Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire de la ville d'Halluin (Nord). Regard sur le passé et le présent.
  • : Publication relative à l'histoire de la ville d'Halluin 59250. Regard sur le passé et le présent.
  • Contact

Texte Libre


Vous pouvez
retrouver sur ce blog,

90 volets concernant les évènements

de la Guerre 1914 - 1918

et Halluin.

38 volets concernant les évènements

 de la Guerre 1939 - 1945

et Halluin,


ainsi que 30 volets consacrés à

La Libération d'Halluin en Septembre 1944.

unc.halluin.free.fr

marins.halluin.neuf.fr

1 volet sur l'Afghanistan et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre du Vietnam

(1963 - 1975

 


4 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Algérie
(1954 - 1962)

et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Indochine
(1946 -1954)

et Halluin

1 volet sur Les Colonies et Halluin

2 volets concernant les évènements

de la Guerre 1870 - 1871

et Halluin


2 volets concernant les évènements

des Guerres de Crimée (1854 -1856)
 d'Italie (1859)

et Halluin

Trois Grognards Halluinois de l'Empire,
Historique Militaire.

 

 

11 volets concernant l'Histoire

d'HALLUIN de 1850 à 2000.

 

 

Les Maires d’Halluin… en chiffres depuis la Révolution.

 

brandodean.over-blog.org/article-les-maires-de-la-ville-d-halluin-en-chiffres-depuis-la-revolution-

 

Elections Municipales d’Halluin depuis 1789, et diverses depuis 2000.

 

(1789 à 1957) brandodean.over-blog.org/article-5718533.html

 

(1957 à 1992) brandodean.over-blog.org/article-5718593.html

 

(1992 à 2007) brandodean.over-blog.org/article-5718818.html 

 

(Mars 2008 à ce jour) brandodean.over-blog.org/article-18082602.html  


Recherche

Texte Libre


Musique Classique - Opéra :

 
musiclassics.fr

radioclassique.fr

evene.fr

deezer.com/fr/music/maria-callas

deezer.com/fr/music/montserrat-caballé

deezer.com/fr/music/régine-crespin

deezer.com/fr/music/jessye-norman

deezer.com/fr/music/barbara-hendricks

deezer.com/fr/music/julia-migenes

deezer.com/fr/music/cécilia-bartoli

deezer.com/fr/music/natalie-dessay

deezer.com/fr/music/enrico-caruso

deezer.com/fr/music/luciano-pavarotti

deezer.com/fr/music/placido-domingo

deezer.com/fr/music/josé-carreras

deezer.com/fr/music/ruggero-raimondi

deezer.com/fr/music/roberto-alagna

deezer.com/fr/music/andrea-bocelli


Chansons Françaises et Etrangères :

deezer.com/fr/music/jacques-brel

deezer.com/fr/music/johnny-hallyday

deezer.com/fr/music/florent-pagny

deezer.com/fr/music/michel-sardou

deezer.com/fr/music/alain-bashung

deezer.com/fr/music/alain-souchon

deezer.com/fr/music/francis-cabrel

deezer.com/fr/music/daniel-balavoine

deezer.com/fr/music/mylene-farmer

.deezer.com/fr/music/Jean-louis-murat

deezer.com/fr/music/serge-gainsbourg

deezer.com/fr/music/etienne-daho

deezer.com/fr/music/juliette-greco

deezer.com/fr/music/charles-aznavour

deezer.com/fr/music/elvis-presley

deezer.com/fr/music/michael-jackson

deezer.com/fr/music/seal

deezer.com/fr/music/phil-collins

deezer.com/fr/music/sting

deezer.com/fr/music/elton-john

deezer.com/fr/music/prince

deezer.com/fr/music/georges-brassens

deezer.com/fr/music/eddy-mitchell

deezer.com/fr/music/gilbert-becaud

deezer.com/fr/music/edith-piaf

deezer.com/fr/music/patrick-bruel

deezer.com/fr/music/charles-trenet

deezer.com/fr/music/serge-lama

deezer.com/fr/music/daniel-guichard

deezer.com/fr/music/yves-simon

deezer.com/fr/music/francis-lalanne

deezer.com/fr/music/bob-dylan

deezer.com/fr/music/leonard-cohen

deezer.com/fr/music/joan-baez

deezer.com/fr/music/madonna

deezer.com/fr/music/claude-francois

deizer.com/fr/music/dalida

deezer.com/fr/music/michel-polnareff

deezer.com/fr/music/julio-iglesias

deezer.com/fr/music/celine-dion

deezer.com/fr/music/pascal-obispo

deezer.com/fr/music/yannick-noah

deezer.com/fr/music/christophe-willem

.deezer.com/fr/music/christophe-maé

deezer.com/fr/music/abba

deezer.com/fr/music/boney-m

deezer.com/fr/music/the-doors

deezer.com/fr/music/U2

deezer.com/fr/music/indochine

deezer.com/fr/music/the-beatles

deezer.com/fr/music/the-rolling-stones


Clips :

muzika.fr/clip/47463 Frank Sinatra

muzika.fr/clip/20885 Jean Ferrat

 
muzika.fr/clip/41954 Joe Cocker

muzika.fr/clip/51584 The Platters

muzika.fr/clip/18463 Renaud

muzika.fr/clip/19431 Jacques Dutronc

muzika.fr/clip/28079 Lionel Richie
 
muzika.fr/clip/48464 Tina Turner

muzika.fr/clip/22835 Jeanne Mas

muzika.fr/clip/51596 Erros Ramazzotti 

muzika.fr/clip/23966 Desireless

muzika.fr/clip/48940 Barry White

muzika.fr/clip/49235 Renan Luce

muzika.fr/clip/58832 Julien Doré

muzika.fr/clip/44811 Bob Marley

muzika.fr/clip/14192 Guy Béart

muzika.fr/clip/13583 Sylvie Vartan

muzika.fr/clip/39275 Nolween Leroy

muzika.fr/clip/36603 Raphaël

muzika.fr/clip/25553 Carla Bruni

muzika.fr/clip/31477 Marianne Faithfull

muzika.fr/clip/13000 Julien Clerc

muzika.fr/clip/23466 Gérald De Palmas

muzika.fr/clip/21314 Laurent Voulzy
  
muzika.fr/clip/62205 La Grande Sophie

muzika.fr/clip/49894 Nana Mouskouri

muzika.fr/clip/55939 Benjamin Biolay

muzika.fr/clip/36342 Lynda Lemay

muzika.fr/clip/28148 Jimmy Somerville

muzika.fr/clip/10409 Barbara

muzika.fr/clip/17079 Vanessa Paradis

muzika.fr/clip/14795 Georges Moustaki

muzika.fr/clip/20983 Jane Birkin

.muzika.fr/clip/39741 Mike Brant

muzika.fr/clip/14004 Philippe Cataldo

muzika.fr/clip/38485 Diams

muzika.fr/clip/43495 Patrick Hernandez

.muzika.fr/clip/39790 Faudel

muzika.fr/clip/62183 Grégoire

muzika.fr/clip/10019 Mano Solo

muzika.fr/clip/61251 Abd Al Malik

muzika.fr/clip/51079 Barbra Streisand

muzika.fr/clip/17691 Serge Reggiani

muzika.fr/clip/18782 Christophe

muzika.fr/clip/20482 Claude-Michel Schönberg

muzika.fr/clip/28394 Cock Robin

muzika.fr/clip/59417 Bénabar

muzika.fr/clip/27718 Rose

muzika.fr/clip/15987 Gérard Manset

muzika.fr/clip/55433 Chris Rea

muzika.fr/clip/53098 Mika

muzika.fr/clip/29375 Corneille

muzika.fr/clip/39010 Clémence 

9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 21:08


Il y a 40 ans... Trois semaines après la signature officielle de la Charte entre la Ville d’Halluin et celle d’Oer Erkenschwick (Allemagne), c’est chez nos amis Allemands que se déroula la deuxième édition d’échanges de documents, qui officialisaient définitivement les liens entre les deux villes.

 

Il n’y avait pas besoin de forcer son talent pour décrire l’atmosphère qui a régné à Oer-Erkenschwick, durant le week-end du jumelage les 24, 25 et 26 octobre 1969.

 

Il y eut d’abord la découverte de la ville, neuve dans sa plus grande partie. De grands immeubles modernes, des chaussées larges avec un rien d’absence d’âme, comme dans toutes les cités nouvelles. Un équipement dans tous les domaines qui a dû laisser rêveur plus d’un visiteur.

 

Personne ne pouvait ignorer que Oer recevait des Français. Aux quatre coins de la ville, des drapeaux français flottaient en haut d’immenses mâts. Dans toutes les vitrines des magasins, sans exception, une multitude de drapeaux des deux pays, souvent places sur tourniquet et éclairés par des projecteurs avec des inscriptions de bienvenue à l’adresse des Halluinois. C’était presque une compétition. Voilà pour le cadre.

 

Un accueil chaleureux


Pour ce qui est de l’accueil, tous ceux qui étaient du voyage diront qu’il fut chaleureux, on est tenté de dire enthousiaste. Le programme des différentes manifestations avait été minutieusement mis au point avec un souci évident de ne manquer aucune occasion d’être agréable.

 

Le « chef du protocole » M. Stange et le responsable des relations publiques, M. Ronsse, ont passé trois jours à s’assurer que rien ne manquait ou que personne n’était oublié. Ils auront sans aucun doute des félicitations pour la façon dont ils ont accompli leur tâche.

 

Dès l’arrivée vendredi soir, le ton était donné à la réception dans la splendide salle de réception de l’hôtel de vielle. MM Netta Bourgmestre et Charles Vanoverschelde traduisirent les sentiments des uns et des autres et souhaitèrent que ces journées consolident l’amitié entre les deux villes.

 

Les quelque 130 personnes de la délégation halluinoise, parmi laquelle une forte majorité de femmes, ne connurent ensuite que peu de temps libre, tant le programme était chargé et minuté. Il serait fastidieux de revenir en détail sur toutes les réceptions et manifestations officielles ou sportives. La cérémonie la plus importante était évidemment celle au cours de laquelle fut contresignée la charte du jumelage.

 

Deuxième édition de la signature de la Charte


La maison communale, le Stadt Halle, est un ensemble impressionnant. Hôtel-restaurant de classe ,théâtre, salles de réunions, bar, tout cela d’un bon goût, d’un luxe et d’un volume dont on chercherait en vain l’équivalent dans notre région.

