Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire de la ville d'Halluin (Nord). Regard sur le passé et le présent.
  • : Publication relative à l'histoire de la ville d'Halluin 59250. Regard sur le passé et le présent.
  • Contact

Texte Libre


Vous pouvez
retrouver sur ce blog,

90 volets concernant les évènements

de la Guerre 1914 - 1918

et Halluin.

38 volets concernant les évènements

 de la Guerre 1939 - 1945

et Halluin,


ainsi que 30 volets consacrés à

La Libération d'Halluin en Septembre 1944.

unc.halluin.free.fr

marins.halluin.neuf.fr

1 volet sur l'Afghanistan et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre du Vietnam

(1963 - 1975

 


4 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Algérie
(1954 - 1962)

et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Indochine
(1946 -1954)

et Halluin

1 volet sur Les Colonies et Halluin

2 volets concernant les évènements

de la Guerre 1870 - 1871

et Halluin


2 volets concernant les évènements

des Guerres de Crimée (1854 -1856)
 d'Italie (1859)

et Halluin

Trois Grognards Halluinois de l'Empire,
Historique Militaire.

 

 

11 volets concernant l'Histoire

d'HALLUIN de 1850 à 2000.

 

 

Les Maires d’Halluin… en chiffres depuis la Révolution.

 

brandodean.over-blog.org/article-les-maires-de-la-ville-d-halluin-en-chiffres-depuis-la-revolution-

 

Elections Municipales d’Halluin depuis 1789, et diverses depuis 2000.

 

(1789 à 1957) brandodean.over-blog.org/article-5718533.html

 

(1957 à 1992) brandodean.over-blog.org/article-5718593.html

 

(1992 à 2007) brandodean.over-blog.org/article-5718818.html 

 

(Mars 2008 à ce jour) brandodean.over-blog.org/article-18082602.html  


Recherche

Texte Libre


Musique Classique - Opéra :

 
musiclassics.fr

radioclassique.fr

evene.fr

deezer.com/fr/music/maria-callas

deezer.com/fr/music/montserrat-caballé

deezer.com/fr/music/régine-crespin

deezer.com/fr/music/jessye-norman

deezer.com/fr/music/barbara-hendricks

deezer.com/fr/music/julia-migenes

deezer.com/fr/music/cécilia-bartoli

deezer.com/fr/music/natalie-dessay

deezer.com/fr/music/enrico-caruso

deezer.com/fr/music/luciano-pavarotti

deezer.com/fr/music/placido-domingo

deezer.com/fr/music/josé-carreras

deezer.com/fr/music/ruggero-raimondi

deezer.com/fr/music/roberto-alagna

deezer.com/fr/music/andrea-bocelli


Chansons Françaises et Etrangères :

deezer.com/fr/music/jacques-brel

deezer.com/fr/music/johnny-hallyday

deezer.com/fr/music/florent-pagny

deezer.com/fr/music/michel-sardou

deezer.com/fr/music/alain-bashung

deezer.com/fr/music/alain-souchon

deezer.com/fr/music/francis-cabrel

deezer.com/fr/music/daniel-balavoine

deezer.com/fr/music/mylene-farmer

.deezer.com/fr/music/Jean-louis-murat

deezer.com/fr/music/serge-gainsbourg

deezer.com/fr/music/etienne-daho

deezer.com/fr/music/juliette-greco

deezer.com/fr/music/charles-aznavour

deezer.com/fr/music/elvis-presley

deezer.com/fr/music/michael-jackson

deezer.com/fr/music/seal

deezer.com/fr/music/phil-collins

deezer.com/fr/music/sting

deezer.com/fr/music/elton-john

deezer.com/fr/music/prince

deezer.com/fr/music/georges-brassens

deezer.com/fr/music/eddy-mitchell

deezer.com/fr/music/gilbert-becaud

deezer.com/fr/music/edith-piaf

deezer.com/fr/music/patrick-bruel

deezer.com/fr/music/charles-trenet

deezer.com/fr/music/serge-lama

deezer.com/fr/music/daniel-guichard

deezer.com/fr/music/yves-simon

deezer.com/fr/music/francis-lalanne

deezer.com/fr/music/bob-dylan

deezer.com/fr/music/leonard-cohen

deezer.com/fr/music/joan-baez

deezer.com/fr/music/madonna

deezer.com/fr/music/claude-francois

deizer.com/fr/music/dalida

deezer.com/fr/music/michel-polnareff

deezer.com/fr/music/julio-iglesias

deezer.com/fr/music/celine-dion

deezer.com/fr/music/pascal-obispo

deezer.com/fr/music/yannick-noah

deezer.com/fr/music/christophe-willem

.deezer.com/fr/music/christophe-maé

deezer.com/fr/music/abba

deezer.com/fr/music/boney-m

deezer.com/fr/music/the-doors

deezer.com/fr/music/U2

deezer.com/fr/music/indochine

deezer.com/fr/music/the-beatles

deezer.com/fr/music/the-rolling-stones


Clips :

