Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire de la ville d'Halluin (Nord). Regard sur le passé et le présent.
  • : Publication relative à l'histoire de la ville d'Halluin 59250. Regard sur le passé et le présent.
  • Contact

Texte Libre


Vous pouvez
retrouver sur ce blog,

90 volets concernant les évènements

de la Guerre 1914 - 1918

et Halluin.

38 volets concernant les évènements

 de la Guerre 1939 - 1945

et Halluin,


ainsi que 30 volets consacrés à

La Libération d'Halluin en Septembre 1944.

unc.halluin.free.fr

marins.halluin.neuf.fr

1 volet sur l'Afghanistan et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre du Vietnam

(1963 - 1975

 


4 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Algérie
(1954 - 1962)

et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Indochine
(1946 -1954)

et Halluin

1 volet sur Les Colonies et Halluin

2 volets concernant les évènements

de la Guerre 1870 - 1871

et Halluin


2 volets concernant les évènements

des Guerres de Crimée (1854 -1856)
 d'Italie (1859)

et Halluin

Trois Grognards Halluinois de l'Empire,
Historique Militaire.

 

 

11 volets concernant l'Histoire

d'HALLUIN de 1850 à 2000.

 

 

Les Maires d’Halluin… en chiffres depuis la Révolution.

 

brandodean.over-blog.org/article-les-maires-de-la-ville-d-halluin-en-chiffres-depuis-la-revolution-

 

Elections Municipales d’Halluin depuis 1789, et diverses depuis 2000.

 

(1789 à 1957) brandodean.over-blog.org/article-5718533.html

 

(1957 à 1992) brandodean.over-blog.org/article-5718593.html

 

(1992 à 2007) brandodean.over-blog.org/article-5718818.html 

 

(Mars 2008 à ce jour) brandodean.over-blog.org/article-18082602.html  


Recherche

Texte Libre


Musique Classique - Opéra :

 
musiclassics.fr

radioclassique.fr

evene.fr

deezer.com/fr/music/maria-callas

deezer.com/fr/music/montserrat-caballé

deezer.com/fr/music/régine-crespin

deezer.com/fr/music/jessye-norman

deezer.com/fr/music/barbara-hendricks

deezer.com/fr/music/julia-migenes

deezer.com/fr/music/cécilia-bartoli

deezer.com/fr/music/natalie-dessay

deezer.com/fr/music/enrico-caruso

deezer.com/fr/music/luciano-pavarotti

deezer.com/fr/music/placido-domingo

deezer.com/fr/music/josé-carreras

deezer.com/fr/music/ruggero-raimondi

deezer.com/fr/music/roberto-alagna

deezer.com/fr/music/andrea-bocelli


Chansons Françaises et Etrangères :

deezer.com/fr/music/jacques-brel

deezer.com/fr/music/johnny-hallyday

deezer.com/fr/music/florent-pagny

deezer.com/fr/music/michel-sardou

deezer.com/fr/music/alain-bashung

deezer.com/fr/music/alain-souchon

deezer.com/fr/music/francis-cabrel

deezer.com/fr/music/daniel-balavoine

deezer.com/fr/music/mylene-farmer

.deezer.com/fr/music/Jean-louis-murat

deezer.com/fr/music/serge-gainsbourg

deezer.com/fr/music/etienne-daho

deezer.com/fr/music/juliette-greco

deezer.com/fr/music/charles-aznavour

deezer.com/fr/music/elvis-presley

deezer.com/fr/music/michael-jackson

deezer.com/fr/music/seal

deezer.com/fr/music/phil-collins

deezer.com/fr/music/sting

deezer.com/fr/music/elton-john

deezer.com/fr/music/prince

deezer.com/fr/music/georges-brassens

deezer.com/fr/music/eddy-mitchell

deezer.com/fr/music/gilbert-becaud

deezer.com/fr/music/edith-piaf

deezer.com/fr/music/patrick-bruel

deezer.com/fr/music/charles-trenet

deezer.com/fr/music/serge-lama

deezer.com/fr/music/daniel-guichard

deezer.com/fr/music/yves-simon

deezer.com/fr/music/francis-lalanne

deezer.com/fr/music/bob-dylan

deezer.com/fr/music/leonard-cohen

deezer.com/fr/music/joan-baez

deezer.com/fr/music/madonna

deezer.com/fr/music/claude-francois

deizer.com/fr/music/dalida

deezer.com/fr/music/michel-polnareff

deezer.com/fr/music/julio-iglesias

deezer.com/fr/music/celine-dion

deezer.com/fr/music/pascal-obispo

deezer.com/fr/music/yannick-noah

deezer.com/fr/music/christophe-willem

.deezer.com/fr/music/christophe-maé

deezer.com/fr/music/abba

deezer.com/fr/music/boney-m

deezer.com/fr/music/the-doors

deezer.com/fr/music/U2

deezer.com/fr/music/indochine

deezer.com/fr/music/the-beatles

deezer.com/fr/music/the-rolling-stones


Clips :