 

C’est dans la salle du théâtre décorée aux couleurs des deux pays, que s’est déroulée cette cérémonie. A la tribune d’honneur les deux maires étaient entourés de nombreuse personnalités : MM Erick Wolfram député au Bundestag, Winter, Stange, Richter personnalités de la ville, Bisbrouck, Depuydt, Mme Faidherbe adjoints aux Maire d’Halluin, Bajard commissaire de police, Splete secrétaire général de la mairie, etc.

 

Les mineurs, en tenue locale, nous allions dire folklorique, formaient une haie d’honneur. M. Netta prit le premier la parole. Il évoqua la cérémonie d’Halluin, et dit combien la délégation allemande et lui-même ont été impressionnés par l’accueil chaleureux et la gentillesse de leurs hôtes.

 

« Cette deuxième manifestation doit consolider encore l’amitié sincère et loyale entre nos deux villes. Dans l’histoire de notre jeunesse ce jour sera mémorable. Nous voulons poursuivre le chemin prometteur de l’entente entre les deux peuples.

 

Nous ferons tout pour favoriser les rencontres sportives, culturelles, les contacts humains et familiaux entre Halluin et Oer-Erkenschwick. Que ce 25 octobre soit considéré comme la date où ensemble nos deux villes s’engagent à se respecter, à s’entraider, à contribuer à la réalisation d’objectifs communs dans un esprit d’amitié. A concourir à la formation d’une Europe unie dans la paix et la liberté ».

 

« La victoire de l’amitié sur la haine »


Dans sa réponse, le maire d’Halluin dit que cette seconde signature marque la volonté d’aller plus loin dans des contacts pour développer et renforcer une amitié née spontanément. C’est parce que nous avons bonne mémoire que nous sommes d’ardents partisans du jumelage.

 

Nous comprenons très bien que certains de ceux qui ont souffert dans leur chair, dans leur cœur ou dans leurs biens puissent s’étonner ou exprimer des réticences, et nous respectons leurs réactions, mais qu’ils comprennent aussi que nous voulons que nos enfants et les enfants de nos enfants puissent avoir des voisins qui soient des amis, travaillent, étudient et jouent avec eux. Qu’ils puissent ensemble forger un avenir prospère et fraternel.

 

« Nous n’allons tout de même pas gâcher l’immense chance que représente la construction de l’Europe sans laquelle nous deviendrions, que nous le voulions ou non, des satellites, des blocs qui ne tarderaient pas à s’opposer, et nous entraineraient dans de nouveaux conflits plus terribles encore.

 

C’est à nous tous, à la place que nous occupons, même si elle est modeste, de faire en sorte que l’amitié à laquelle nous travaillons ne puisse être détruite.

 

Quelqu’un a dit que la victoire n’était qu’une défaite qui a bien tourné. La seule victoire que nous souhaitons, c’est celle de l’amitié sur la haine, de la paix sur la guerre.

 

Que ce jumelage soit notre participation volontaire à la grande œuvre de réconciliation fraternelle qui doit permettre à tous les hommes de bonne volonté et de toute nationalité d’œuvrer pour leur bonheur.

 

Si nous réussissons et nous réussirons, les générations futures nous béniront ».

 

Les deux maires contresignèrent alors la charte sous les applaudissements du nombreux public, tandis que l’Harmonie locale exécutait les hymnes nationaux et qu’une chorale interprétait « Ce n’est qu’un au revoir ».

 

Le banquet officiel


La municipalité d’Oer invitait ensuite la délégation française à un banquet, les jeunes étaient reçus dans les familles.  Il n’y aurait rien à dire de ce banquet préparé avec beaucoup de soins et qui se prolongea agréablement de 13 h 30 à 18 h, ce qui est exceptionnel en Allemagne, si une intervention n’avait été très remarquée.

 

Le ministre de la Justice de la province de Westphalie, qui était l’invité d’honneur, y prit la parole. Après s’être félicité du jumelage, il parla des problèmes qui se posent à Oer-Erkenschwick, notamment dans le domaine économique. C’est ainsi qu’il annonça qu’une industrie de verre serait créée, venant ainsi couronner les efforts incessants de la municipalité.

 

Le ministre parla ensuite des relations entre la France et l’Allemagne « Trois générations ont connu la guerre, dit-il. Nous savons que la France n’en porte pas la responsabilité et elle a souffert terriblement de l’occupation et de la déportation. Cela ne doit plus jamais se reproduire. Je suis de ceux qui, depuis des dizaines d’années, travaillent à la grande réconciliation.

 

Nous avons échoué dans le passé, il faut absolument réussir maintenant, et les jumelages contribuent sans conteste à cette réussite ».

 

Les maires des deux villes approuvèrent ces paroles et réaffirmèrent leur volonté de travailler dans ce sens.

 

Le soir, un grand bal de famille fit salle comble et ce n’est pas peu dire. La soirée fut extrêmement joyeuse et sympathique. Il y eut des danses folkloriques, des chants par deux chorales allemandes qui furent très appréciées et applaudies.

 

Deux jeunes guitaristes chanteurs de la MJC d’Halluin remportèrent un beau succès et furent accompagnés par toute la salle.

 

Enfin, le dimanche matin, un grand cortège parcourut les rues de la ville avant de se rendre au monument aux morts où les deux maires déposèrent des fleurs.

 

L’après-midi, au moment du départ, toutes les personnalités et les familles qui avaient hébergé les Halluinois se retrouvaient au Stadthall pour les adieux. Des fleurs furent offertes aux dames et M. Netta exprima sa satisfaction d’avoir accueilli la délégation halluinoise.

 

(Archives D.D., VdN, 28/10/1969).


LIENS : Jumelage Halluin - Oer-Erkenschwick (Allemagne) : Signature de la Charte le 4 Octobre 1969 (1/4).

Charles Vanoverschelde, ancien Maire d'Halluin, bâtisseur de la ville...

Henri Leveugle, ancien Maire d'Halluin, ou l'Engagement au service de tous les Halluinois.

Claire et Paul Faidherbe Castel, un Couple d'Halluinois au Service des Plus Démunis.

L'Halluinois Jacques Depuydt Chevalier du Mérite National... La Consécration d'un Militant.

La Maison des Jeunes et de la Culture d'Halluin fête ses 40 ans.

La Chute du Mur de Berlin... le 9 Novembre 1989 (Historique).

oer-erkenschwick.de/

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:04


Pour les Allemands, le 9 novembre rappelle tout à la fois l'avènement de la République (1918), le pitoyable «putsch de la Brasserie» (1923), la sinistre «Nuit de Cristal» (1938) et l'heureuse chute du Mur (1989), ... il y a 20 ans jour pour jour.


Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, devant les caméras du monde entier, de jeunes Allemands de l'Est et de l'Ouest brisent le Mur de la honte qui divise Berlin depuis le 13 août 1961, prenant de court les dirigeants des deux bords.


Histoire du Mur (1961-1989)

 

8 mai 1945 : capitulation inconditionnelle de l'armée allemande

17 juillet - 2 août 1945 : conférence de Potsdam découpant Berlin en quatre zones

23 mai 1949 : fondation de la RDA

17 juin 1953 : état de siège à Berlin-Est

 

12 août 1961 : construction du mur de Berlin (1255 kilomètres)

24 août 1961 : première victime du mur

3 septembre 1971 : traité des quatre puissances

21 décembre 1972 : la RDA reconnue de facto souveraine

7 octobre 1989 : les 40 ans de la RDA fêtés à Berlin

4 novembre 1989 : un million d'Est-Allemands sur l'Alexanderplatz

9 novembre 1989 : le mur est ouvert

 

1er juillet 1990 : union monétaire entre la RFA et la RDA

23 septembre 1990 : le parlement de RDA vote la réunification

3 octobre 1990 : la réunification est officialisée

2 juin 1991 : Berlin redevient capitale de l'Allemagne unifiée

19 avril 1999 : le Bundestag prend possession du Reichst

 

Source :   herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19891109


LIENS : tempsreel.nouvelobs.com/speciales/19892009_le_mur_de_berlin/ -

dinosoria.com/hymne_allemagne.htm (Hymne allemand et Drapeau).

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (83) L'Hymne Européen "L'Hymne à la Joie" - Historique et Paroles.

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (47) Le Cimetière Militaire Allemand d'Halluin, et Ceux de la Vallée de la Lys.

oer-erkenschwick.de/

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 22:07


Il y a 40 ans, le samedi 4 Octobre 1969, se déroula la signature officielle de la Charte qui consacre le jumelage entre Halluin et la Ville allemande d’Oer-Erkenschwick, en présence de M. Charles Vanoverschelde Maire d’Halluin et de M. Heinz Netta Bourgmestre d’Oer.

 

Manifestations officielles à Halluin en Octobre 1969


Tout a concouru pour faire de ces deux journées du 3 et 4 octobre 1969 une réussite. Le soleil a daigné favoriser les manifestations organisées pour ce jumelage officiel. Ce fut aussi une journée pleine de sens où trois mots revenaient sans cesse : paix, amitié, avenir. La paix nécessaire à laquelle tout le monde aspire, amitié sans laquelle la paix ne peut exister, l’avenir qui dépend de tout cela. Et cela n’a pas échappé aux représentants de sociétés, aux personnalités allemandes et françaises qui ont participé à ces journées.

 

La délégation allemande, composée des membres de l’administration municipale, des conseillers communaux et de jeunes sportifs, est arrivée vendredi 3 octobre à 18 h 30. Courte réception pour permettre à M. Charles Vanoverschelde de saluer ses hôtes et dire combien il comptait sur cette journée pour concrétiser définitivement les accords pris entre les deux communes.

 

Puis les invités d’Oer se rendirent dans les familles qui avaient accepté de les recevoir et où ils ont été chaleureusement accueillis.

 

La messe de l’unité


Samedi 4 octobre, les personnalités se sont retrouvées à l’église Saint-Hilaire d’Halluin pour participer à une messe célébrée par M ; le chanoine Malfait et par M. l’abbé Brillouet, aumônier des étrangers de langue allemande en France, à la mémoire des victimes des guerres des deux pays. Des chants furent interprétés par la Lyre Halluinoise.

 

Après l’Evangile, M. l’abbé Brillouet, au nom de l’équipe paroissiale, souhaite la bienvenue aux représentants des deux communes et indique le sens et la valeur du jumelage qui est une participation à la construction de la cité des hommes dans un esprit fraternel, et qui permet d’ouvrir les cœurs à la dimension du Christ.

 

Le jumelage est aussi le fruit des efforts et de liens d’amitié tissés de longue date. « Ce doit être, dit-il, l’ensemble de la communauté qui doit s’engager à poursuivre ces efforts dans tous les domaines, et les jeunes doivent y occuper une place de choix parce que l’avenir est entre leurs mains.

