, nous prendrons part à l'opération (Bien vivre sa résidence) qui aura lieu à la résidence du Manoir.


La CLCV, c'est également des participations dans différentes commissions : Transports, avec le résultat probant de la mise en place de plus nombreuses rotations de bus sur Halluin et la vallée de la Lys. La commission de Logement, (qui s'est battue hélas sans succès) pour le gel des loyers de l'année 2010 ».


Consommation Logement et Cadre de Vie, 34 rue de Lille Halluin. Permanences les lundis de 14 h à 19 h au LCR Primevères au Colbras. Le premier lundi du mois de 14 h à 16 h a l'EPI, 134 rue de Lille.


Téléphone : 03 20 37 74 48 - 03 20 37 04 35. Email : clcvhalluin@wanadoo.fr.


(Archives, VdN, 7/2/2010).
 

LIEN :   L'Halluinoise Marie Deroo reçoit les Insignes de Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur.

 

Trente bougies, deux assos.

 

L'école des consommateurs et les ateliers parents fêtent leurs 20 et 10 ans. Tous deux sont une émanation de la CLCV, née - pour le secteur - il y a plus de 30 ans. Comment les associations sont-elles nées, quelle est leur fréquentation, leur financement ? Le point.

 

C'est un double anniversaire que fête aujourd'hui la CLCV (Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie) de la vallée de la Lys. À la ferme du Mont Saint Jean, ses deux bébés, l'école des consommateurs et les ateliers parents, soufflent respectivement leurs 20 et 10 bougies.

 

Commençons par l'aînée : « L'école des consommateurs est née à Quesnoy-sur-Deûle, sous l'impulsion de Marie-France Catteau  , souligne Marie Deroo l'un des piliers de la CLCV. Devant les problèmes de gestion de certaines familles, six communes décident de fédérer les moyens pour animer des réunions d'information et de sensibilisation autour des pratiques de consommateur.

 

Aujourd'hui, Halluin, Linselles, Wervicq-Sud et Bousbecque organisent encore toutes les semaines des séances en général suivies par une quinzaine de personnes. Et depuis 20 ans, les préoccupations des participants n'ont pas beaucoup changé. « Ce sont des problèmes de gestion de budget, de chauffage, d'électricité », explique Chantal Nyls, qui a animé pendant 15 ans des séances à l'école des consommateurs.


130 personnes inscrites pour ces anniversaires

Le cadet de la CLCV, lui, est un bébé de l'an 2 000 : l'atelier parents. Parmi les priorités du maire de l'époque Alexandre Faidherbe : la prévention de la délinquance figure dans le haut du tableau. De mémoire d'Halluinois, on a encore en tête « le quartier très chaud du Colbras, à la fin des années 80 ». D'où la volonté municipale, pour prévenir la délinquance juvénile, d'accompagner les parents.

 

À l'issue des échanges entre les travailleurs sociaux, l'école des consommateurs et la CLCV, l'atelier est créé. Aujourd'hui les séances sont organisées dans trois villes : Linselles, Halluin et Bousbecque. « Parce qu'être parents, n'est pas forcément instinctif ». Le sommeil, le vivre ensemble, la punition, la violence, le racket, l'adolescence sont autant de thèmes régulièrement demandés et abordés par les parents.

 

Ce samedi 23 octobre 2010, à partir de 15h à la ferme du Mont Saint-Jean, tous les participants et animateurs seront invités à jeter un coup d'oeil dans le rétro via des photos, sketches, chansons, témoignages. 130 personnes ont déjà pris leurs réservations. On n'a pas tous les jours 20 ans. Ni 10 d'ailleurs. Renseignement 03.20.37.74.48.

 

(Archives, N.E., 23/10/2010).

 

 

La CLCV Halluin en 2011…

 

Pour une surprise, ce fut une surprise ! Au cours de sa dernière assemblée générale, dans les locaux de l'Epi, la Confédération Logement Cadre de vie (CLCV) Halluin Roncq s'est dotée d'un nouveau président en la personne de M. Philippe Verein.

 

 Ancien permanent de la CFDT à L'Epi, Philippe Verein sait où il met les pieds. « J'adhère à la CLCV depuis 1985 et mon désir le plus important est de coordonner l'équipe actuelle, en étant plus présent sur le terrain après la mise en place de projets communs. L'important est de faire connaître aux personnes la multitude de services que la CLCV locale leur propose dans les différentes actions sur : les accès au droit, la consommation, les locations en HLM ou en secteur privé, la copropriété, la construction et la défense de l'environnement, du développement durable, de la maîtrise de l'énergie ».