muzika.fr/clip/47463 Frank Sinatra

muzika.fr/clip/20885 Jean Ferrat

 
muzika.fr/clip/41954 Joe Cocker

muzika.fr/clip/51584 The Platters

muzika.fr/clip/18463 Renaud

muzika.fr/clip/19431 Jacques Dutronc

muzika.fr/clip/28079 Lionel Richie
 
muzika.fr/clip/48464 Tina Turner

muzika.fr/clip/22835 Jeanne Mas

muzika.fr/clip/51596 Erros Ramazzotti 

muzika.fr/clip/23966 Desireless

muzika.fr/clip/48940 Barry White

muzika.fr/clip/49235 Renan Luce

muzika.fr/clip/58832 Julien Doré

muzika.fr/clip/44811 Bob Marley

muzika.fr/clip/14192 Guy Béart

muzika.fr/clip/13583 Sylvie Vartan

muzika.fr/clip/39275 Nolween Leroy

muzika.fr/clip/36603 Raphaël

muzika.fr/clip/25553 Carla Bruni

muzika.fr/clip/31477 Marianne Faithfull

muzika.fr/clip/13000 Julien Clerc

muzika.fr/clip/23466 Gérald De Palmas

muzika.fr/clip/21314 Laurent Voulzy
  
muzika.fr/clip/62205 La Grande Sophie

muzika.fr/clip/49894 Nana Mouskouri

muzika.fr/clip/55939 Benjamin Biolay

muzika.fr/clip/36342 Lynda Lemay

muzika.fr/clip/28148 Jimmy Somerville

muzika.fr/clip/10409 Barbara

muzika.fr/clip/17079 Vanessa Paradis

muzika.fr/clip/14795 Georges Moustaki

muzika.fr/clip/20983 Jane Birkin

.muzika.fr/clip/39741 Mike Brant

muzika.fr/clip/14004 Philippe Cataldo

muzika.fr/clip/38485 Diams

muzika.fr/clip/43495 Patrick Hernandez

.muzika.fr/clip/39790 Faudel

muzika.fr/clip/62183 Grégoire

muzika.fr/clip/10019 Mano Solo

muzika.fr/clip/61251 Abd Al Malik

muzika.fr/clip/51079 Barbra Streisand

muzika.fr/clip/17691 Serge Reggiani

muzika.fr/clip/18782 Christophe

muzika.fr/clip/20482 Claude-Michel Schönberg

muzika.fr/clip/28394 Cock Robin

muzika.fr/clip/59417 Bénabar

muzika.fr/clip/27718 Rose

muzika.fr/clip/15987 Gérard Manset

muzika.fr/clip/55433 Chris Rea

muzika.fr/clip/53098 Mika

muzika.fr/clip/29375 Corneille

muzika.fr/clip/39010 Clémence 

19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 07:03



Outre les 14 géants attendus, on découvrira à l'occasion de la 5e fête des Tisserands la calèche polonaise flambant neuve achetée par la Ville. Une attraction supplémentaire pour ce cortège carnavalesque.


En ce samedi 19 septembre 2009, la fête des Tisserands pour laquelle un comité a été créé il y a quelques mois (présidé par Jean-Claude Klimanek, adjoint à l'animation) constituera l'attraction de la journée avant la journée du patrimoine, le lendemain.


Après le traditionnel passage du jury pour évaluer les vitrines des commerçants, le premier rendez-vous public est fixé à 17h, place François Mitterrand près de l'hôtel de ville avec quelques prestations au programme : fanfare de la Jeanne d'Arc, les accordéonistes halluinois, les Klappende Kloef (danses traditionnelles) de Roger Beke, Chal Ha Dichal (musiques traditionnelles). Quatre nouveaux membres de la confrérie de la navette halluinoise seront intronisés : Jacques Onraet dit Jacquouille (le curé), Didier Vervacke di Pitch (son compère), Dany Vandenbussche et Anoir Nafati dit Naf. Autant de personnages haut en couleurs qui animent à leur manière cette manifestation.

Le cortège composé de 16 associations locales, 5 écoles et de partenaires extérieurs (la Jeanne d'Arc de Roncq, les flibustiers de Grand Fort Philippe, Miss vallée de la Lys et ses dauphines, l'ambassadrice des roues et ses dames d'honneur, Princesse du carnaval de Menin et sa dame d'honneur, des échassiers, cracheurs de feu, jazz band, jongleurs, sculpteur de ballons) s'ébranlera vers 18h/18h30 de la rue Marthe Nollet et passera devant deux podiums dont un situé devant le café Aux vieux Amis, rue Gustave Desmettre.


Le défilé s'achèvera vers 20h avant que ne débute la soirée salle du Manège avec la remise des prix aux participants du défilé et la soirée dansante animée par un DJ.


Dans ce cortège, on devrait compter pas moins de 14 géants, les 6 d'Halluin, les 2 de Menin, les 4 de Zulte-Machelen, Rigobert de Roncq et Honoré, Maître Craquelin de Neuville-en-Ferrain.


De quoi attirer la foule d'autant qu'on n'attend pas moins de 5000 navettes distribuées le long du cortège


(la navette étant cette gourmandise spécialement élaborée par trois boulangers-pâtissiers halluinois pour cette fête qui succède aux Allumoirs)
. Il n'y aura plus de distribution de navettes sur l'espace Mitterrand.

Rappelons que l'an passé, on avait recensé 800 participants
(21 associations, une trentaine de groupes) 
suivis par un public très dense massé sur les trottoirs.


La calèche napoléonienne comme principale attraction


La grande nouveauté de ce 5e millésime de la fête des Tisserands, ce sera la première sortie de la calèche polonaise achetée du côté de Pneuwy, la ville jumelée, pour la coquette somme de 9 500 euros. « C'est une réplique d'une calèche napoléonienne », précise Jean-Claude Klimanek.

 
Le nouveau comité de la fête des Tisserands a bien travaillé en amont car, grâce à diverses actions, il a pu collecter 4 000 euros réinvestis dans ce rendez-vous. Enfin, on retiendra qu'Halluin s'est engagée dans une réciprocité vis-à-vis de Neuville-en-Ferrain, Zulte-Machelen, Grand Fort Philippe, à savoir que des groupes halluinois sont prêts à se rendre dans ces villes dans la mesure où celles-ci viendront ce samedi 19 septembre pour animer la cité halluinoise.


Désormais, il reste à compter sur la clémence du ciel pour que cette fête des Tisserands soit une totale réussite. 5e fête des tisserands, samedi 19 septembre, à partir de 17h sur la place François Mitterrand. Départ du cortège rue M.Nollet à partir de 18/18h30, soirée dansante salle du Manège et remise des récompenses à partir de 20h.


(Archives, N.E., 17/9/2009).

LIENS  :  La Fête des Allumoirs... Origine.

Les Géants d'Halluin... Historique. 

Sous une pluie de confettis mais sous un soleil estival, la 5e fête des Tisserands a développé ses atouts, costumes bigarrés, calèche royale, intronisation arrosée et public bon enfant.


Une trentaine de groupes, associations locales, géants, sociétés extérieures ont fusionné pour donner à cette fête des tisserands ses lettres de noblesse. Bien sûr, les 5000 navettes ont été rapidement avalées. Le carrosse royal étrenné par le maire en personne, Jean-Luc Deroo, a apporté un lustre supplémentaire à la manifestation qui, lorsqu'il y a eu bouchon, était forcément de champagne !


Les flammes n'étaient pas celles de Lucifer dont les Amis du cabaret ont malicieusement endossé le costume, mais elles étaient crachées par un drôle d'homme en noir perché sur des échasses.


Les géants ont fait forte impression du haut de leurs plus de 4 mètres ! Venus d'Halluin, de Neuville, de Roncq ou de Belgique, ils ont tournoyé autour des enfants pris soudain de vertige.

Julie, miss vallée de la Lys, avait choisi le carrosse alors que ses dauphines, Aline et Alicia, ont fait étalage de leur grâce depuis le char Rigobert.


Pour Julie, c'était une première et pour Aline, c'était déjà la 3e édition ! Et de lancer autant de navettes, ces délicieuses gourmandises concoctées par des boulangers halluinois, que de sourires à vous faire chavirer. La magie de ce cortège carnavalesque a opéré et le public badin n'en a fait qu'une délicieuse bouchée !