 

Le jumelage au point de vue chrétien tend aussi à réaliser cette parole du Christ : Que tous soient un comme mon Père et moi nous sommes uns ».

 

Après cette messe, le rassemblement était fixé place de l’abbé Bonpain. C’est de là qu’est parti le cortège qui, précédé par la Philarmonie Concordia, s’est rendu au monument aux morts en empruntant la rue de Lille, la rue Gustave Desmettre, la rue de la Libération. Là, MM Netta et Vanoverschelde ont déposé une gerbe avant d’observer une minute de silence pour que règne à jamais l’amitié.

 

Discours des deux Maires


Le cortège repart alors par la rue Pasteur, vers la salle du Manège où à lieu la cérémonie officielle de la signature de la charte du jumelage.

 

MM Vanoverschelde maire et Netta bourgmestre prononcent deux importants discours. M ; Charles Vanoverschelde souligne l’importance de cette journée qui marquera dans les annales de l’histoire, déjà bien longue d’Halluin.

 

Des relations très sympathiques se sont nouées depuis plusieurs années entre les athlètes et footballeurs d’Halluin et Oer qui, très rapidement, ont abouti à une amitié véritable, unissant chaque année de plus en plus, des familles et jeunes des deux villes.

 

M. le Maire d’Halluin rappelle l’accueil chaleureux et spontané des habitants des deux communes « Cette évolution toute naturelle des choses ne nous a pas échappé, dit M. Vanoverschelde s’adressant à M. Netta, et parce que vous êtes des hommes tournés vers l’avenir vous avez souhaité concrétiser ces échanges, les amplifier, en assurer en quelque sorte la pérennité, en proposant un jumelage de nos deux cité… Une évolution de cette importance était impensable il ya 20 ans.

 

Il est nécessaire dans des circonstances comme celles-ci d’évoquer ce passé tragique et cruel non pour accuser, mais pour dire de tout mettre en œuvre pour supprimer la guerre en commençant par instaurer une meilleure compréhension entre les hommes quelles que soient leur race, leur couleur, leur nationalité.

 

Et c’est bien ici le moment de rendre hommage aux hommes clairvoyants animés du désir de paix à toute épreuve qui depuis 25 ans, ont aussi bien en Allemagne qu’en France ont tout mis en œuvre pour le rapprochement franco-allemand qui, en dépit des vicissitudes inhérentes à toute œuvre humaine travaillent à la suppression des barrières géographiques et des barrières psychologiques pour créer l’Europe.

 

… Et si nous attachons beaucoup de prix à ce jumelage entre hommes de nationalités différentes, c’est parce que nous croyons à la solidité des relations personnelles qui s’instaurent entre familles, entre groupements, par ce que nous croyons à la force de l’opinion publique.

 

En réalisant ce jumelage nous forgeons un maillon de plus de cette grande chaîne d’amitié qui unit de plus en plus les hommes de bonne volonté, épris de liberté et de paix ».

 

Dans sa réponse, M. Netta dit l’importance ce cet évènement : « Nos deux villes appartiennent à deux pays différents dont les évolutions historiques et culturelles ne diffèrent pas moins l’une de l’autre. Cependant nous représentons une partie de l’Europe, et les point communs entre nos deux villes sont plus forts que tous les souvenirs et toutes les frontières ».

 

M. le bourgmestre évoque le souvenir des deux dernières guerres, mais aujourd’hui ajoute-t-il, par contrats officiels nos deux pays se retrouvent partenaires d’une grande Alliance. Ils sont liés, et aussi par l’amitié, mais quelle est l’influence d’un tel contrat sur les relations réelles et véritables entre les hommes ? Mon avis est que c’est nous-mêmes, et notamment aux plus petites cellules de l’Etat que sont les villes et les communes, les familles et avant tout la jeunesse de réaliser cette entente et cette amitié, de les approfondir, de les revivre quotidiennement de leur donner un élan nouveau.

 

… En décidant le 10 juillet à Halluin et le 14 août à Oer, de réaliser ce jumelage, les membres des conseils de nos deux villes ont exprimé que nos démarches pour la réalisation d’une entente ont été le fruit d’un véritable désir. Nous pouvons aujourd’hui, tous constater, avec joie la preuve de cette générosité de pensée et de sentiments en réaffirmant, et par nos signatures, nos buts et nos souhaits communs ».

 

… Nous voyons qu’un chemin prometteur s’ouvre devant nous, chemin que nous voulons entreprendre en commun et remplis d’espérance.

 

L’échange des documents du jumelage doit être le début des relations amicales entre les habitants d’Halluin et d’Oer Erkenschwick ; Les rapports culturels et les concours entre les clubs sportifs doivent contribuer à ce que nous nous approchions humainement et que, peu à peu, nous ne formions qu’une seule et grande famille.

 

La signature de la Charte

 

Les deux maires donnent lecture de la Charte qui consacre le jumelage entre Halluin et Oer et la signent ensuite à tour de rôle.

 

La Philarmonie-Concordia, sous la direction de M. Paul Ducatillon, exécute l’hymne national allemand et « La Marseillaise » écoutés avec émotion par l’assistance.

 

M. Netta, bourgmestre offre à M. Vanoverschelde, en souvenir de cette grande journée, une lampe qui a servi depuis cinquante ans à assurer la sécurité et la clarté au mineur ainsi qu’un écusson représentant les armoiries de Oer.

 

L’assistance est ensuite invitée à prendre le verre de l’amitié. C’est la détente et l’animation qui permet de converser amicalement. A 14 h, toutes les personnalités françaises et allemandes sont invitées à un banquet servi, salle Gratry.

 

Les Personnalités


Outre MM. Vanoverschelde et Netta, nous avons relevé notamment MM Schmidt consul général d’Allemagne, Rouaze secrétaire général du Nord représentant M. Dumont Préfet du Nord, Adrien Verkindère député, Mme Faidherbe, MM Lescroart, Bisbrouck, Depuydt adjoints au maire d’Halluin, Sadowski directeur de la commune d’Oer, Oertman échevin, les conseillers municipaux d’Halluin et les conseillers communaux d’Oer, Splete secrétaire général de la mairie, Dugrillon commissaire divisionnaire de Tourcoing, le capitaine de gendarmerie de Roubaix, M. Desmares, Létuvé et Hanicot commandants des douanes, Mahieu receveur-percepteur, Lefèvre receveur des PTT.

MM. Bastard représentant du centre d’échanges internationaux du Nord, le chanoine Malfait curé-doyen de Saint-Hilaire, M. l’abbé Brillouet aumônier des étrangers de langue allemande, une délégation de la gendarmerie d’Halluin, Aimé Vanoverschelde lieutenant des sapeurs-pompiers et une délégation, Penisson principal du collège d’enseignement secondaire, le C.F. René directeur de l’école du Sacré-Cœur et les directeurs, directrices d’écoles et membres du personnel enseignant, Delattre directeur de la MJC, Leveugle président du conseil d’administration de la MJC et les présidents et représentants des diverses sociétés locales sportives, musicales, patriotiques, etc…

 

Des absences remarquées… racontées par le journaliste Pierre Faure

 

Dans les rues qu’emprunte le cortège pour aller de la place de l’abbé Bonpain au monument aux morts, des dizaines d’étendards flottent aux fenêtres. Dans les établissements publics, cafés et restaurants de la ville, deux petits drapeaux français et allemands étaient entrecroisés…   et le banquet somptueux de la salle Gratry disent mieux que tout les liens et la fraternité entre les deux communes.

 

Les cérémonies ont été empreintes de beaucoup de dignité, et le côté détendu de ce jumelage a procuré à tous de forts bons moments… On ne nous contredira pas ! Bref, l’administration municipale avait tout fait pour que cette journée du jumelage marque une date importante dans l’histoire des deux villes. Même le soleil a fait fi de son avarice coutumière ces temps-ci…

 

La population halluinoise, elle aussi, avait tout fait. La facilité avec laquelle on a logé les 115 membres de la délégation d’Oer-Erkenschwick en dit long sur l’esprit d’accueil des Halluinois. Oui, mais voilà…

 

Il semble qu’on ne soit pas allé jusqu’au bout. Dans les rues qu’empruntait le cortège, quelques rares personnes ont entr’ouvert timidement leur porte…


Et salle du Manège, à l’heure solennelle de la signature de la charte, presque tous avaient préféré rester chez eux. Si l’on enlève les 115 Allemands et les représentants des diverses sociétés halluinoises, il reste bien peu de monde !

 

J’entends bien : il y avait ceux qui travaillaient et qui regrettaient bien sincèrement de n’avoir pu venir. Il y avait les ménagères ; pour lesquelles c’était l’heure des courses. Il y avait les écoliers, pas libres le samedi matin. Il y avait… J’en passe. Tout le monde avait sans doute sa petite excuse. Y compris ceux qui ont décrété, une fois pour toute qu’ils ne pouvaient oublier le passé. L’avenir sans doute ne les intéresse pas…

 

Quand un ami très cher se marie un samedi, même à midi, on trouve toujours le temps d’y aller. Mais ce mariage là, sans doute, avait lieu un mauvais jour…

 

C’est dommage. Car il est des absences qu’on ne peut pas ne pas remarquer. Les jeunes de la MJC nous avaient fait part de l’accueil inoubliable qu’on leur avait fait là bas :  « Dites le bien à vos lecteurs, pour que les Halluinois puissent rendre la pareille aux Allemands qui viendront pour le jumelage ».

 

L’accueil ici a été chaleureux : tous les Allemands logés par les Halluinois nous ont dit combien ils étaient ravis

 

Mais pourquoi diable avoir boudé ces instants historiques qui marquaient le mariage de deux cités désormais amies pour toujours ?

 

(Archives, D.D., N.E., 5/10/1969).


LIENS
Charles Vanoverschelde, ancien Maire d'Halluin, bâtisseur de la ville...

Henri Leveugle, ancien Maire d'Halluin, ou l'Engagement au service de tous les Halluinois.

La Maison des Jeunes et de la Culture d'Halluin fête ses 40 ans.

Mot d'adieu lors des funérailles de Monsieur Marcel Splète.

oer-erkenschwick.de/ 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 21:53


Il y a 70 ans, au Journal Officiel en date du 14 octobre 1939,  était publiée la suspension du Conseil Municipal d’Halluin jusqu’à la cessation des hostilités.

 

Il est institué dans la Commune d’Halluin, une délégation spéciale habilitée à prendre les mêmes décisions que le conseil municipal et ainsi composée :

 

Président de la délégation spéciale : M. Gaston Petit contrôleur des contributions indirectes, vice-présidents : M. Emile Vandalle employé de bureau et M. Joseph Wanquet rentier.