muzika.fr/clip/47463 Frank Sinatra

muzika.fr/clip/20885 Jean Ferrat

 
muzika.fr/clip/41954 Joe Cocker

muzika.fr/clip/51584 The Platters

muzika.fr/clip/18463 Renaud

muzika.fr/clip/19431 Jacques Dutronc

muzika.fr/clip/28079 Lionel Richie
 
muzika.fr/clip/48464 Tina Turner

muzika.fr/clip/22835 Jeanne Mas

muzika.fr/clip/51596 Erros Ramazzotti 

muzika.fr/clip/23966 Desireless

muzika.fr/clip/48940 Barry White

muzika.fr/clip/49235 Renan Luce

muzika.fr/clip/58832 Julien Doré

muzika.fr/clip/44811 Bob Marley

muzika.fr/clip/14192 Guy Béart

muzika.fr/clip/13583 Sylvie Vartan

muzika.fr/clip/39275 Nolween Leroy

muzika.fr/clip/36603 Raphaël

muzika.fr/clip/25553 Carla Bruni

muzika.fr/clip/31477 Marianne Faithfull

muzika.fr/clip/13000 Julien Clerc

muzika.fr/clip/23466 Gérald De Palmas

muzika.fr/clip/21314 Laurent Voulzy
  
muzika.fr/clip/62205 La Grande Sophie

muzika.fr/clip/49894 Nana Mouskouri

muzika.fr/clip/55939 Benjamin Biolay

muzika.fr/clip/36342 Lynda Lemay

muzika.fr/clip/28148 Jimmy Somerville

muzika.fr/clip/10409 Barbara

muzika.fr/clip/17079 Vanessa Paradis

muzika.fr/clip/14795 Georges Moustaki

muzika.fr/clip/20983 Jane Birkin

.muzika.fr/clip/39741 Mike Brant

muzika.fr/clip/14004 Philippe Cataldo

muzika.fr/clip/38485 Diams

muzika.fr/clip/43495 Patrick Hernandez

.muzika.fr/clip/39790 Faudel

muzika.fr/clip/62183 Grégoire

muzika.fr/clip/10019 Mano Solo

muzika.fr/clip/61251 Abd Al Malik

muzika.fr/clip/51079 Barbra Streisand

muzika.fr/clip/17691 Serge Reggiani

muzika.fr/clip/18782 Christophe

muzika.fr/clip/20482 Claude-Michel Schönberg

muzika.fr/clip/28394 Cock Robin

muzika.fr/clip/59417 Bénabar

muzika.fr/clip/27718 Rose

muzika.fr/clip/15987 Gérard Manset

muzika.fr/clip/55433 Chris Rea

muzika.fr/clip/53098 Mika

muzika.fr/clip/29375 Corneille

muzika.fr/clip/39010 Clémence 

22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 07:45

 

 
(1) Le monde extraordinaire d’Achille Grimonpont,

Le peintre halluinois dit « Chilot ».

 

A 89 ans, Achille Grimonpont ce grand enfant de la création insolite, n’aura jamais rien vendu. Vivant modestement, depuis longtemps dans un autre monde… dans son « Palais idéal », pas un recoin de pièce, pas un objet n’aura échappé à sa frénésie picturale. Ses dessins peuvent se compter par milliers. Il se contentait de ses crayons, de ses pinceaux, de sa peinture, de ses fantasmes aussi.

 

Chilot nous a quittés le jeudi 16 septembre 1993 pour rejoindre la terre des siens, une terre qui sera définitivement sienne.

.

C’est que cet Halluinois a toute sa vie survolé à sa façon un plancher que certains appellent « des vaches » et qui semblait lui brûler les pieds, comme d’autres ont bien du les lui casser.

 

Sans être vraiment un « marginal », Chilot, dans sa légendaire simplicité, préférait ses horizons aux extérieurs surfaits. C’est ainsi que dans les années 50, à la mort de ses parents, il a choisi de faire de la maison qui l’a vu naître, au 193, rue de Lille, à côté du jardin public, son véritable royaume.