(Archives, N.E., 20/9/2009).
 

 

La Confrérie des chevaliers de la navette halluinoise…

 

C'est une cérémonie joyeusement protocolaire qui s'est déroulée ce samedi 18 septembre 2010, rue Marthe-Nollet. C'est que l'événement était important : on intronisait cinq nouveaux membres de la Confrérie des chevaliers de la navette halluinoise.

 

Les deux nouveaux boulangers de la ville Martin Tennier et Frédéric Debruyne ainsi que trois dames de l'ombre membres du Comité de la fête des tisserands, Thérèse Hasebroucq, Françoise Vandenbussche et Danièle Klimanek ont donc prêté serment devant la population avant que le cortège ne se mette en route dans les rues de la ville.

 

Pour la 6e année, la fête des tisserands honore l'histoire textile de la ville avec un emblème : la navette. Un hommage à l'ustensile de tissage, mais aussi un clin d'oeil gourmand à la pâtisserie, confectionnée par les boulangers halluinois il y a six ans, à l'occasion de la première édition.

 

D'ailleurs les Halluinois ont eu l'occasion de pouvoir apprécier les talents des deux nouveaux maîtres du pain puisque des navettes étaient distribuées tout au long de la parade. Pour que la fête soit belle et drôle, le comité de fête des tisserands s'était bien entouré. Pas moins de vingt-huit associations se sont mis en quatre et en couleurs pour l'événement.

 

Les écoliers halluinois ont paradé, aux côtés des quinze géants d'Halluin, de Zulte, de Menin. Tous étaient ravis d'ailleurs d'accueillir pour la première fois les quatre géants wervicquois. Poignée de confettis ont volé au rythme de la musique au fur et à mesure du défilé long de plusieurs kilomètres.

 

Après avoir traversé la rue Marthe-Nollet puis celle de Lille, Desmettre, Péri et Martel, tous se sont retrouvés à la salle du Manège pour le bal populaire. L'édition 2010 aura été une réussite.

 

(Archives, N.E., 19/9/2010).  

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 06:10


La ligne R inaugurée le 1er janvier 1925 relie Tourcoing à Halluin via Roncq –Blanc-Four. Le terminus se trouve face à l’Union Patronale.

 

On verra sur cette ligne, différents types de matériel. Des motrices « Série 10 » transformées, des motrices « série 680 » mises en service en 1927, d’une longueur de 9,975 m d’un poids de 11,6 tonnes, pouvant accueillir 73 personnes dont 21 assises. Ces motrices seront utilisées avec des remorques de 74 ou 80 places.

 

Enfin des motrices « type 400 » à boggies qui serviront de mongy de 1952 à 1954. Elles ont une vitesse de 58 km :heure, une longueur de 12,225 m, une capacité de 79 places (130 en surcharge) dont 28 assises.

 

Le 11 janvier 1954 verra la disparition de la ligne R … C’était il y a 55 ans !

 

(Archives, « Halluin, Images d’Autrefois »).


LIENSLes Transports Halluinois d'Hier...

Le Terminal Halluin 2 est terminé.

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 06:28


En 2009, L’école Jules Guesde a disparu du paysage halluinois aux abords de la rue de la Lys, en lisière du stade Didier Descamps.

 

Les démolisseurs ont eu raison de ce groupe scolaire inauguré le 3 septembre 1933. Il a été l’œuvre de l’architecte Gabriel Pagnerre qui avait aussi réalisé de belles demeures du Grand Boulevard, entre Lille Roubaix Tourcoing dont on fête le centenaire.

 

Au même emplacement, un Foyer pour Jeunes Travailleurs et des logements seront construits en 2010.

 

Si la disparition de l’école Jules Guesde fut l’occasion pour beaucoup d’Halluinois de découvrir l’œuvre de Gabriel Pagnerre, un autre bâtiment halluinois était construit par le même architecte nordiste, dans le même style :

 

L’ancien dispensaire d’hygiène sociale, qui était situé rue Gustave Desmettre.

 


Durant plus de cinquante ans et après avoir vu défiler de très nombreux halluinois, cette construction inspirée de l’Art déco, tourné vers le modernisme et ses lignes épurées… de couleur jaune-gris dont on pouvait lire « DISPENSAIRE » inscrit en lettres abîmées au dessus de la porte, tomba en ruine.

 

Il y a 10 ans, en septembre 1999, la municipalité halluinoise entreprenait la démolition de ce bâtiment pour laisser place à un immeuble de treize logements, tandis que la population halluinoise continuera de bénéficier, au centre ville, d’une halte-garderie aménagée au rez-de-chaussée de ce collectif.

 

(Synthèse D.D.)

 

Gabriel Pagnerre, bâtisseur de son temps.

 

Les plus grands noms de l’architecture du début du siècle se sont succédé autour de l’édification de l’habitat du Grand boulevard. Parmi eux, Gabriel Pagnerre, né à Petite-Synthe en 1874, a livré la quintessence de son savoir-faire architectural.

 

« On y trouve tous les styles de Pagnerre », rappelle Jacques Desbarbieux, de l’association Eugenies, qui se fait fort de faire reconnaître l’importance du patrimoine laissé par le bâtisseur à la métropole.

 

L’homme est d’abord, au début du siècle, un tenant des courbes de l’Art Nouveau géométrique, inspiré par les maîtres bruxellois. Une des plus belles réalisations du genre se trouve à La Madeleine au 25, rue du Docteur Legay, adjacente au Grand boulevard.

 

Naturellement,l’homme qui s’installe à Mons-en-Baroeul, va suivre les évolutions de son siècle et glisser vers l’Art déco au détour des « années folles ». On peut en voir quelques exemples le long de Barbieux, côté croisien, et également 80, rue de Flandres à Villeneuve d’Ascq.

 

L’homme acquiert alors ses lettres de noblesse, devenant secrétaire du syndicat des architectes agréés du Nord de la France en 1921. Mais Pagnerre ne se repose pas sur ce bâton de Maréchal. A l’écoute des tendances de son temps. Il fait venir Le  Corbusier à Lille en 1933 et s’inspire des travaux de celui-ci pour créer « la maison isotherme » à Marcq-en-Baroeul.

 

Gabriel Pagnerre décède en 1939, laissant derrière lui une œuvre considérable.

 

(Archives, N.E., 1/8/2009).


 LIEN : L'Ancienne Ecole Jules Guesde d'Halluin, signée de l'Architecte Nordiste Gabriel Pagnerre.


Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 19:35


C’est à l’occasion de la rentrée scolaire de septembre 1964, que le Collège d’Enseignement Secondaire « Robert Schuman » a ouvert ses portes, il y a exactement 45 ans. 