 

En Mairie d’Halluin, sont convoqués, pour une réunion le 29 mai 1940 : Messieurs Petit, Demsassiet, Walbron, Splete, Nollet, administrateurs de l’Hospice ou du Bureau de Bienfaisance. Godec, Commissaire de Police, Dubled Secrétaire de Mairie, Debock, Verkindère, Myngers et Henri Acquette.

 

Le Comité pourra s’adjoindre toute autre personne susceptible de rendre des services à la population et désignera les responsables de tous les services.

 

Comité de Guerre : Réunion du Mercredi 29 Mai 1940, sont présents :

 

MM. Petit, Demassiet, Walbron, Delafosse, Debock, Myngers, Verkindère.

 

Excusé : Splete, Absents d’Halluin : Nollet, Acquette.

 

M. Gaston Petit fait connaître que dans la situation actuelle, il est nécessaire que les personnalités compétentes soient appelées à collaborer à l’Administration. C’est la raison de la réunion actuelle.

 

M. H. Delafosse et les autres membres présents se déclarent prêts à apporter toute leur collaboration. Il est reconnu par tous les présents que la question la plus importante et qui exige une solution immédiate c’est celle du ravitaillement.

 

Il est décidé de former des commissions pour chaque branche, dans les conditions suivantes :

 

Boulangerie : Parmentier et Verkindère pour la coopérative « L’Epi », C. Huyghe et D. Destoop pour la « Fraternelle ».

 

Boucherie : Morel et Duthoit, étant entendu que M. Demassiet sera responsable pour l’abattage des animaux et la répartition de la viande aux bouchers.

 

Epicerie : M. Degryse des docks du Nord et Couzineau.

 

Le Maire prendra notamment un arrêté réglementant l’abattage des bestiaux et la répartition de la viande. (…).

 

M. Gaston Petit fut nommé officiellement Maire d’Halluin en Octobre 1941. 
   

Le Conseil Municipal d’Octobre 1941 était composé ainsi : Petit Gaston (Maire) Wanquet Joseph, Vandalle Emile, Desbuquois Paul, Nollet Jules, Demassiet Adrien, Vandewalle Léon, Wancquet Hildevert,  Menet Gustave, Mme Lemaitre-Duprez Elisabeth, Descamps Achille, Walbron Léon, Montagne Victor, Leclercq Henri, Destombes Julien ,Pipart Albert, Desprez Robert, Bisbrouck Albert, Nuyttens Marcel, Jean Sion.

 

22 Mai 1943 : Installation du nouveau Conseil Municipal d’Halluin


Conformément à la loi, le Conseil Municipal d’Halluin s’est réuni le 22 Mai 1943. Etaient présents : MM. Gaston Petit, Joseph Wanquet, Emile Vandalle, Paul Desbuquois, Jules Nollet, Adrien Demassiet, Léon Vandewalle, Hildevert Wancquet, Gustave Menet, Achille Descamps, Léon Walbron, Victor Montagne, Henri Leclercq, Julien Destombes, Albert Pipart, Robert Desprez, Albert Bisbrouck, Marcel Nuyttens, Mme Lemaitre née Duprez Elisabeth.

 

Absent : M. Jean Sion qui s’est fait excuser pour raison majeure.

 

(…) Considérant que la Commune d’Halluin compte 13.278 habitants, sont nommés Membres du Conseil Municipal de la Commune d’Halluin :

 

MM. Gaston Petit Maire, Joseph Wanquet, Emile Vandalle, Paul Desbuquois, Jules Nollet, Adrien Demassiet, Léon Vandewalle, Hildevert Wancquet, Gustave Menet, Mme Lemaitre Duprez Elisabeth, Achille Descamps, Léon Walbron, Victor Montagne, Jean Sion, Henri Leclercq, Julien Destombes, Albert Pipart, Robert Desprez, Albert Bisbrouck, Marcel Nuyttens.

 

Le Maire déclare officiellement installés dans leurs fonctions d’Adjoints : MM. Joseph Wanquet, Emile Vandalle, Paul Desbuquois et Robert Desprez.

 

Gaston Petit décéda le 23 janvier 1944. C’est son 1er adjoint Joseph Wanquet qui lui succède officiellement le 25 Janvier 1944 jusqu’au 25 Septembre 1944.

 

A la Libération de la Ville,  la délégation spéciale emmenée par le Maire Gaston Petit, puis le nouveau conseil municipal nommé par le gouvernement de Vichy et l’Etat français en 1943 ont laissé place à une délégation municipale pluraliste représentant toutes les sensibilités patriotiques locales.

 

Par arrêté préfectoral en date du 26 Septembre 1944, le communiste Gustave Casier est nommé Président de la nouvelle Délégation Municipale jusqu'au 14 Mai 1945. 

 

Les membres qui composent cette délégation sont : Dereus Charles, Myngers Albert, Veranneman Achille, vice-présidents, Amez Robert, Lenez Victor, Rousseau Arthur, Mme Dujardin Monique, Mittenaere André, Delafosse Henri-France, Verkindère André, Parmentier Henri, Decraene Joseph, Vandekerkhove Julien, Huyghe Constant, Delattre Etienne, Bekaert Marcel, Verkindère Gérard, Detaevernier Pierre.

 

Elle émane largement du Comité local de Libération. Celui-ci constitué dans la clandestinité dès le second semestre 1943, apparaît publiquement à l’ancienne mairie, rue de l’Eglise, en septembre 1944.

 

Il comporte notamment des hommes comme Gustave Casier, Charles Dereu (Président), Gérard Verkindère, Albert Myngers. André Verkindère remplacera ce dernier dans la délégation municipale, Albert Myngers ayant été nommé au Comité départemental de Libération.

 

A noter, par ailleurs, que pendant toute cette période 1939-1944, Stéphane Dubled, secrétaire général de mairie et Edouard Penasse receveur municipal, tous les deux proches de la municipalité d’avant 1939, ont assuré leur tâches de gestion et tenu administrativement la mairie.

 

En ce mois d’avril 1945, lors des élections municipales, un seul tour a suffi. La liste menée par M. Gustave Casier, membre du parti communiste et ancien conseiller général, l’emporte de près de huit cents voix et gagne tous les sièges. Il y a absence d’une opposition au sein du conseil. Gustave Casier est officiellement élu Maire d’Halluin le 19 Mai 1945.


(Archives Municipales Mairie d’Halluin).

 

LIENHalluin, il y a 70 et 65 ans... en Septembre 1939 et 1944.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 17:40


Il y a 20 ans, en 1989, était ouvert officiellement le nouveau Centre Culturel Halluinois dédié à l’ancien maire M. Albert Desmedt. En voici les principales étapes…

 

Le 24 Mai 1987, le Maire d’Halluin Albert Desmedt, pour sa dernière sortie officielle, inaugurait la nouvelle bibliothèque municipale, fruit de la transformation spectaculaire des anciens bains-douches halluinois.

 

Ce nouvel équipement « culturel », au sens noble du terme, était indispensable, tant il est vrai que le préfabriqué de la rue de la Paix n’était plus du tout adapté aux besoins des halluinois très nombreux à profiter des ce service de lecture et d’information.

 

Un nouvel outil était mis à la disposition des halluinois. Les travaux, réalisés par le personnel communal pour leur plus grande part, ont coûté environ 1.400.000 F.

 

Un programme notamment était mis au point sous l’égide de M. Jean6Pierre Verschave, conseiller délégué aux affaires culturelles, en citant pour mémoire : Le Millénaire des Capétiens », l’Europe de 1993, le trentenaire de la Ve République 1958-1988, la rétrospective 14-18, le logo de la bibliothèque etc.

 

Le but était atteint, les lecteurs de plus en plus nombreux et satisfait. L’introduction de l’informatique apportait le complément indispensable à la gestion d’un tel équipement.

 

La Maison des Associations…

 

le 26 septembre 1986, un tragique évènement frappait les gérants du café « Aux Amis d’Halluin », contigü au bâtiment accueillant la bibliothèque municipale.

 

La Ville d’Halluin se portait acquéreuse du terrain sinistré et, dès 1988, il était décidé de réaliser une nouvelle maison des associations à cet endroit, permettant ainsi de regrouper les services culturels et associatifs municipaux dans un même lieu et d’apporter un service plus efficace à la population et aux associations locales.

 

Le samedi 10 Septembre 1987, c’est en présence d’une assemblée très importante que M. Didier Desprez Maire d’Halluin, a posé la première pierre de la nouvelle Maison des Associations, en maniant habilement la truelle pour sceller symboliquement un parchemin dans la pierre. 

 

Didier Desprez précisait que cette nouvelle implantation permettra de regrouper en un même lieu la quasi-totalité des services associatifs et culturels municipaux, ce qui apportera un confort d’utilisation non négligeable. Le coût de cet équipement, toutes prestations comprises, étant estimé à 2.700.000 F.

 

Cette structure comprend au rez-de-chaussée deux salles de réunion de 32 m2 et 129 m2, la grande salle ayant été conçue de telle façon qu’elle puisse  accueillir des expositions, et deux salles de 40 m2 à l’étage. L’aspect architectural a été particulièrement soigné et la façade sera la sœur jumelle de celle de la Bibliothèque voisine.

 

Lors de cette manifestation, il convient de signaler la présence de Madame Albert Desmedt, dont le mari avait eu à cœur de mener à bien cette réalisation.

 

Le Maire Didier Desprez rappela que sur sa proposition, la majorité du Conseil Municipal avait accepté de dénommer l’ensemble de cette structure (Bibliothèque et Maison des Associations)  « Centre Culturel Albert Desmedt »  et il donna rendez-vous à tous pour l’inauguration officielle début 1989.

 

(Archives et Synthèse, D.D. Bulletins Municipaux 1988-1989).


LIENS
: La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (10) Albert Desmedt, le F.F.I. ressuscité !

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (11) De Bousbecque à Halluin, la libération sanglante...

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (12) Du côté de la rue de la Lys.

La Lys libérée en septembre 1944 - Des F.F.I. au Hameau des Bois, ou la Résistance Bousbecquoise.

La Légion d'Honneur de Maurice Schumann, remise au résistant halluinois Albert Desmedt.

Il était une fois la Bibliothèque Municipale d'Halluin...

Les adieux de la Ville d'Halluin à son Maire et Conseiller Général Albert Desmedt.

Adieu, confrère : ou l'hommage du journaliste Philippe Martin à Albert Desmedt.

Laurent Tirard un cinéaste fier de ses racines.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (21) Pierre Desmedt dernier résistant halluinois déporté 1914 - 2005.