 

Après deux années sans président, la CLCV Halluin Roncq était dirigée et gérée par Marie-Christine Varrasse, présidente de la CLCV Vallée de la Lys. Pour rappel, la CLCV est une association au service des consommateurs et de l'environnement.

 

En ce concerne le logement, elle est la deuxième organisation nationale en terme d'élus dans les conseils d'administration des offices HLM avec plus de quatre cents délégués. Elle s'appuie sur la compétence de ses experts et la force d'un réseau de 413 associations locales, départementales et régionales, qui tient plus de 50 000 heures de permanences et d'accueil des consommateurs par an.

 

Localement, ce sont plus de cent personnes qui adhérent à la section locale et qui sont accueillies par deux permanentes : Romualda, Dominique et un panel de bénévoles qui leur propose divers ateliers : initiation à l'informatique, théâtre, créativité, atelier de cuisine tricot et couture à la résidence Brel Ferré tous les vendredis de 16 h à 18 h 30, sauf pendant les vacances.

 

Permanence CLCV : tous les lundis de 14 h à 19 h, au 1 rue des Primevères. Le premier lundi de chaque mois à l'EPI, 134 rue de Lille. Téléphone : 09 66 00 69 77.

 

 

(Archives, VdN, 2/2/2011).

  

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article

Texte Libre

Depuis février 2007, ce site vous est offert gracieusement, il est le fruit d'un travail bénévole important de recherches, de rédaction et mise en page.

Alors n'hésitez-pas à laisser un message (cliquez sur ajouter un commentaire à la fin de chaque article), ou sur le Livre d'Or afin que je puisse connaître vos impressions sur les articles consultés et votre intérêt pour l'histoire locale ; ou si vous désirez apporter des rectifications, des précisions ou informations complémentaires.

Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une excellente plongée dans le passé halluinois.

Vous pouvez me contacter aussi à l'adresse suivante :
daniel.delafosse@wanadoo.fr

 

Depuis plus de 4 ans, 1000 articles (+ Compléments d'informations) ont été présentés sur ce blog...

 

A compter du 4 Juillet 2011, ce lien ne sera plus consacré à la parution d'écrits et aux mises à jour.

 

Désormais, vous trouverez uniquement la publication de photos (archives personnelles), anciennes ou récentes, relatives à Halluin (Vos commentaires sont toujours les bienvenus !).

 

Vous pouvez continuer à me lire sur le site :   http://alarecherchedupasse-halluin.net/  

 

Merci à vous.  

  

Texte Libre


Afin de faciliter votre quête et pour plus de rapidité, utilisez les mots essentiels de votre demande
 dans le module "Recherche" ci-dessus...

Réponse à certaines interrogations…

 

Permettez-moi de préciser que ce blog est la réalisation d’un travail d’archives personnelles ou provenant d’articles publiés dans la presse (La Voix du Nord, Nord Eclair, La Vie Chez Nous etc...), revues et livres divers.

 

Créé à mon initiative, il était normal que ce blog contienne principalement les archives familiales, mais de suite, ne voulant pas me cantonner à cela, j’ai décidé de l’ouvrir à tous les thèmes qui étaient rattachés au passé halluinois et à son histoire.

 

Au fur et à mesure de son installation, j’ai intégré également des informations présentes, liées à la vie halluinoise en priorité ou d'ordre général, susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs ; en essayant d’être au plus près des évènements et en effectuant, si nécessaire, des mises à jour sur des documents déjà publiés.

 

En ce qui concerne l’Histoire d’Halluin, chacun comprendra que la parution d'un article n'est faisable uniquement pour des documents en ma possession… Mon seul but est d’informer le mieux possible en abordant tous les sujets sans aucune restriction !

 

Ce blog n’ayant aucun caractère officiel, j’invite simplement les personnes qui possèdent des documents sur l’histoire locale, d’ouvrir leur propre blog ou site… Et je serais ravi bien entendu de le consulter.

 

 Aussi, le mien est rédigé dans la mesure de mes possibilités de temps mais aussi d’envie…, et l’espoir, pour ma part, que ce véritable travail reste uniquement le plaisir de faire partager une passion !