 

L’inauguration du C.E.S. se déroula en présence de M. Maurice Schumann Ancien ministre, Député du Nord, et de M. Charles Vanoverschelde Maire d’Halluin.

 

Ce collège de 600 élèves était alors dirigé par M. Pénisson Principal du Collège.

 

(Archives, D.D.).

 

La réhabilitation complète du C.E.S.

 

Pour cette rentrée 2009, le collège accueille 560 élèves pour 24 classes.


Le fond, plutôt que la forme, sera au coeur de cette année scolaire puisque le collège d'Halluin va roder le nouveau projet d'établissement. Le vaste chantier qui modifiera le visage du collège ne commencera pas avant septembre 2010.


Un an de travail, de réflexion, de réunions riches d'échange et de confrontation entre les professeurs a donné un nouveau projet d'établissement.


Prochainement aussi le collège sera en travaux, notamment la façade actuelle rue de Lille qui sera modifiée.


LIENS http:// fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Schuman

Maurice Schumann, L'élu du Nord.

Le Centre Communal d'Action Sociale "Maurice Schumann" inauguré le 15 avril 2000.



Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 06:38


Ce dimanche 13 septembre 2009, la commémoration d'Halluin, a eu lieu au monument du cimetière communal en présence des autorités, des associations patriotiques, de l'harmonie municipale, des pompiers et de la sécurité civile.


Un rendez-vous traditionnel clôturant la trilogie des manifestations de septembre après les rassemblements de Neuville et de Zulte Machelen pour rendre hommage aux combattants tombés pour la libération de la France.


Les dépôts de gerbes se sont succédé et ont été déposés au pied du mémorial des victimes de la libération et de la déportation.


Après le chant des partisans interprété par l'harmonie municipale, les hymnes nationaux belge et français ont été joués, la Brabançonne et la Marseillaise suivie par l'hymne européen : l'hymne à la joie, la 9e symphonie de Beethoven.

Le maire, Jean-Luc Deroo a remercié l'ensemble des participants et en particulier la délégation de Zulte Machelen accompagnée de Henk Heyerick, le bourgmestre de la ville. Il a a rendu un hommage appuyé à tous les combattants :

« Nous rendons un hommage à ceux qui ont perdu leur vie pour que nous offrions à nos enfants, petits-enfants un monde qui se confère des règles de vie. Ne perdons pas le sens de notre présence ici. Nous voulons en monde en paix. Nous voulons garder notre conscience en éveil ».

Le maire d’Halluin a dédié particulièrement ce rassemblement à Alfred Simono, patriote émérite qui a fait l'honneur de sa région et de son pays, résistant FFI, chevalier dans l'ordre national du mérite, médaillé de la résistance française, croix de guerre 39/45, cité à l'ordre de la division avec l'étoile d'argent. Son souvenir reste inaltérable.

Quelques instants plus tard au square David Poulain, caporal chef tué en Afghanistan, en présence de ses parents, un hommage fleuri lui a été rendu avec beaucoup d'émotion.

(Archives VdN, N.E. 9/2009).

LIENS :   La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (31) La Bataille de Machelen (B) et le Cimetière Militaire Français... ou le souvenir respecté.

Le "Square David Poulain", Soldat tué en Mission, en Afghanistan.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 20:28


Lors de la réunion du Conseil Municipal d’Halluin, du 20 décembre 1944, une importante délibération proposait de changer les noms de 29 rues, afin d’honorer la mémoire des héros de notre pays, de notre région, mais aussi les fiers combattants de notre cité qui se sont intégrés dans cette guerre de Libération de la Patrie.

 

Etaient présents : MM Casier Gustave, Dereus Charles, Myngers Albert, Veranneman Achille, Amez Robert, Lenez Victor, Rousseau Arthur, Mme Dujardin Monique, Mittenaere André, Delafosse Henri, Verkindère André, Parmentier Henri, Decraene Joseph, Vandekerckhove Julien, Huyghe Constant, Delattre Etienne, Bekaert Marcel.

 

Excusé : M. Verkindère Gérard,  Absent : M. Detaevernier Pierre.

 

Parmi ces changements, figurait celui de la Place Jean Jaurès (au centre ville) en Place du Général de Gaulle.

 

Dans cette délibération, le Maire communiste Gustave Casier disait notamment ceci :

 

« Nous sommes persuadés, en agissant de la sorte d’interpréter fidèlement les sentiments de notre population qui ne manquera pas d’associer à cet hommage le grand Jaurès, la première victime de l’impérialisme allemand et des trusts français et internationaux en 1914, et en la mémoire duquel elle conservera précieusement le nom à la rue qui part de la rue de Lille jusque la rue de la Lys ».

 

 

Hommage public au Général de Gaulle


En la séance du Conseil Municipal d’Halluin du  13 avril 1945,
le Maire Gustave Casier donne lecture de la lettre du 5 mars 1945, par laquelle M. le Préfet du Nord rappelle la délibération  du Conseil Municipal du 20 décembre 1944 qui propose de donner le nom du Général de Gaulle à la Place Jean Jaurès.

 

M. le Préfet fait connaître que le Général de Gaulle n’est pas favorable en principe à l’octroi de son nom aux rues et places publiques.

 

Au terme d’un échange de vues auquel prennent part plusieurs membres présents, M. Henri Delafosse souligne que :

 

« La décision du Chef du Gouvernement est dictée par un sentiment de modestie qui grandit celui qui en est animé, mais il pense que le Conseil Municipal peut, en maintenant la délibération susmentionnée, manifester le désir d’honorer l’action du Général de Gaulle qui est à l’origine de la libération de notre Pays ».

 

Les Membres présents sanctionnent cette proposition par leur approbation : ADOPTE.

 

 

Lors de la réunion du Conseil Municipal d’Halluin du 20 décembre 1944, les autres changements de noms des rues halluinoises étaient les suivants :

 

De donner le nom de la rue de Libération à la rue du Moulin.

 

De dénommer rue Gabriel Péri la rue Victor Hugo.

 

Les rue et Place de l’Eglise seront appelées rue et Place de l’Abbé Bonpain.

 

Le nom de Lucien Sampaix sera donné à la rue d’Arcole.

 

Le nom de Georges Guynemer sera donné à la rue de la Montagne.

 

Le nom de Félix Cadras à la rue Palestro.

 

La Cité St Paul, précédemment Sacco et Vanzetti, deviendra rue Lanoy-Blin.

 

La rue de l’Est deviendra la rue Guy Möquet.

 

La rue Traversière deviendra la rue Danielle Casanova.

 

La rue de l’Abattoir deviendra la rue des Frères Martel.