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 20:54


Au décès de M. Albert Desmedt survenu le 25 juillet 1987, les fonctions de Maire d’Halluin par intérim furent attribuées au 1er adjoint de l’époque M. Patrick Tierrie.

 

En effet, lors des élections municipales de mars 1983, l’adjoint aux finances figurait en numéro deux sur la liste d’Union pour la sécurité et la gestion d’Halluin, conduite par Albert Desmedt, qui s’affichait comme « indépendante à l’égard de tout parti », opposée à la liste menée par M. Henri Leveugle.

 

Patrick Tierrie, Mouvallois d’origine était alors âgé de 41 ans et comptable dans une dans une PMI de la rue d’Amsterdam à Tourcoing, les établissements Callewaert.

 

Marié en 1965 avec une Halluinoise résidant au Colbras, Josette Vervacke, Patrick Tierrie était tout aussi logiquement venu s’installer à Halluin, en 1970. Et c’est dans une maison du square Saint-Exupéry que grandirent Didier né en 1867  et Laetitia née en 1970.

 

Avant de porter une casquette politique, Patrick Tierrie s’était illustré dans d’autres disciplines… En sport notamment où à Tourcoing il jouait au volley sans prétentions exagérées, puis au cercle Saint-Joseph où il pratiquait le tennis de table. Mais plus qu’un podium c’était surtout le climat de convivialité qu’il recherchait.

 

Le cercle Saint Joseph de la rue de Lille s’y prêtait à merveille et son dynamisme aidant il s’en vit confier la présidence en 1980, succédant à M. Joseph Ampe. Le cercle de ses amis aussi, nombreux et de tous horizons, qui ne craignait pas de le bousculer un peu, sachant que tout se terminerait par de fraternels propos.Ce climat, Patrick Tierrie l’aimait autant que de monter sur une scène pour animer une fête d’école.

 

Fidèle dans ses amitiés, il l’était également en politique, et ce gaulliste convaincu était de toutes les manifestations patriotiques. On le retrouvait aussi bien aux Amis d’Oer (puis aux Echanges internationaux) qu’à l’Association de sauvegarde des orgues de l’église Saint-Hilaire, chez les donneurs de sang (dont il était médaille d’or) où à la section locale du RPR.

 

Au décès d’Albert Desmedt, il assura quelques temps la fonction de maire avant de s’effacer le 3 septembre 1987 à l’avantage de Didier Desprez alors conseiller municipal et dauphin désigné par l’ancien Maire Albert Desmedt. Il resta néanmoins 1er adjoint chargé des finances.

 

En mars 1989, avec l’élection au fauteuil de Maire de M. Alexandre Faidherbe, Patrick Tierrie était devenu conseiller municipal d’opposition, dans la liste « Union pour la sécurité et la gestion d’Halluin ».Peu de temps : en 1990, il avait démissionné, pour « des raisons familiales et professionnelles » avait-il alors expliqué.

 

Déjà, des problèmes de santé n’étaient pas étrangers à cette décision. Il avait alors aussi quitté l’Office municipal des Sports et l’Office du Cinéma halluinois où il siégeait en tant qu’élu.

 

Patrick Tierrie décéda en janvier 1998, à l’âge de 55 ans, des suites d’un terrible mal qu’il se savait atteint depuis plus d’un an.

 

« Je garde le souvenir d’une personne joviale, très gaie, mais aussi rendant service, efficace, et à l’écoute des autres… » dit de lui M. Didier Desprez ancien maire d’Halluin.

 

(Archives et Synthèse, D.D., Presse, Janvier 1998).


LIENS
Didier Desprez élu Maire de la Ville d'Halluin à 34 ans...

Salle Polyvalente "Alexandre Faidherbe" dédiée au Maire Honoraire d'Halluin.

Les adieux de la Ville d'Halluin à son Maire et Conseiller Général Albert Desmedt.

Henri Leveugle, ancien Maire d'Halluin, ou l'Engagement au service de tous les Halluinois.

Albert Houte, ancien maire d'Halluin, ou l'instigateur du foyer-logement "Val de Lys".

Charles Vanoverschelde, ancien Maire d'Halluin, bâtisseur de la ville...

Résultats des Elections Municipales d'Halluin (Nord) de 1789 à nos jours (1/4).

Résultats des Elections Municipales d'Halluin (Nord) de 1789 à nos jours (2/4).

Résultats des Elections Municipales d'Halluin (Nord) de 1789 à nos jours (3/4).

Résultats des Elections Municipales d'Halluin (Nord) de 1789 à nos jours (4/4 suite et fin).

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 19:40



Il y a 22 ans, le jeudi 3 septembre 1987, Didier Desprez, professeur de mathématiques à l’E.I.C. de Tourcoing, marié et père de trois enfants, devenait à l’âge de 34 ans le nouveau Maire de la Ville d’Halluin.

 

Ce jour-là, après 19 h, l’élection du nouveau maire d’Halluin ne fut pas une surprise. L’ensemble des élus de la majorité (ils occupent 25 des 33 sièges) a conservé une cohésion assez forte après le décès en juillet 1987 du maire Albert Desmedt. Certaines voix firent défaut, mais c’est une preuve de démocratie.

 

Il est 19 h donc quand M. Patrick Tierrie, premier adjoint, ouvre la séance, ayant à ses côtés M. Patrick Vandeputte, secrétaire général de la mairie. M. Tierrie annonce officiellement l’investiture de Mlle Yvette Vanhoutte, qui complète le conseil municipal. Mlle Vanhoutte, institutrice dans le privé, figurait en 30ème position sur la liste « Sécurité et Gestion ».

 

Les 25 premiers furent élus puis Mme Catherine Lemerse-Gille (26e) remplaça M. Castelain après son décès et M. Jean-Pierre Quivron (27e) M. Pascal Delafosse après sa démission. Théoriquement, c’est M. Jules Beel (28e) qui aurait pu entrer au conseil municipal ou M. Georges Bostyn (29e). C’est finalement Mlle Vanhoutte qui siègera pour un an et demi au conseil.

 

Premier hommage…


Immédiatement après cette intronisation, Patrick Tierrie demanda à ce que les élus mais aussi la foule des spectateurs observe une minute de silence à la mémoire de M. Albert Desmedt.

 

C’est ensuite M. Jules Wattel qui fut appelé à présider cette séance extraordinaire, le vice-doyen remplaçant le doyen M. Albert Houte, retenu à son domicile pour raison de santé.  M. Wattel fut aidé de Mme Catherine Lemerse, benjamine de l’assemblée, qui occupa les fonctions de secrétaire de séance.

 

Au nom de la liste « Sécurité et gestion », M. Tierrie premier adjoint, proposa le nom de M. Didier Desprez pour l’élection du maire. Aucun autre nom fut proposé. M. Houte donna pouvoir à M. Leveugle.

 

M. Didier Desprez obtint 20 voix, douze élus s’abstenant. L’assistance applaudit le nouveau maire, à qui M. Wattel remit l’écharpe tricolore de premier magistrat.

 

… et second


L’hommage rendu par M. Desprez à Albert Desmedt fut bref et clair. M. Desprez est le dauphin d’Albert Desmedt. La majorité municipale a pratiquement suivi cette dernière volonté. Et M. Desprez de déclarer :

 

« Albert, c’est ainsi que nous l’appelions, m’a proposé de poursuivre la tâche qu’il a entrepris depuis quatre années déjà.

 

C’est un personnage qui nous a quittés. C’est un ami que nous avons perdu, c’est un homme intègre et courageux que nous regretterons.


L’équipe qui me fait l’honneur de me soutenir, je le sais, continuera à travailler pour construire comme le disait Albert une cité prospère, plus unie et surtout plus fraternelle.

 

Je me mets entièrement au service des Halluinois, mais j’essaierai de sauvegarder une partie de mon temps afin de ne pas négliger, mon foyer, mon épouse, mes enfants ».

 

Les élus votèrent ensuite leur délégation de pouvoirs pour la durée totale du mandat du nouveau maire. Un vote qui ne fut voté que par les 25 élus de la majorité municipale, les 8 opposants votant contre.

 

 

Les neuf mêmes


L’on commença alors les neuf votes pour les postes d’adjoints. Aucune surprise là non plus, puisque les neuf adjoints sortants furent réélus. Voici le décompte des voix : premier adjoint, M. Patrick Tierrie (pour 24, abstentions 9) ; deuxième adjoint, Mme Marie-Paule Heiblé Doléans (22-11) ; troisième adjoint, M. Jean Ostyn (22-11) ; quatrième adjoint, M. Louis-Paul Ampe (19-14) ; cinquième adjoint, M. Freddy Mathys (21-12) ; sixième adjoint, Mme Jacqueline Vanhoutte (25-8) ; septième adjoint, M.Christian Verpraet (25-8) ; huitième adjoint, M. André Rampelberg (24-9) ; neuvième adjoint, Mme Denise Simono Delannoy (23-10).

 

Remarquons tout de même une disproportion sensible dans les votes de la majorité puisque, si l’on prend les extrêmes, M. Verpraet a recueilli le maximum de 25 voix sur son nom tandis que M. Ampe devait se contenter de 19 suffrages positifs. Pour chacun des postes, seule la majorité municipale présenta un candidat. En 45 minutes, la nouvelle municipalité halluinoise était élue et mise en place.

 

Le temps que soit dactylographié (avant la signature) le procès-verbal de cette réunion extraordinaire, le maire fut félicité notamment par son épouse et ses trois jeunes enfants ainsi que par ses parents.

 

M. Desprez invita à se rendre, le samedi 5 septembre à 18 h 15 au monument aux morts, puis sur la tombe d’Albert Desmedt et enfin à Neuville, en souvenir de la Libération.

 

Halluin compte désormais un jeune maire qui aura à conduire les affaires municipales durant un an et demi jusqu’aux élections municipales générales. Sera-t-il maire d’intérim ou ce fauteuil sera-t-il un tremplin pour 1989 ?

 

L’outsider devenu leader


Adjoint supplémentaire sur la liste « Union pour la sécurité et la gestion d’Halluin », Didier Desprez , juste après son élection, se laissa aller à la confidence :

 

« Il y a longtemps que j’envisageais la possibilité de devenir un jour maire, mais je l’imaginais survenir dans un futur bien plus éloigné. Dans une quinzaine d’années par exemple : le décès d’Albert Desmedt a précipité les choses, rien de plus… ».

 

S’il a finalement brûlé les étapes, c’est tout simplement qu’Albert Desmedt, dans un testament politique, avait lui-même désigné celui qui devrait poursuivre sa tâche. Didier Desprez ne s’est pas dérobé bien au contraire, en annonçant plus clairement la couleur. Albert Desmedt avait abordé avec Didier Desprez la question de sa succession en 1986 :

 

« Dans nos esprits, la chose murissait depuis plusieurs années et c’est l’année dernière, en 1986, qu’Albert Desmedt m’a fait précisément la proposition. Je me suis fait d’autant plus facilement à cette idée que la philosophie d’Albert Desmedt me convient parfaitement.