 

« Un jour », disait-il, « en me promenant avec mon père dans le jardin public d’Halluin, j’ai trouvé un vieux couteau », puis il s’est amusé à sculpter un morceau de bois qui, étrangement prenait une forme humaine.

 

Voilà le départ de cette extraordinaire aventure. Chilot voulait que sa maison devienne une attraction. C’était devenu un lieu surréaliste dont les enfants et collégiens étaient les visiteurs privilégiés, Il était toujours heureux de les recevoir.

 

Chilot aimait en effet vivre avec tous ces jeunes, qui ne pouvaient ignorer, avant même d’entrer dans ce « musée », ce qu’ils étaient censés y découvrir.

 

Tout en cette demeure de célibataire endurci respirait l’humour, dénonçait la bêtise avec ironie voire cynisme. C’était un véritable royaume tapissé d’empreintes personnalisées : il n’existait pas un objet dans la maison de Chilot qui ne soit peint.

 

Il n’est pas un manche de balai, pas un coin de tapisserie, pas une lunette de WC, pas un volet ou une fenêtre, pas une bouteille, pas un meuble ou un cure-dents, pas un chapeau ou un lustre qui n’ait subi les assauts de cet artiste unique en son genre.

 

Qui ne connaissait pas Chilot à Halluin ?

 

Il était tellement unique « notre Chilot » qu’il a suffi de lui consacrer quelques articles de presse pour que, dans les années 70, son nom et ses œuvres passent les frontières d’Halluin.

A vrai dire, Chilot avait déjà semé la panique dans les rédactions de la presse locale avec des dessins pour le moins « hard » qu’il s’avérait judicieux de trier. Mais cela faisait partie du personnage et de ses extravagances. Comme le relief qu’il savait donner à ses sculptures…

 

Combien de personnes ont  poussé la porte du 193 de la rue de Lille comme on pénètre dans un lieu sacré, non sans quelques frissons, mais avec une formidable impulsion qui vous rend complice. Chilot  a croqué des personnalités de la télévision pour le moins surprises, et en tailler des caricatures rassemblées en un mode expiatoire. En effet, ce poète un peu fou ponctuait ses dessins de légendes douces-amères, un rien moqueuses.

 

Les animateurs Jacques Martin, Pierre Bonte, Philippe Bouvard, Michel Drucker ont rencontré le « phénomène » Chilot.

 

 Mais aussi les télévisions belges, hollandaises, régionales sont venues l’étaler sur nos écrans. Sans oublier les radios locales et parisiennes venues faire un saut en province ; des magazines également en ont fait la « une ».

 

Tout ceci lui servait d’outils de création, notamment la nuit où il luttait contre les insomnies.

 

Aussi, sans se démunir des siennes, Chilot hissait haut et en toute simplicité les couleurs d’Halluin. Il savait nous amuser certes mais c’est sans doute lui qui en prenait la plus grande part.

 

Chilot était passé dans plusieurs émissions de télévision, en 1990, notamment  sur les plateaux de Sylvain Auger, Patrick Sabatier et sur Canal + avec Philippe Gildas.

 

 Lors de ces derniers passages télévisés, il s’était rendu à Paris en compagnie de ses frères Augustin et Paul. Nos trois inséparables frères, issus d’une famille de neuf enfants, qui avaient les honneurs renouvelés des différentes chaînes nationales, permettaient à toute la France de découvrir un trio de chanteurs et surtout les originalités de Chilot, ce phénomène de la Figuration libre qui aura marqué de son empreinte sa ville natale durant près de 40 ans.

 

En juin 1991, la municipalité halluinoise lui rendait un hommage mérité à la Maison des Associations en présentant, il est vrai, une exposition exceptionnelle : plus de 2000 objets usuels, dessins, cartons, bois sculptés étaient proposés au public régional.

 

Un reportage vidéo, des cartes postales, des photos de Jean-Marc Schwerzig le photographe municipal resteront à jamais les traces de cette aventure « Chilotienne ».

 

A la fin des années 80, miné par une maladie à l’estomac, l’artiste peu à peu ferme sa porte aux visiteurs. « Je n’ai pas du tout l’âme d’un commerçant » disait-il, et cherchait simplement à décorer sa maison et jusque ses propres vêtements.