 

La rue Turbigo deviendra la rue Joseph Hentgès.

 

La rue de la Gare deviendra la rue Marthe Nollet.

 

La rue ded Flandre deviendra la rue Henri Deceuninck.

 

Place St Martin – Place Michel Danset.

 

La rue de la Liberté deviendra la rue Walter Dumoulin.

 

Avenue de l’Hôpital – Avenue Marcel Vyncke.

 

La Cité Montebello sera dénommée Cité Emile Verroye.

 

La Cité Devos s’appellera Cité Charles Windels.

 

Rue du Nord – Rue Polydore Delaere.

 

Les rues Haute et Basse qui ne forment en réalité qu’une seule voie porteront le nom de Georges Vanlaere.

 

La rue Française portera la rue de Jean Fiévet.

 

La rue du Midi deviendra la rue Maurice Simono.

 

Le Chemin de la Grand’Ville sera la rue Arthur Dennetière.

 

La rue Camélinat qui était devenue rue Georges Guynemer et qui redeviendra rue Camélinat.

 

Et la rue Georges Guynemer en lui dédiant la rue de la Montagne.


Il en est ainsi de la rue Henri Barbusse qui avait été débaptisée, et était devenue rue Georges Clémenceau.

 

La rue de la Limite redeviendra la rue Auguste Blanqui.

 

La Cité St Pierre deviendra Cité Louise de Bettignies.

 

La rue Neuve deviendra la rue Arthur Houte.

 

(Archives Municipales d’Halluin).


Commémoration officielle du 65ème anniversaire de la Libération d'Halluin, ce Dimanche 13 septembre 2009 à 11 H au Monument aux Morts, Cimetière.


Liens
: 
http://www.youtube.com/watch?v=Y8TqCMao0YM
 (Vidéos Discours De Gaulle).

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (4) Réunion de l'Administration Municipale d'Halluin, le 6 avril 1940 , Dénomination de rues.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (7) Charles de Gaulle de 1890 à 1945, principales dates.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (8) Le Général de Gaulle et la Seconde Guerre Mondiale

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (9) L' Appel du 18 juin 1940.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (10) L'halluinois Louis Ghekière, cuisinier du Général de Gaulle à Londres.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (24) Discours Libération de Paris 1944.

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (31) Le télégramme du Général de Gaulle aux combattants halluinois.

Ce Lillois nommé Charles de Gaulle..., rétrospective des temps forts de sa vie. 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 19:16


Ce 3 septembre 2009, Jean Jaurès aurait eu 150 ans. Homme politique, journaliste, pacifiste, il s'est illustré par ses prises de position dans la grève des mineurs de Carmaux, dans l'affaire Dreyfus ou encore dans son refus de voir la Première Guerre mondiale éclater. Après avoir fondé le quotidien « L'Humanité », il a contribué à la naissance de la SFIO.


Cent cinquante ans ont passé, et la popularité de Jean Jaurès, est toujours aussi forte. La quasi-totalité des villes de France ont des rues à son nom. Même dans le métro, il est omniprésent : Paris, Boulogne, ou même dans la métropole lilloise, sur la ligne 2 de Transpole.


Le 3 septembre 1859, à Castres (Tarn), naissait Jean Jaurès. Aujourd'hui, il reste la figure la plus emblématique du socialisme français. Il fut assassiné à Paris le 31 juillet 1914 pour son opposition à la guerre qui allait éclater.


Depuis près d'un siècle, le « jaurèsisme » est synonyme de « socialisme », de « République », mais aussi d'« humanisme » et de « droits de l'Homme ».



Grève des mineurs de Carmaux

Lorsque François Mitterrand fut élu président en mai 1981, son premier geste fut d'ailleurs d'aller s'incliner sur sa tombe au Panthéon où le corps du grand tribun avait été transféré en 1924.


Né dans une famille bourgeoise du Tarn - père négociant, mère au foyer -, il fait ses études au lycée Louis-le-Grand à Paris, et est reçu premier en philosophie en 1878 à l'École normale supérieure, devançant Henri Bergson. Il travaille au quotidien La Dépêche du midi puis est élu local à Toulouse. En 1893, il est élu député, constamment réélu jusqu’à sa mort.


Deux événements changent le cours de sa vie. En 1892, c'est un mouvement social qui le fait basculer dans le socialisme. À cette époque, Jean Jaurès se tient à l'écart de la vie politique nationale. Les mineurs de Carmaux se mettent en grève, et parmi eux, un ouvrier syndicaliste , Jean-Baptiste Calvignac.


Ce dernier, qui est également maire de Carmaux, a été licencié. Motif : ses absences, dues à ses obligations d'élu municipal. Ses collègues mineurs, considérant ce licenciement comme une remise en cause du suffrage universel et des droits de la classe ouvrière à s'engager politiquement, se mettent alors en grève.


Mais les autorités républicaines répliquent et envoient 1 500 soldats pour endiguer le mouvement. Jaurès, lui, soutient les grévistes. Dans ses articles, il accuse la République d'être aux mains de capitalistes préférant la finance au respect. Il découvre ainsi la lutte des classes et le socialisme
.


Autre bouleversement dans la vie de Jaurès : l'affaire Alfred Dreyfus. Au départ, il critique le capitaine qu'il pense coupable. Mais le « J'accuse » de Zola dans l'Aurore, en 1898, le convainc. Il se fait alors le plus ardent défenseur du capitaine juif injustement condamné, et finit par prendre aussi ses distances avec l'institution militaire.



Lancement de « l’Humanité » en 1904


Les socialistes sont divisés depuis 1882. Jaurès passe pour modéré alors que le marxiste Jules Guesde est plus à gauche. En 1901, Guesde fonde le parti socialiste de France. En 1902, Jaurès crée le Parti socialiste français, et le 18 avril 1904, lance le quotidien L'Humanité , qu'il dirige jusqu'à sa mort.

Mais tous les courants s'unissent à Paris, en 1905, pour la naissance de la Section française de l'Internationale ouvrière, la SFIO, qui deviendra l'actuel Parti socialiste. Jaurès et Guesde dirigent ensemble la formation, et s'approprient l'idée de la lutte des classes. En 1914, la SFIO rassemble 17 % des voix et obtient 101 sièges de députés.

Œuvrant pour la séparation de l'Église et de l'État, Jaurès plaide notamment pour la liberté syndicale et le contrôle de l' État sur les entreprises.

À Albi, il est à l'origine de la fameuse Verrerie ouvrière. Dans le Languedoc viticole, il visite les vignerons libres de Maraussan qui créent la première cave coopérative.