 

Il n’était pas un politique, je n’en suis pas un non plus. Que le maire puisse avoir les mains libres, tout en tenant compte évidemment du poids des partis politiques, j’estime que c’est une bonne chose pour une ville comme Halluin ».

 

(…) «  Je ne serai pas un maire de transition, et comme je l’ai dit aux membres du groupe majoritaire, je briguerai un autre mandat en 1989 ! ».

 

Pas de doute, celui qui jusque là avait évité la lumière trop directe des projecteurs, n’entendait pas demeurer dans la pénombre. C’est d’ailleurs sans doute ce ton direct qui lui valut ses premiers désagréments.

 

Comment expliquer autrement les « bavures » qui accompagnèrent son élection : 20 voix « pour » certes mais aussi trois de ses colistiers qui se réfugient dans l’abstention… Une sorte d’avertissement sans frais de la part de certains adjoints, peut-être vexés de voir passer au-dessus de leur tête un simple conseiller municipal.

 

« Franchement, cela m’a surpris. En effet lors de la réunion préparatoire du groupe, tout le monde était d’accord. Mais ce sont les aléas du vote à bulletins secrets. Je ne crois toutefois pas que cela soit très important. Le groupe est solide : je lui demanderai simplement de resserrer davantage les rangs » a précisé Didier Desprez.

 

Au moment de son élection comme Maire, M. Didier Desprez était professeur au collège Charles-Péguy de Tourcoing, après avoir assumé les fonctions de directeur de collège à l’E.I.C. Tourcoing.

 

« Je suis issu d’une famille halluinoise (mon père était ouvrier chez Lepoutre et ma mère travaillait dans la confection et ils demeurent d’ailleurs toujours à Halluin) Après les classes maternelles à Notre-Dame des Fièvres et le primaire au Sacré Cœur, j’ai poursuivi mes études à l’E.I.C. Tourcoing où je suis devenu professeur ».

 

Le samedi 10 Septembre 1987, c’est en présence d’une assemblée très importante que M. Didier Desprez Maire d’Halluin, a posé la première pierre de la nouvelle Maison des Associations. Didier Desprez précisait que cette nouvelle implantation permettra de regrouper en un même lieu la quasi-totalité des services associatifs et culturels municipaux.

 

Lors de cette manifestation, il convient de signaler la présence de Madame Albert Desmedt, dont le mari avait eu à cœur de mener à bien cette réalisation. Le Maire Didier Desprez rappela que sur sa proposition, la majorité du Conseil Municipal avait accepté de dénommer l’ensemble de cette structure (Bibliothèque et Maison des Associations, situées rue de Lille)  « Centre Culturel Albert Desmedt ».  

 

Aux élections municipales de mars 1989, Didier Desprez est battu  par son adversaire Alexandre Faidherbe. Il se représentera successivement en 1995, 2001 et 2008, mais sans succès. Après ce dernier échec, il décide de se retirer définitivement de la vie politique halluinoise.

 

(Archives et Synthèse D.D., Presse, Septembre 1987).

LIENS : Résultats des Elections Municipales d'Halluin (Nord) de 1789 à nos jours (2/4).

Les adieux de la Ville d'Halluin à son Maire et Conseiller Général Albert Desmedt.

L'Halluinois Christian Verpraet Chevalier du Mérite National... pour un Parcours Exemplaire.

Le Site du Moulin d'Halluin, nommé "Jean-Pierre Verschave".

La Musique d'Orgue à Halluin - Programme 2010...


Sa distraction favorite est la musique (Membre de la Lyre Halluinoise et de l’Harmonie Municipale). Passionné d’informatique, il a créé un club au collège Charles-Péguy de Tourcoing, avant de devenir Directeur du collège Saint-Joseph de Lille. 



Depuis quelques années, Didier Desprez préside l'association halluinoise "Les amis des orgues de Saint-Hilaire". Cette association s'emploie à développer et fidéliser un public amateur de concerts d'orgue.

 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 06:56



Didier Desprez, président des Amis des orgues de Saint-Hilaire, a profité de l'assemblée générale de l'association pour présenter le programme de la saison 2010. Directeur du collège Saint-Joseph de Lille, il ne compte plus les années qu'il a passé au chevet de l'orgue Anneesens (1892) qui dispose de trois claviers de cinquante six notes et d'un pédalier de trente notes. ... Problème d'accord.

« Dans les années quatre-vingts, nous avons bricolé autour de l'instrument avec Patrick Tierrie, un autre passionné, et Jean-Philippe Vanwalleghem qui a assuré tant bien que mal son entretien jusqu'à sa restauration récente. Nous rencontrons actuellement des problèmes sur l'orgue au niveau de son accordage, ce qui demande six à sept passages de l'homme de l'art avant chaque prestation musicale ! »

Les travaux sont d'ailleurs encore à prévoir pour lui donner un son et des accords stabilisés, car « des soupapes qui deviennent coniques », posent encore quelques soucis. Par contre, un éclairage au néon a été posé dans l'orgue et un jeu de barres parallèles à été placé au niveau des claviers pour une meilleure stabilité de ceux-ci.


« On pensait que l'orgue se désaccordait trop vite, qu'il faisait ses "maladies d'enfance" mais que cela durait bien longtemps. En fait il y a un problème de soupapes »
expliquait le président Didier Desprez aux adhérents venus à l'assemblée générale. Quatre soupapes ovales en bois sont donc à l'origine du problème. Le bois joue en fonction des variations de température et d'hygrométrie et l'obturation n'est plus totale.


« Il y a deux solutions : soit démonter et faire tremper les soupapes dans un bain de résine, ce qui va les stabiliser, soit les remplacer par des soupapes métalliques. Qu'en pensez-vous ? »
a demandé le président.


Les tables étant placées en rectangle, chacun a pu prendre part à la discussion. N'y aura-t-il aucune répercussion sur la sonorité de l'orgue ? Quelle durée d'immobilisation ? Quel coût ? Finalement, chacun a donné son accord pour une intervention.


Festival. Organisatrice du Festival des orgues d'été, l'association désire continuer sur sa lancée, car la programmation effectuée par Philippe Marcaille (qui assure la fonction de conseiller technique pour la ville et conseiller artistique pour l'association) est de bonne qualité.

 

L'association a constatée que le public présent aux concerts ne venait pas principalement de la ville d'Halluin, mais des extérieurs. Le planning des concerts va être revu. « En mars et avril, les gens se plaignent du froid et le maire souhaiterait regrouper le festival de printemps et celui d'été. Une seule grande manifestation aurait plus de visibilité et de rayonnement et pourrait nous amener davantage de public extérieur à Halluin. Qu'en dites-vous ? » a demandé Didier Desprez.


Après avoir pesé le pour et le contre, il a été décidé de regrouper les deux manifestations.
Un calendrier provisoire a été établi. Trois concerts le dimanche à 16h les 16 mai, 30 mai et 13 juin 2010 puis en juillet, comme l'été passé, à savoir les quatre premiers jeudis à 20h. Il faut maintenant vérifier que ces dates n'interfèrent pas avec les dates de baptêmes ou d'une manifestation festive qui gênerait la venue du public.


Et trouver un nom pour cette nouvelle formule : le festival de printemps et le festival d'été ont vécu. Un concert avec la participation de la Lyre Halluinoise, le 1er juillet, est à l'étude. Une autre date avec les élèves de l'école municipale de musique est en réflexion. À noter qu'il est prévu d'installer un nouveau micro pour les prises de son lors des enregistrements. Son positionnement évitera les bruits parasites.


Répertoire.
« La musique d'orgue n'est pas exclusivement religieuse, poursuit le président. D'ailleurs, les concertistes nous l'on prouvé durant le dernier festival que se soit en duo « orgue et soprano » ou « orgue et violon ». Les compositions de Louis James Alfred Lefébure-Velly sont d'une légèreté incomparable ! Les sonorités, proches de l'orgue de Barbarie ! ».


Partenariats.
Les Amis des orgues épauleront techniquement une association similaire roncquoise pour l'organisation de leur premier concert sur les orgues de l'église Saint-Piat qui viennent de retrouver une seconde jeunesse. D'autres partenariats associatifs sont également à l'étude « afin de promouvoir cet instrument magique ».

 

Le tiers sortant du conseil d'administration (Michel Onraed, Roland Dutilleul, Marie-Madeleine Boone) a été réélu. Francine Lagrange, Marie-Jeanne Delvordre et Roger Beke ont fait acte de candidature et sont venus renforcer l'équipe.


(Archives et synthèse D.D., VdN, N.E., 10/2009).

 

LIENS :   L'Association des Amis de l'Orgue de Saint-Hilaire d'Halluin.

Un Timbre Halluinois à l'Effigie de l'Orgue et du Moulin.

Didier Desprez élu Maire de la Ville d'Halluin à 34 ans...

 

 

Les Orgues Halluinois : Programme 2010

 

Les Orgues en Liesse s'invitent à l'église Saint-Hilaire d’Halluin. Le programme riche et varié est plus qu'alléchant, échelonné du 16 mai au 22 juillet 2010, un vrai festival de 7 concerts.

Organisés par l'association des Amis de l'orgue de Saint-Hilaire, Chaque année, elle s'emploie à développer et fidéliser un public amateur de concerts d'orgue.

Pour cette nouvelle édition, il faut dire que le programme concocté par l'association mérite toute l'attention des amateurs et passionnés. Le répertoire des plus grands musiciens sera interprété. Bach, Schumann, Mozart, Brahms, Franck, Mendelssohn-Bartholdy, Liszt, Gershwin : autant d'artistes qui ont marqué leur empreinte pour l'éternité, ils sont, au sens fort du terme, des « immortels ».

Si Bach et Mozart étaient fils de musiciens, chez tous les autres le don a germé comme une fleur merveilleuse, sur une terre que rien ne semblait disposer à porter. Les concerts 2010 seront dédiés à Jeanne Joulain (1920-2010) décédée à Lille cette année le 1er février, organiste et concertiste au niveau international, qui a enseigné aux conservatoires de Lille, Roubaix et Douai. Un court métrage sera présenté sur cette grande artiste.

Tous les concerts seront présentés et retransmis sur grand écran pour mieux voir en direct l'organiste jouer sur les trois claviers de l'orgue Anneessens d'Halluin datant de 1892, un instrument de qualité.

 

(Archives, N.E., 12/5/2010).