 

Merci à vous.  (2008)   

Liens Sites Halluinois
  :
 
  
   
                 

Site officiel de la Ville d'Halluin 59250 :  ville-halluin.fr

"A la recherche du Passé d'Halluin
" (Photos) :
alarecherchedupasse-halluin.net/

 

brandodean.over-blog.org/article-la-politique-halluinoise-et-les-sites-et-blogs-sur-internet-50337926.html

 

Paroisse Notre-Dame de la Lys Halluin : nordnet.fr/ndlys
Les Amis de l"Orgue Halluin : orgue-halluin.123.fr

Propriété "Le Manoir aux loups" Mont d'Halluin : parcmanoirauxloups.com
Le Syndicat d'Initiative d'Halluin : .tourisme-halluin.fr

Ecole de Musique Halluin : ville-halluin.fr/culture.
La Lyre Halluinoiselyre-halluinoise.com

 

M.J.C.  M.P.T. Halluin : mjchalluin.free.fr
Canalblog : villehalluin.canalblog.com/archives

Cercle Généalogique Halluin Lys
:
perso.wanadoo.fr/genealys.halluin
Cinélys Halluin : cinelyshalluin.asso-web.com

 

Tennis Club Halluin : tennisclub.halluin.free.fr
Volley Club Michelet Halluin : volleyclubmichelethalluin.com
Vélo Club Halluin : levcuh.canalblog.com
Club de Musculation Halluin : halluinmusculation.com
Athlétisme Halluin : ahvl.com.fr
Judo - Ju-Jitsu : judohalluin.keogratuit.com
Triathlon Halluin  halluintriathlon.over-blog.fr

Badminton - Halluin http://www.asb.asso.fr

Livre D'or

Texte Libre

Musiques de Films :

deezer.com/fr/music/ennio-morricone 

deezer.com/fr/music/john-williams

deezer.com/fr/music/john-barry

deezer.com/fr/music/maurice-jarre

deezer.com/fr/music/vangelis

deezer.com/fr/music/georges-delerue

deezer.com/fr/music/michel-legrand

deezer.com/fr/music/eric-serra

deezer.com/fr/music/gabriel-yared


Musiques Groupes et Interprètes Divers :

deezer.com/fr/music/los-calchakis

deezer.com/fr/music/harvest-neil-young

deezer.com/fr/music/pink-floyd

deezer.com/fr/music/simon-and-garfunkel

deezer.com/fr/music/the-animals

deezer.com/fr/music/supertramp

deezer.com/fr/music/talk-talk

deezer.com/fr/music/jean-michel-jarre

deezer.com/fr/music/cat-stevens

deezer.com/fr/music/alan-stivell

deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier

deezer.com/fr/music/graeme-allwright

deezer.com/fr/music/neil-diamond

deezer.com/fr/music/michel-jonasz

deezer.com/fr/music/léo-ferré

deezer.com/fr/music/james-blunt

deezer.com/fr/music/hugues-aufray

.deezer.com/fr/music/jean-ferrat

deezer.com/fr/music/dick-rivers

deezer.com/fr/music/marie-laforêt

deezer.com/fr/music/alain-chamfort

deezer.com/fr/music/the-cranberries

deezer.com/fr/music/richard-anthony

deezer.com/fr/music/david-bowie

deezer.com/fr/music/the-who

deezer.com/fr/music/queen

  

deezer.com/fr/music/david-guetta

 

deezer.com/fr/music/gipsy-kings

deezer.com/fr/music/les-négresses-vertes

deezer.com/fr/music/cali

deezer.com/fr/music/anaïs

deezer.com/fr/music/olivia-ruiz

deezer.com/fr/music/manu-chao

deezer.com/fr/music/bryan-adams

deezer.com/fr/music/chris-isaak

deezer.com/fr/music/bryan-ferry

 
Revues - Opérettes - Comédies Musicales :

deezer.com/fr/music/mistinguett

deezer.com/fr/music/marlene-dietrich

deezer.com/fr/music/josephine-baker

deezer.com/fr/music/line-renaud

deezer.com/fr/music/annie-cordy

deezer.com/fr/music/zizi-jeanmaire

deezer.com/fr/music/grace-jones

deezer.com/fr/music/amanda-lear

deezer.com/fr/music/maurice-chevalier

deezer.com/fr/music/jean-gabin

deezer.com/fr/music/fernandel

deezer.com/fr/music/bourvil

deezer.com/fr/music/yves-montand

deezer.com/fr/music/tino-rossi

deezer.com/fr/music/luis-mariano

deezer.com/fr/music/dario-moreno

deezer.com/fr/music/andré-dassary

deezer.com/fr/music/joselito

deezer.com/fr/music/comédies-musicales