 

Ses dernières années sont consacrées à la défense des valeurs républicaines, au développement du socialisme, mais aussi à la conception d'une « armée nouvelle » (titre d'un de ses livres), impliquant l'ensemble de la nation, et opposée à la politique militariste.

Il est assassiné dans le Café du Croissant, près de L'Humanité, le 31 juillet 1914 par un étudiant d'extrême-droite , Raoul Villain, qui sera plus tard acquitté.


(Archives, N.E., 3/9/2009).

    

L I E N Shttp://arlette1941.blogspace.fr/1487249/Brel-et-Jaures/ (Vidéo Chanson).

La Première Liste Socialiste Halluinoise... en 1912.

L' "Espace François Mitterrand" : Hommage et Souvenir de la Ville d'Halluin. 

La Guerre 1939 - 1945 - Halluin (13) La rencontre de l'halluinois Joseph Delattre et François Mitterrand en 1941 ! 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 19:03


Début septembre 1944, les combats sont acharnés pour la libération des communes dans l'Hexagone. À Roncq (ville voisine d’Halluin), voici le récit des événements tel qu'on pouvait le lire dans « Nord éclair », le 6 septembre 1944.


Samedi 2 septembre 1944 à 17 h, la Résistance passa à l'action directe, en occupant le commissariat et tous les édifices publics.


L'attaque des convois allemands ne commença toutefois que le dimanche matin. Les FFI firent cinq prisonniers qu'ils transférèrent à Tourcoing. Au cours de la matinée, un convoi comprenant une trentaine d'hommes obligea les gars de la Résistance à se replier, faute de munitions. Ils prirent leur revanche au cours de l'après-midi. Mieux armés par suite des captures qu'ils avaient pu faire, ils attaquèrent, à la sortie de Roncq, une forte colonne allemande qu'ils poursuivirent et harcelèrent jusqu'en Belgique où ils pénétrèrent assez profondément.

L'attaque du château Masurel et l'escarmouche qui s'en suivit, rue du Billemont, furent les seuls autres événements marquants de la journée. Quelques coups de feu furent encore échangés, ça et là. Lundi 4 septembre matin, quatre nouveaux prisonniers furent faits.

                                                                 Un seul blessé

Tous ces événements se sont déroulés presque sans effusion de sang du côté des FFI. On n'eut à déplorer, en effet, qu'un seul blessé, M. Desmet, électricien rue de Lille, qui reçut une balle dans la jambe.


Dès la matinée du lundi, tandis que la fusillade était calmée, la foule se pressait devant la mairie où avait lieu la nomination d'un conseil restreint. À l'unanimité M. Alphonse Loeul fut nommé maire. Il sera assisté dans sa tâche par MM. Alexis Vanwolleghem, Henri Onraet, Paul Gilles, Albert Duquesne, Georges Serrus, tous membres du conseil municipal dissous en 1939, MM. Jean Couvreur, Paul Gaillez, Emile Denève, Donat Bocktaels, Baptiste Dieryckère, Henri Kint, Paul Vanstenkiste, membres des groupements de résistance.


Vers 11 h, M. Loeul se présenta sur le perron de la mairie. Son seul mot d'ordre fut un appel au calme et à la justice, pour éviter le pillage et les vengeances particulières. À 15 h, un mât « de la libération », fut dressé sur la place de l'Église et l'on procéda à l'envoi des couleurs.


(Archives, N.E., 7/9/2009).



L I E N S
 :   L'Halluinois Emile Dansette, Collectionneur du Passé au Présent...

La Guerre 1914 - 1918 - Halluin (30) C'était en 1918... Chez nos Voisins Roncquois.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 16:47



Ouvert en centre-ville d'Halluin depuis plus de vingt ans, le tabac Le Sincero va bientôt disparaître. Dans un contexte commercial de plus en plus difficile pour les buralistes, Maria Blandin jette l'éponge.


Le Sincero, rue Marthe-Nollet, vit ses derniers jours. Le 30 septembre 2009, Maria Blandin baissera définitivement le rideau de fer de ce tabac qu'elle tient depuis tout juste neuf ans.


Ce n'est pas exactement le scénario qu'elle avait imaginé en septembre 2000, quand elle a repris l'enseigne. « À l'époque, je pensais m'installer ici pour sept ans, avant de céder et de prendre plus gros », confie l'ancienne gérante d'une station-service de Tourcoing. Mais l'arrivée de l'euro, suivie des hausses successives du prix du tabac auront eu raison de ce commerce situé à quelques centaines de mètres seulement de la frontière belge.


« Une claque »


« Mon mari et moi avons toujours travaillé à deux. Quand on a repris ici, c'était pour avoir quelque chose à nous. Nous sommes passés de 6 h - 22 h, 365 jours par an à la station-service, à 7 h-19 h avec les dimanches en prime. C'était beaucoup mieux ! »
D'autant que même si une civette représentait alors un lourd investissement, l'affaire s'annonçait très rentable.


« Le prix du tabac entre la France et la Belgique était le même à l'époque,
reprend Maria. On savait que l'euro arrivait, mais on avait confiance : on croyait que ça allait évoluer de la même façon pour tous. » Mais en 2002, l'État français renforce sa lutte contre le tabagisme : les prix grimpent... mais pas chez nos voisins belges vers qui se tourne la clientèle. « Nous nous sommes pris une claque », résume celle qui voit son chiffre d'affaires s'évaporer.


Un an plus tard, le couple se sépare de son unique salarié. Le bras de fer entre l'État et le Syndicat des buralistes conduit à un « contrat d'avenir », entraînant une compensation de la baisse du chiffre d'affaires sur le tabac (calculée sur la base de 2002).


Vente de bonbons, boissons, cadeaux, glaces, relais colis... les époux s'orientent vers une diversification pour améliorer leur marge. Ils renégocient leurs prêts. « En 2006, le bilan s'est stabilisé. Nous avons alors décidé de céder. Mais même avec un bilan correct, toutes les personnes intéressées fuyaient dès que l'on mentionnait Halluin et la frontière. »


Deux ans plus tard, face à la nouvelle hausse du tabac de 2008, l'époux de Maria quitte la civette « pour un emploi plus sûr à Transpole ». Et aujourd'hui, c'est le commerce tout entier qui s'éteint. Personne ne s'est porté acquéreur, mais la licence et le stock de tabac ont été rachetés par le service des Douanes : un dispositif d'indemnisation soumis à conditions et qui leur a été accordé vu la proximité de la Belgique.