 

Pari presque gagné…

 

La ténacité et l'obstination des membres de l'Association des amis des orgues de Saint-Hilaire commencent à porter ses fruits. Du dimanche 16 mai au jeudi 22 juillet 2010, sept récitals ont été donnés par des musiciens de renom.

Cette édition 2010 se voulait également un hommage à Jeanne Joulain : décédée cette année à l'âge de 90 ans, l'organiste et concertiste a enseigné aux conservatoires de Lille, Roubaix et Douai. Elle a donné de nombreux concerts en France et à l'étranger (cathédrales Saint-Patrick de New-York ou Saint-Paul à Londres...) Comme le souligne Philippe Marcaille, membre du bureau : « L'association a vu grand en proposant des musiciens d'un niveau élevé comme : Frédéric Blanc, Laurent Fievet, Mathias Lecomte, Vincent Grosnier. qui ont pu également mesurer les dernières améliorations apportées à l'instrument. »

 

Le public se souviendra en particulier du concert du premier juillet où l'organiste Patrick Salmon a accompagné le choeur d'hommes de la Lyre halluinoise de son ami Michel Jacobiek, dans des oeuvres de Bach, Schnitzer, Gounod, Fauré et d'autres... L'église Saint-Hilaire n'était alors pas loin d'afficher complet ce soir-là.

 

La belle surprise est aussi venue de Georges Delvallée à l'orgue et de Carole Marais, mezzo soprano, qui ont procuré au public présent le 15 juillet quatre-vingt-dix minutes d'émotions musicales intenses. En interprétant des oeuvres de Purcell, Couperin, Vierne, Eben et Gerschwin.

 

En fin de concert, le public est resté immobile pendant un bon moment, le temps de réaliser que la prestation musicale était achevée. Des moments forts comme celui-là laissent des empreintes indélébiles dans les mémoires.

 

Connu maintenant dans tous les pays francophones, le festival est annoncé sur les chaînes locales et sur des sites comme OVS, mais aussi bien d'autres... Didier Desprez, président de l'association, a cependant d'autres ambitions. Il souhaite ardemment augmenter le nombre d'auditeurs, et sensibiliser la jeunesse à la musique d'orgue.

 

Séduit, le public attendra avec impatience les noms des musiciens qui animeront le festival de l'année prochaine.

 

(Archives, VdN, 3/8/2010).  

 

Les Orgues Halluinois : Programme 2011

 

Au cours de leur assemblée générale, Les Amis des Orgues de Saint-Hilaire, sous la présidence de Didier Desprez, ont dévoilé le programme des prochains concerts du printemps et du festival « Orgues en Liesse » 2011. L'occasion pour le maire, Jean-Luc Deroo, de remercier l'association « pour sa participation à la vie musicale de la ville et la mise en valeur de cet instrument de qualité ».

 

Au fil du temps et des travaux, il est vrai que la sonorité de l'instrument reste de bonne tenue. Et depuis le changement des coussins, le son est beaucoup plus beau. Comme l'a souligné Philippe Marcaille : « Le mieux est l'ennemi du bien. Il faut que l'instrument conserve tout de même sa sonorité originelle qui en fait sa spécificité, en évitant de dénaturer ses qualités. »

 

Responsable de la programmation musicale de l'association, Ph. Marcaille en a profité pour donner les dates et noms des différents musiciens prochainement invités. Pour les concerts de Printemps :

 

Le dimanche 27 mars 2011, à 16 h, sur la projection d'un film muet mis en musique par lui-même, Étienne Walhain, titulaire des grandes orgues Ducroquet et Merklin de la Cathédrale Notre-Dame de Tournai ouvrira les festivités. Élève de Jean Guilloux, Étienne Walhain a déjà donné quelques prestations remarquée à l'église Saint-Hilaire.

 

Le dimanche 3 avri 2011, à 16 h, c'est le jeune musicien David Dupire, à la fois littéraire et musicien, pianiste et organiste, qui fera le déplacement. Professeur au Conservatoire de Paris, il enseigne l'orgue à Arras et donnera un aperçu de ses multiples facettes.

 

Le dimanche 15 mai 2011 , à 16 h, René Courdent est attendu. Concertiste international et compositeur, cet organiste titulaire des églises Saint-Christophe et Notre-Dame-des-Anges de Tourcoing viendra en voisin réjouir les oreilles des mélomanes.

 

Pour le festival Orgues en liesse : le jeudi 30 juin2011, à 20 h, Pierre Desmyttere ouvrira cette nouvelle saison. Titulaire des orgues de l'église Saint-Piat de Roncq, il est également ami et élève d'Yves Duvernay (il participa d'ailleurs, à Tourcoing, au concert hommage).

 

Le jeudi 7 juillet 2011, à 20 h, c'est Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin qui est annoncée. Titulaire adjointe du grand orgue de Saint-Sulpice (Paris), elle est aussi titulaire du grand orgue de Saint-Jean-Baptiste de la Salle (Paris) et professeur au Royal Collège of Musique de Londres.

 

Le jeudi 14 juillet 2011, à 20 h, rendez-vous avec Gaëtan Jarry (orgue) et Luca Mariani (hautbois), deux jeunes musiciens bourrés de talent et de références musicales, certainement un des moment fort du festival.

 

 Le jeudi 21 juillet 2011, à 20 h : Hélène Martin, titulaire de l'orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Noyon accompagnera Stéphane Hénocque, artiste lyrique dans le registre baryton, pour clore ce festival.

 

(Archives, VdN, 31/1/2011).  

 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 07:12


Les esquisses de la restructuration du collège Robert-Schuman ont été dévoilées hier par les architectes du projet et le conseil général. Construit dans les années 60, l'établissement va vivre une profonde métamorphose. Montant de l'investissement : 11 millons d'euros.


On retournerait bien volontiers au collège après s'être promené dans la maquette virtuelle. Lauréat du concours d'architecture lancé par le Conseil Général, le cabinet de Sophie Bello et Philippe-Maurice Caucheteux présentait son projet, hier, en mairie d'Halluin.


Une restructuration partielle des bâtiments qui s'annonce particulièrement ambitieuse. 4 500 m² seront réhabilités au coeur de cette opération qui devrait démarrer en janvier 2011 pour aboutir fin 2013.


La métamorphose commencera par la façade de l'établissement avec l'ambition pour l'architecte, Philippe-Maurice Caucheteux, « de donner une présence forte à l'édifice ». Un voeu cher à Jean-Luc Deroo, maire, qui souhaite à travers le collège offrir une belle entrée de ville à Halluin : « Dans ce projet, il y avait la nécessité de sortir d'un lieu de tradition. Cela ressemblera à un vrai lieu de vie qui redonnera par ailleurs toute sa dimension à Robert Schuman. »


 
Des façades en cuivre

Un grand parvis public donnera une nouvelle visibilité au collège qui s'offre par la même occasion de nouvelles façades dans les lignes, à la fois futuristes et colorées. L'établissement, comme les logements de fonction qui seront réaménagés à l'endroit actuel sur des pilotis, seront habillés de la même matière : le cuivre.


« C'est un matériau durable dans le temps, il tient une soixantaine d'années. C'est une matière légère et façonnable qui répond parfaitement aux exigences techniques de cette réalisation. Le cuivre permet surtout de répondre à la dimension écologique souhaitée pour ce projet car il est issu à 80 % du recyclage. »


L'élément qui en impose le plus sur les visuels est le futur hall. Conçu sous la forme d'une grande verrière, les architectes l'ont imaginé comme une lanterne magique qui fera sans aucun doute son effet crépusculaire. Gare tout de même aux économies d'énergie ! Ces jeux de lumière trouveront un prolongement avec le « Patio des Arts ». Une sorte de boîte magique, en résille métallique, pensée comme un lieu de « créativité et de contemplation » auquel Marie Deroo, conseillère générale, est sensible :
« Ce sera un lieu du beau et de la poésie, un lieu apaisant pour les élèves... »

Le restaurant et le CDI


Autre espace de vie réinventé : la demi-pension de l'établissement dans un décor ludique. Le restaurant sera ouvert sur un jardin-cloître. Un soin particulier est apporté aux espaces verts de l'établissement comme des lieux de respiration. Un petit côté zen se lit dans ce projet qui fait aussi la part belle au CDI s'articulant autour d'un kiosque central.


" L'enjeu de cette réhabilitation était de créer un dialogue entre tous les lieux de vie qui ont été construits à des moments différents ",
explique l'architecte. Sur les 4 500 m² du projet, 900 m² seront démolis et reconstruits. Ces nouveaux bâtiments seront recouverts de toitures végétalisées.


Ce vaste chantier est programmé en trois phases de janvier 2011 à décembre 2013. La première concernera le parvis pour lequel la municipalité a fait part de ses exigences en matière de sécurité. « C'est un endroit typiquement dangereux... Un lieu de conflit entre les collégiens, les piétons, les véhicules, les transports en commun », indique Jean-Luc Deroo qui met ce projet en parallèle avec le développement très attendu de la Liane sur Halluin.


(Archives, N.E., 22/10/2009).

 

LIENS : Le Collège d'Enseignement Secondaire "Robert Schuman" était Inauguré il y a 45 ans...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Schuman   (Biographie).

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 07:29


« Ils venaient de rentrer d'Algérie, se prénommaient Gérard, René, Michel... ...


et ils décidèrent en cette fin d'année 1959 de se réunir, de parler, puis de créer une Amicale qui devint ensuite une section d'anciens combattants d'Afrique du Nord, dans le cadre de l'Union nationale du combattant.


 
Rejoint peu après par Hildevert Wancquet qui fut le premier président... »


Par ses mots, Philippe Grimonpont, actuel président de la section locale, a retracé la genèse de l'Amicale célébrant, ce dimanche 18 octobre 2009, son cinquantième anniversaire à la salle du Manège.


Après la messe chantée par la Lyre halluinoise et un défilé emmené par l'Harmonie municipale, des remerciements ont été adressés, aux nombreux porte-drapeaux des associations patriotiques (françaises et belges), des pompiers et JPS, des scouts de France... et à toutes les personnes qui ont assuré le succès de cette grande manifestation.


Remise de décorations


Le maire, Jean-Luc Deroo, a souligné l'importance de l'UNC dans la ville et dans la transmission du devoir de mémoire, « toujours présente et efficace ».


Les remises de décorations ont été le point d'orgue de cet anniversaire, avec une pensée émouvante pour Francis Poulain, honoré de la médaille du Mérite de l'UNC et père du caporal-chef David Poulain, mort pour la France et pour la paix en 2006, en Afghanistan.