 

Chilot se trouvait finalement « heureux dans son empire ». Un empire toutefois laissé à l’abandon dans les derniers temps. « Un jour, tout cela ira à d’autres et ils en feront ce qu’ils voudront… Le plus tard possible ». A son décès, l’artiste laissera un bel héritage créatif, hélas disséminé un peu partout.

 

La maison a été vendue et redevenue depuis anonyme… Pensera-t-on un jour ou l’autre à inclure dans les projets d’un musée local par exemple, une pièce à la « Chilot ».

 Notre halluinois n’avait d’autre prétention que d’être un artiste original. La plupart lui accorderont le talent, mais jamais il n’aura laissé indifférent le monde des vivants.

 

Un Chilot qui n’a effectivement jamais cherché les honneurs et qui s’en est allé comme il a vécu : dans la discrétion, finalement.

 

A la Maison de Retraite « L’Orée du Mont » d’Halluin, le hall d’entrée fut baptisé « Espace Chilot », et sous un portrait du peintre, on peut lire : « Je n’aurais jamais pensé à ce que j’aurais pu être. Je suis content d’être ce que je suis ».

 

 

A la fin de ce récit consacré aux frères Grimonpont, vous pouvez retrouver le discours de M. Philippe Grimonpont (neveu de Chilot), lors d’une très belle exposition sur le peintre Chilot, organisée le samedi 15 juin 1996, à la Maison de Retraite « L’Orée du Mont » à Halluin, en présence notamment d’une délégation polonaise de Pniewy conduite par son Premier magistrat, depuis 1994, M. Jerzy Kotlareck.

Ce dernier, âgé de 50 ans, marié et père de deux enfants, devait  décéder, quelques heures plus tard, suite à un malaise cardiaque, dans sa chambre d’hôtel…
 

Depuis, la ville d'Halluin  a dédié à M. Jerzy Kotlareck  une Allée, dans la zone de la "Viscourt". 

 

   

(2) Augustin Grimonpont passionné

d’art lyrique et de mosaïque.

 

  Le peintre « Chilot » avait deux autres frères Paul et Augustin qui pratiquaient le chant. Augustin Grimonpont, en particulier, baigna dans la création artistique, musicale mais aussi picturale.

 

Né le 28 août 1905 à Halluin, en pleine troisième République, alors qu’Emile Loubet était chef de l’Etat, Augustin Grimonpont s’est d’abord distingué comme chanteur baryton.

 

Sa voix résonnait dans les chœurs d’opéras, au conservatoire de Tourcoing, ou il obtint un premier prix à l’unanimité du jury, ce qui était relativement rare !  Mais aussi à la radio régionale de l’époque Radio PTT ou, selon les commentaires de l’époque, il était considéré comme l’un des meilleurs chanteurs de la TSF.

 

 Il s’est souvent produit, avec ses frères et sœurs, dans des cafés-concerts de la région et en Belgique. Notamment au cinéma « L’épi » à Halluin, à cette période où faire salle comble n’était pas l’exception.

 

Pendant la guerre, il a fait le choix de la Résistance passive ou pacifique.

 

 Après cette parenthèse, il est reparti de plus belle, dirigeant des chorales paroissiales, dont celle de Saint-Hilaire à Halluin, qui comptait alors une cinquantaine de membres, mais également, ne l’oublions pas, il prit la direction de  la renommée Lyre Halluinoise, ce chœur d’hommes bien connu.

 

Côté professionnel, il dirigea un service teinture d’une entreprise de consortium textile, dont faisait partie Sion, située en Iran !

 

Manquant de temps pour le chant, il s’est mis à confectionner des mosaïques. Un art qu’il maîtrisait parfaitement, grâce à sa connaissance des colorants, sa patience et son don pour le dessin.

Petite précision, comme ses frères Chilot et Paul, Augustin s’est toujours refusé à vendre ses tableaux.

 

En 1995, alors qu’il abordait sereinement son quatre-vingt-onzième automne, il continuait de marcher trois quarts d’heure par jour à Menin (B) et Halluin, pour garder la forme !

 

C’est en mai 96, qu’il fêta ses noces de diamant avec Suzanne qu’il épousa en 1936. Cette union leur avait donné trois enfants.

 

Madame Grimonpont décéda le 25 juillet 1997 à l’âge de 86 ans. C’est le 3 juin 2000 à Mouscron (B) que M. Augustin Grimonpont nous quittait dans sa 95ème année.

 

      

(3) Paul Grimonpont,

la fibre artistique innée !