« J'ai profité de la fin du bail. Je n'ai plus la force de me battre, termine Maria, déçue de terminer ainsi. Moralement et physiquement, je ne tiens plus, lâche celle qui recherche un nouvel emploi. Mais je pars sans dette, avec ma fierté. C'est juste dommage que tout l'investissement auprès de ma clientèle se perde ainsi. »


Le loto et le relais colis seront transférés au Mag Presse voisin.


(Archives, VdN, 6/9/2009).

 

Dès le 14 septembre 2009, rue Marthe Nollet, le Sincero qui fermera à la fin du mois ne vendra plus de tabac. La presse sera transférée au café La détente située en face, le loto et les services divers (relais colis, etc) au Mag Presse. Est-il encore possible de vendre du tabac à Halluin ?


Âgée de 44 ans et maman de deux enfants, Maria Blandin, la patronne du Sincéro, fermera sans éprouver de remords, tout au moins sur le plan commercial. Et ce ne sera pas faute de clientèle avec de 300 à 500 clients/jour pour le Loto (jusqu'à 1000 clients pour les gros tirages) et 300 clients pour le reste (tabac, timbres, relais colis, etc). Mais les charges sont devenues insupportables après notamment l'investissement de 400 000 euros consenti à la reprise de l'activité en 2000.


Pourtant, cette nouvelle aventure avait bien démarré pour Maria Blandin et son mari. Pendant 10 ans, elle avait été gérante de diverses stations services.


Elle a été la dernière à assurer la gestion encore humaine de la station Esso à Tourcoing, à l'entrée du Grand Boulevard, face au pont hydraulique. Avant sa mise en fonctionnement automatique.


« On a alors recherché une civette pour nous installer à notre compte et on a cru aux espoirs européens »,
raconte-t-elle, « je pensais que les tarifs seraient les mêmes dans toute l'Europe ». En 8 jours de temps, en septembre 2000, le fonds de commerce du Sincéro avait été vendu quand c'est devenu mission impossible aujourd'hui.


« L'euro est arrivé, on avait embauché un salarié et le chiffre d'affaires avait progressé d'au moins 20 % en 2 ans »,
se souvient-elle, Portugaise et europhile dans l'âme. Et puis, pour renforcer la lutte contre le tabagisme, l'Etat décrète à ce moment-là une forte hausse du tabac dont allait profiter pleinement la Belgique située à quelques centaines de mètres.
« Cela a constitué la première grosse claque, j'ai perdu 80 % de mon chiffre d'affaires sur le tabac, on a eu du mal à résister, deux ans après mon arrivée je licenciais mon employé ».

Et si elle a tenu le choc dans cette tourmente haussière des prix du tabac, c'est grâce aux aides financières versées par l'Etat suite au combat mené au forceps par le syndicat des buralistes. « Mon mari a commencé à chercher un emploi ailleurs et il a été embauché par Transpole comme chauffeur de bus », reprend-elle, « et j'ai repris une employée à tiers temps pour ne pas devoir assumer le travail 6 jours sur 7, de 7 h 30 à 19 h. »


Fatiguée, à bout moralement malgré des bilans corrects, Maria a fini par décider de vendre son fonds de commerce il y a 3 ans. « J'avais des contacts mais dès que je parlais d'Halluin, les gens fuyaient ». Finalement, elle tente un coup de poker en avril dernier, déboussolée par les hausses successives des prix du tabac.

« Avec le syndicat des buralistes, l'Etat avait décidé de racheter des débitants de tabac sous certaines conditions, j'ai rempli un dossier et, miracle, il a été accepté en juin dernier après enquête », souligne-t-elle dans un souffle d'apaisement.

Les douanes vont donc supprimer la « carotte » du Sincéro, jusque-là fièrement accrochée au mur de façade. Le stock de tabac sera racheté par le service des douanes. « J'aurais pu continuer avec le reste des activités mais cela aurait supposé de repartir pour un bail de 9 ans et je ne peux le supporter, c'est trop long. »


Ce samedi sera le dernier jour de vente du tabac au Sincero et dès lundi, on le trouvera en face, à La détente. Et à la fin du mois, le temps que le Mag Presse de la rue Marthe Nollet soit doté d'une machine, le loto rejoindra ce dernier comme les autres services (relais colis, timbres, etc).


« Je pars sans dettes mais il ne reste rien de tout ce que j'avais investi pour l'avenir de mes enfants »,
déplore Maria, « le mois prochain, je serai sans emploi et je ne toucherai même pas les Assedic puisque j'étais responsable de mon activité. Avec la nouvelle hausse de 6 % du tabac, je n'ai plus de remords, je suis même soulagée de ne pas devoir la subir. C'est ma clientèle que je regretterai » , termine-t-elle.


Ce commerce en deviendra un autre, à l'activité très éloignée de la vente du tabac. « La reprise est en bonne voie ».  Il restera à Maria à se reconstruire un autre avenir professionnel.


(Archives, N.E., 11/9/2009).

 


   Pour la petite histoire :  

 

"Le débit de tabac du centre ville d’Halluin existe depuis le début des années 1900. Il fut très longtemps situé à l’emplacement actuel du café « Le Longchamp » rue Marthe Nollet. Ce premier débit de tabac halluinois fut tenu par mon grand-père Nicolas Delafosse".   (D.D.).


Lien
:  Les Buralistes Halluinois au 13 H de TF1, ce 7 Septembre 2009.  (Vidéo).

 

 

La reconversion de Maria du Sincero.





Pendant dix ans, elle a été le visage de la civette du centre-ville d'Halluin. Aujourd'hui, Maria Blandin a tiré un trait définitif sur sa vie au Sincero. Depuis six mois, elle conduit les bus de Transpole. Histoire d'une reconversion réussie.



(Archives, VdN, 12/3/2011).

 

Lien :  http://www.lavoixaufeminin.fr/actualites/portraits/2011/03/12/article_maria-du-sincero-reconvertie-en-conductr.shtml.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 12:40
Partager cet article
Repost0

Texte Libre

Depuis février 2007, ce site vous est offert gracieusement, il est le fruit d'un travail bénévole important de recherches, de rédaction et mise en page.

Alors n'hésitez-pas à laisser un message (cliquez sur ajouter un commentaire à la fin de chaque article), ou sur le Livre d'Or afin que je puisse connaître vos impressions sur les articles consultés et votre intérêt pour l'histoire locale ; ou si vous désirez apporter des rectifications, des précisions ou informations complémentaires.

Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une excellente plongée dans le passé halluinois.

Vous pouvez me contacter aussi à l'adresse suivante :
daniel.delafosse@wanadoo.fr

 

Depuis plus de 4 ans, 1000 articles (+ Compléments d'informations) ont été présentés sur ce blog...

 

A compter du 4 Juillet 2011, ce lien ne sera plus consacré à la parution d'écrits et aux mises à jour.