Parmi les récipiendaires : Fernand Meeros et Hubert Tyberghien qui ont reçu la Croix du Combattant Jules Verfaillie, pour la médaille de Reconnaissance de la Nation et Henri-Jean Gevært pour la médaille d'Afrique du Nord.


Le maire en a profité pour remettre la médaille de la Ville à la section AFN de l'UNC Halluin « pour citation sur le drapeau ».


Christian Vanneste, député, a remis à Philippe Grimonpront la médaille de l'Assemblée Nationale.
Celui-ci, dans son allocution de fin, a d'ailleurs posé des réserves « sur la multiplicité des cérémonies et commémorations engendrant à terme une désaffection des participants… ».


(Archives,VdN, 20/10/2009).
  

LIEN http://u.n.c.halluin.free.fr


Une mémoire honorée avec grandeur et fierté



Dimanche 18 octobre 2009 la section halluinoise de l'UNC-AFN (Union nationale des combattants d'Afrique du Nord) célébrait le 50e anniversaire de sa création. Fondée en 1959, la section halluinoise de l'UNC-AFN a offert une journée commémorative exceptionnelle.


La journée a débuté par une cérémonie religieuse en l'église Saint Hilaire. Une messe animée par la Lyre halluinoise suivie d'un rassemblement des personnalités, des délégations d'anciens combattants, des portes drapeaux français et belges, des véhicules militaires, place du Général de Gaulle. L'Harmonie municipale a ouvert le défilé impressionnant jusqu'au monument au Morts et au square des anciens combattants d'Afrique du Nord.


Après l'arrivée du cortège dans la salle municipale du Manège le président, Philippe Grimonpont a débuté la cérémonie officielle retraçant l'historique de la section créée fin de l'année 1959 par Gérard, René, Michel, Charles, André, Benoit Roger, Jean-Marie, Bertrand, ils venaient de rentrer d'Algérie.



Ils ont été rejoints peu de temps après par Hildevert Wancquet qui en devint le premier président (1961-1968). Il a salué également la mémoire des présidents de l'association qui se sont succédé André Van Garsse (1968-1973), Roger Strobbe (1973-1988), Bertrand Vangaeveren (1988-2001), Raymond Dekeyser (2001-2004).



L'objectif de la section était alors d'accueillir et d'aider les camarades quelque peu perdus, voir traumatiser à leur retour dans leur foyer. La réadaptation à la vie civile, au travail, à la famille ne fut pas toujours chose aisée après tant de mois d'épreuves.



« Il nous appartient à nous anciens d'Afrique du Nord de léguer à nos jeunes générations cette mémoire combattante mais mémoire vivante aussi slogan de notre association »
, déclarait le président.



Avant de conclure la cérémonie, en présence d'Edgard Buino, vice président départemental de l'UNC a été remis la croix du combattant à Fernand Meeuros, Hubert Tyberghien, la médaille de reconnaissance de la nation à Jules Verfaillie, la médaille commémorative d'Afrique du Nord à Henri Jean Gevaert et la médaille du mérite UNC à Francis Poulain, pour services rendus à l'association.



(Archives, N.E., 21/10/2009).

LIENL'U.N.C./A.F.N. d'Halluin fête son 50ème Anniversaire... 1959 - 2009.


 

Repost 0
Published by Brandodean - dans WEBLOGS
commenter cet article

Texte Libre

Depuis février 2007, ce site vous est offert gracieusement, il est le fruit d'un travail bénévole important de recherches, de rédaction et mise en page.

Alors n'hésitez-pas à laisser un message (cliquez sur ajouter un commentaire à la fin de chaque article), ou sur le Livre d'Or afin que je puisse connaître vos impressions sur les articles consultés et votre intérêt pour l'histoire locale ; ou si vous désirez apporter des rectifications, des précisions ou informations complémentaires.

Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une excellente plongée dans le passé halluinois.

Vous pouvez me contacter aussi à l'adresse suivante :
daniel.delafosse@wanadoo.fr

 

Depuis plus de 4 ans, 1000 articles (+ Compléments d'informations) ont été présentés sur ce blog...

 

A compter du 4 Juillet 2011, ce lien ne sera plus consacré à la parution d'écrits et aux mises à jour.

 

Désormais, vous trouverez uniquement la publication de photos (archives personnelles), anciennes ou récentes, relatives à Halluin (Vos commentaires sont toujours les bienvenus !).

 

Vous pouvez continuer à me lire sur le site :   http://alarecherchedupasse-halluin.net/  

 

Merci à vous.  

  

Texte Libre


Afin de faciliter votre quête et pour plus de rapidité, utilisez les mots essentiels de votre demande
 dans le module "Recherche" ci-dessus...

Réponse à certaines interrogations…

 

Permettez-moi de préciser que ce blog est la réalisation d’un travail d’archives personnelles ou provenant d’articles publiés dans la presse (La Voix du Nord, Nord Eclair, La Vie Chez Nous etc...), revues et livres divers.

 

Créé à mon initiative, il était normal que ce blog contienne principalement les archives familiales, mais de suite, ne voulant pas me cantonner à cela, j’ai décidé de l’ouvrir à tous les thèmes qui étaient rattachés au passé halluinois et à son histoire.

 

Au fur et à mesure de son installation, j’ai intégré également des informations présentes, liées à la vie halluinoise en priorité ou d'ordre général, susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs ; en essayant d’être au plus près des évènements et en effectuant, si nécessaire, des mises à jour sur des documents déjà publiés.

 

En ce qui concerne l’Histoire d’Halluin, chacun comprendra que la parution d'un article n'est faisable uniquement pour des documents en ma possession… Mon seul but est d’informer le mieux possible en abordant tous les sujets sans aucune restriction !

 

Ce blog n’ayant aucun caractère officiel, j’invite simplement les personnes qui possèdent des documents sur l’histoire locale, d’ouvrir leur propre blog ou site… Et je serais ravi bien entendu de le consulter.

 

 Aussi, le mien est rédigé dans la mesure de mes possibilités de temps mais aussi d’envie…, et l’espoir, pour ma part, que ce véritable travail reste uniquement le plaisir de faire partager une passion !

 

Merci à vous.  (2008)   

Liens Sites Halluinois
  :
 
  
   
                 

Site officiel de la Ville d'Halluin 59250 :  ville-halluin.fr

"A la recherche du Passé d'Halluin
" (Photos) :
alarecherchedupasse-halluin.net/

 

brandodean.over-blog.org/article-la-politique-halluinoise-et-les-sites-et-blogs-sur-internet-50337926.html

 

Paroisse Notre-Dame de la Lys Halluin : nordnet.fr/ndlys
Les Amis de l"Orgue Halluin : orgue-halluin.123.fr

Propriété "Le Manoir aux loups" Mont d'Halluin : parcmanoirauxloups.com
Le Syndicat d'Initiative d'Halluin : .tourisme-halluin.fr

Ecole de Musique Halluin : ville-halluin.fr/culture.
La Lyre Halluinoiselyre-halluinoise.com

 

M.J.C.  M.P.T. Halluin : mjchalluin.free.fr
Canalblog : villehalluin.canalblog.com/archives

Cercle Généalogique Halluin Lys
:
perso.wanadoo.fr/genealys.halluin
Cinélys Halluin : cinelyshalluin.asso-web.com

 

Tennis Club Halluin : tennisclub.halluin.free.fr
Volley Club Michelet Halluin : volleyclubmichelethalluin.com
Vélo Club Halluin : levcuh.canalblog.com
Club de Musculation Halluin : halluinmusculation.com
Athlétisme Halluin : ahvl.com.fr
Judo - Ju-Jitsu : judohalluin.keogratuit.com
Triathlon Halluin  halluintriathlon.over-blog.fr

Badminton - Halluin http://www.asb.asso.fr

Livre D'or

Texte Libre

Musiques de Films :

deezer.com/fr/music/ennio-morricone 

deezer.com/fr/music/john-williams

deezer.com/fr/music/john-barry

deezer.com/fr/music/maurice-jarre

deezer.com/fr/music/vangelis

deezer.com/fr/music/georges-delerue

deezer.com/fr/music/michel-legrand

deezer.com/fr/music/eric-serra

deezer.com/fr/music/gabriel-yared


Musiques Groupes et Interprètes Divers :

deezer.com/fr/music/los-calchakis

deezer.com/fr/music/harvest-neil-young

deezer.com/fr/music/pink-floyd

deezer.com/fr/music/simon-and-garfunkel

deezer.com/fr/music/the-animals

deezer.com/fr/music/supertramp

deezer.com/fr/music/talk-talk

deezer.com/fr/music/jean-michel-jarre

deezer.com/fr/music/cat-stevens

deezer.com/fr/music/alan-stivell

deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier

deezer.com/fr/music/graeme-allwright

deezer.com/fr/music/neil-diamond

deezer.com/fr/music/michel-jonasz

deezer.com/fr/music/léo-ferré

deezer.com/fr/music/james-blunt

deezer.com/fr/music/hugues-aufray

.deezer.com/fr/music/jean-ferrat

deezer.com/fr/music/dick-rivers

deezer.com/fr/music/marie-laforêt

deezer.com/fr/music/alain-chamfort

deezer.com/fr/music/the-cranberries

deezer.com/fr/music/richard-anthony

deezer.com/fr/music/david-bowie

deezer.com/fr/music/the-who

deezer.com/fr/music/queen

  

deezer.com/fr/music/david-guetta

 

deezer.com/fr/music/gipsy-kings

deezer.com/fr/music/les-négresses-vertes

deezer.com/fr/music/cali

deezer.com/fr/music/anaïs

deezer.com/fr/music/olivia-ruiz

deezer.com/fr/music/manu-chao

deezer.com/fr/music/bryan-adams

deezer.com/fr/music/chris-isaak

deezer.com/fr/music/bryan-ferry

 
Revues - Opérettes - Comédies Musicales :

deezer.com/fr/music/mistinguett

deezer.com/fr/music/marlene-dietrich

deezer.com/fr/music/josephine-baker

deezer.com/fr/music/line-renaud

deezer.com/fr/music/annie-cordy

deezer.com/fr/music/zizi-jeanmaire

deezer.com/fr/music/grace-jones

deezer.com/fr/music/amanda-lear

deezer.com/fr/music/maurice-chevalier

deezer.com/fr/music/jean-gabin

deezer.com/fr/music/fernandel

deezer.com/fr/music/bourvil

deezer.com/fr/music/yves-montand

deezer.com/fr/music/tino-rossi

deezer.com/fr/music/luis-mariano

deezer.com/fr/music/dario-moreno

deezer.com/fr/music/andré-dassary

deezer.com/fr/music/joselito

deezer.com/fr/music/comédies-musicales