 
Paul Grimonpont avait lui aussi, comme ses frères (et sœurs) la fibre artistique innée.

 

Dans les années 1930, il participait notamment avec Augustin et sa sœur Marie-Louise aux représentations qu’ils donnaient sur les scènes des cafés-concerts et cabarets de Belgique, ainsi que du cinéma l’Epi à Halluin.

 

Paul Grimonpont avait cette particularité de chanter sous le pseudonyme de « Paul Chavilla », comme ténor léger.

 

Il fit sa première apparition sur scène à Nanterre dans la région parisienne, et à cette époque, de nombreuses chansons qu’il interprétait furent imprimées et vendues, comme il était d’usage dans les magasins spécialisés, et surtout sur les marchés. Le prix était alors de 1 fr 50.

 

En 1939, les deux frères chanteurs et leur sœur Marie-Louise étaient prêts pour la « Grande Aventure, puisqu’on leur avait proposé de signer un contrat de 5 ans pour se produire à travers toute la France !

 

Mais, à ce moment-là, un évènement capital surviendra, qui anéantira le projet… la Guerre !

 

Rappelons aussi que Paul était membre de différentes chorales, dont la Lyre Halluinoise, dirigées par son frère Augustin.

 

Ajoutons que comme ses frères, Paul se mit lui aussi à la peinture à l’âge de la retraite. D’un style complètement différent, gouache et encre principalement, ses œuvres d’une très grande qualité devaient rester dans sa famille ; car Paul, comme Chilot et Augustin ne vendait pas ses toiles.

 

Né le 26 septembre 1909, il eut trois enfants de son union avec Lucienne Tierrie. Paul Grimonpont est décédé à Mouscron (B) en 2001 dans sa 92ème année.

 

C’était la particularité de ces trois figures halluinoises : Unis comme les doigts de la main, les trois frères, Achille, Augustin et Paul Grimonpont, doués pour le chant, la peinture et la mosaïque n’avaient pas exploité financièrement ces dons !

 

 

« Aussi, n’oublions pas les moments tragiques vécus par Achille et Paul Grimonpont, et notamment la prise d’otages, par les Allemands, de leurs parents et deux sœurs Marie-Louise et Denise, le samedi 2 septembre 1944…

 

Ce terrible évènement, resté dans la mémoire collective halluinoise, sera prochainement raconté en détails, au chapitre complet que je consacre à la Libération d’Halluin ».

 

 

(Archives et Synthèse D.D., Presse).                                                                                   

 

Daniel Delafosse remercie M. Philippe Grimonpont pour son aimable collaboration.

 

   

Discours de Monsieur Philippe Grimonpont

 

 

EXPO CHILOT-MAISON DE RETRAITE D’HALLUIN

 

Monsieur le Maire,

Monsieur le Maire de Pniewy,

Messieurs les Membres des Conseils Municipaux d’Halluin et de Pniewy,

Monsieur le Directeur,

Mesdames, Messieurs, les membres du personnel,

Mes chers amis,

 

Je suis très heureux en cette circonstance de pouvoir vous adresser quelques mots pour plusieurs raisons d’ailleurs.


Tout d’abord, il n’est pas si banal qu’un Conseiller Municipal ait l’opportunité de s’exprimer publiquement, c’est pour moi en tous cas, une première.


En second lieu, j’ai quelques attaches avec cette Maison de Retraite d’Halluin, puisque j’en suis l’un des Administrateurs.


Mais c’est principalement en ma qualité de neveu de Chilot que se situe mon intervention.

 

Comme beaucoup d’entre vous, et plus particulièrement la famille Grimonpont, j’ai côtoyé très régulièrement Chilot, notamment dans les dernières années de sa vie. Je pense pouvoir préciser que je suis de ceux qui l’accompagnèrent jusqu’à son ultime départ.

 

Ce n’est évidemment un secret pour personne, Chilot était tout sauf un homme d’argent. Commercialiser ses œuvres pour en tirer profit ne lui ressemblait guère et surtout ne l’intéressait absolument pas.


Il peignait naturellement, lorsque l’envie lui en venait, sur tout et sur n’importe quoi sans se soucier des éventuels dégâts qu’occasionnerait le temps sur des matières fragiles.


Il ne tint jamais compte des conseils, voire des propositions qu’il recevait de France mais aussi de l’étranger pour qu’il change ses supports de peinture afin d’assurer des expositions qui lui auraient apporté plus de notoriété et plus de popularité mais aussi pour que ses œuvres puissent perdurer.