 

Désormais, vous trouverez uniquement la publication de photos (archives personnelles), anciennes ou récentes, relatives à Halluin (Vos commentaires sont toujours les bienvenus !).

 

Vous pouvez continuer à me lire sur le site :   http://alarecherchedupasse-halluin.net/  

 

Merci à vous.  

  

Texte Libre


Afin de faciliter votre quête et pour plus de rapidité, utilisez les mots essentiels de votre demande
 dans le module "Recherche" ci-dessus...

Réponse à certaines interrogations…

 

Permettez-moi de préciser que ce blog est la réalisation d’un travail d’archives personnelles ou provenant d’articles publiés dans la presse (La Voix du Nord, Nord Eclair, La Vie Chez Nous etc...), revues et livres divers.

 

Créé à mon initiative, il était normal que ce blog contienne principalement les archives familiales, mais de suite, ne voulant pas me cantonner à cela, j’ai décidé de l’ouvrir à tous les thèmes qui étaient rattachés au passé halluinois et à son histoire.

 

Au fur et à mesure de son installation, j’ai intégré également des informations présentes, liées à la vie halluinoise en priorité ou d'ordre général, susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs ; en essayant d’être au plus près des évènements et en effectuant, si nécessaire, des mises à jour sur des documents déjà publiés.

 

En ce qui concerne l’Histoire d’Halluin, chacun comprendra que la parution d'un article n'est faisable uniquement pour des documents en ma possession… Mon seul but est d’informer le mieux possible en abordant tous les sujets sans aucune restriction !

 

Ce blog n’ayant aucun caractère officiel, j’invite simplement les personnes qui possèdent des documents sur l’histoire locale, d’ouvrir leur propre blog ou site… Et je serais ravi bien entendu de le consulter.

 

 Aussi, le mien est rédigé dans la mesure de mes possibilités de temps mais aussi d’envie…, et l’espoir, pour ma part, que ce véritable travail reste uniquement le plaisir de faire partager une passion !

 

Merci à vous.  (2008)   

Liens Sites Halluinois
  :
 
  
   
                 

Site officiel de la Ville d'Halluin 59250 :  ville-halluin.fr

"A la recherche du Passé d'Halluin
" (Photos) :
alarecherchedupasse-halluin.net/

 

brandodean.over-blog.org/article-la-politique-halluinoise-et-les-sites-et-blogs-sur-internet-50337926.html

 

Paroisse Notre-Dame de la Lys Halluin : nordnet.fr/ndlys
Les Amis de l"Orgue Halluin : orgue-halluin.123.fr

Propriété "Le Manoir aux loups" Mont d'Halluin : parcmanoirauxloups.com
Le Syndicat d'Initiative d'Halluin : .tourisme-halluin.fr

Ecole de Musique Halluin : ville-halluin.fr/culture.
La Lyre Halluinoiselyre-halluinoise.com

 

M.J.C.  M.P.T. Halluin : mjchalluin.free.fr
Canalblog : villehalluin.canalblog.com/archives

Cercle Généalogique Halluin Lys
:
perso.wanadoo.fr/genealys.halluin
Cinélys Halluin : cinelyshalluin.asso-web.com

 

Tennis Club Halluin : tennisclub.halluin.free.fr
Volley Club Michelet Halluin : volleyclubmichelethalluin.com
Vélo Club Halluin : levcuh.canalblog.com
Club de Musculation Halluin : halluinmusculation.com
Athlétisme Halluin : ahvl.com.fr
Judo - Ju-Jitsu : judohalluin.keogratuit.com
Triathlon Halluin  halluintriathlon.over-blog.fr

Badminton - Halluin http://www.asb.asso.fr

Livre D'or

Texte Libre

Musiques de Films :

deezer.com/fr/music/ennio-morricone 

deezer.com/fr/music/john-williams

deezer.com/fr/music/john-barry

deezer.com/fr/music/maurice-jarre

deezer.com/fr/music/vangelis

deezer.com/fr/music/georges-delerue

deezer.com/fr/music/michel-legrand

deezer.com/fr/music/eric-serra

deezer.com/fr/music/gabriel-yared


Musiques Groupes et Interprètes Divers :

deezer.com/fr/music/los-calchakis

deezer.com/fr/music/harvest-neil-young

deezer.com/fr/music/pink-floyd

deezer.com/fr/music/simon-and-garfunkel

deezer.com/fr/music/the-animals

deezer.com/fr/music/supertramp

deezer.com/fr/music/talk-talk

deezer.com/fr/music/jean-michel-jarre

deezer.com/fr/music/cat-stevens

deezer.com/fr/music/alan-stivell

deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier

deezer.com/fr/music/graeme-allwright

deezer.com/fr/music/neil-diamond

deezer.com/fr/music/michel-jonasz

deezer.com/fr/music/léo-ferré

deezer.com/fr/music/james-blunt

deezer.com/fr/music/hugues-aufray

.deezer.com/fr/music/jean-ferrat

deezer.com/fr/music/dick-rivers

deezer.com/fr/music/marie-laforêt

deezer.com/fr/music/alain-chamfort

deezer.com/fr/music/the-cranberries

deezer.com/fr/music/richard-anthony

deezer.com/fr/music/david-bowie

deezer.com/fr/music/the-who

deezer.com/fr/music/queen

  

deezer.com/fr/music/david-guetta

 

deezer.com/fr/music/gipsy-kings

deezer.com/fr/music/les-négresses-vertes

deezer.com/fr/music/cali

deezer.com/fr/music/anaïs

deezer.com/fr/music/olivia-ruiz

deezer.com/fr/music/manu-chao

deezer.com/fr/music/bryan-adams

deezer.com/fr/music/chris-isaak

deezer.com/fr/music/bryan-ferry

 
Revues - Opérettes - Comédies Musicales :

deezer.com/fr/music/mistinguett

deezer.com/fr/music/marlene-dietrich

deezer.com/fr/music/josephine-baker

deezer.com/fr/music/line-renaud

deezer.com/fr/music/annie-cordy

deezer.com/fr/music/zizi-jeanmaire

deezer.com/fr/music/grace-jones

deezer.com/fr/music/amanda-lear

deezer.com/fr/music/maurice-chevalier

deezer.com/fr/music/jean-gabin

deezer.com/fr/music/fernandel

deezer.com/fr/music/bourvil

deezer.com/fr/music/yves-montand

deezer.com/fr/music/tino-rossi

deezer.com/fr/music/luis-mariano

deezer.com/fr/music/dario-moreno

deezer.com/fr/music/andré-dassary

deezer.com/fr/music/joselito

deezer.com/fr/music/comédies-musicales