Lorsqu’il se réveillait la nuit tenaillé souvent par des douleurs d’estomac pour exploiter cette fibre artistique qui était sienne et matérialiser ce qu’il ressentait, il était je pense grave et concentré mais au fond de lui-même, il ne se prenait pas au sérieux. Faut-il le rappeler ici, Chilot ne désirait rien vendre, il voulait tout conserver.

 

« Arts longa, Vita brevis », cette pensée latine d’Hyppocrate signifiant : « L’art est long, la vie est courte » je souhaite qu’elle s’appliquât, juste un peu, à Chilot bien que je doute qu’elle fût écrite pour le peinture par celui qui allait devenir le père de la médecine.

 

Oui, l’Art est long, dans sa procréation et quelquefois dans sa réalisation. Si l’idée est venue un jour à Chilot de prendre un canif et de donner forme et figure humaines à une branche de bois et presque aussitôt après de dessiner, c’est parce que cette inclination à l’art en général, était en lui depuis toujours.


Ce bouillonnement, cette effervescence, cette soif de réalisation qu’il eût ensuite ne furent que la concrétisation de ses exubérances, le talent fit le reste.

 

On le disait « original » et il l’était mais certainement pas au sens curieux ou excentrique, je dirai moi qu’il était original par son comportement singulier et authentique c'est-à-dire par tout ce qui s’oppose à la copie ou à l’imitation. Chilot était un créateur. Son style si inédit, traduisait  la vie de tous les jours par ses côtés tendres et ironiques mais quelquefois aussi par ses côtés tragiques et douloureux. Il était lui-même sensible à la souffrance, la sienne qui lui tint compagnie si longtemps et celle des autres dont il parlait souvent. Ces visages défigurés, estropiés, déformés sortis tout droit de son esprit fantasmagorique n’étaient rien d’autre que la vision qu’il avait gardé de sa captivité. Et cette extériorisation émanait de sa sensibilité, de sa tendresse avec parfois ce regard dur et cruel que lui inspiraient ces souvenirs.

 

Mais Chilot c’était quand même avant tout l’imagination, le rêve et l’humour.


« J’aime que les gens s’amusent en découvrant mon capharnaüm 
» disait-il et un journaliste n’a-t-il pas écrit lors de l’exposition au Centre Culturel en 1991 : «Cette exposition, si elle était payante, devrait être remboursée par la Sécurité Sociale ou déductible des impôts». Joli compliment.

 

Oui, l’Art est long car il doit perdurer par delà la vie de l’artiste. J’ignore si l’on parlera encore de Chilot, de ses dessins, de ses sculptures dans quelques décennies, mais je souhaite quant à moi que son souvenir puisse rester longtemps dans les mémoires de tous ceux  et ils sont nombreux, qui ont rendu visite à Chilot ou qui ont vu ses expositions.

 

Pour terminer, comment ne pas évoquer ici quelques unes de ses réflexions et de ses pensées souvent drôles ou farfelues, jamais vulgaires et presque toujours authentiques.

 

« Dans ma famille, disait-il, on y a cultivé l’art de cueillir les petits bonheurs au jour le jour sans demander la lune ».

 

« Il n’y que le spectre de la guerre qui puisse réconcilier et unir les français » ;

 

« Je ne suis jamais seul lorsque je suis avec moi-même ».

 

« Question : Aurais-je pu dessiner toutes les nuits si j’avais été marié ? »

 

« Dans cette profession (de peintre), je ne suis qu’un piètre débutant ».

 

« Le cœur de la ménagère s’use plus vite que son torchon ».

 

« Quand il parle de son salaire, le français chuchote en nouveaux francs, mais pour ses impôts, il hurle en anciens francs ».

 

« Il vaut mieux vivre comme moi dans une vieille demeure remplie de souvenirs que dans un palais qui n’en a pas ».

 

En parlant des départs en vacances des français au mois d’Août, il disait : « Un pays qui doit mobiliser la moitié de sa police pour canaliser le flot des voitures, n’est pas un pays à plaindre ».

 

« Le régime : c’est le purgatoire sur terre ».

 

« La richesse du vocabulaire français et l’art de l’élocution de nos dirigeants de tous bords font que de leurs tribunes, aucun d’eux ne semble jamais avoir tort. Devant tant d’incertitude, je laisse la politique à ceux qu’elle fait vivre ».

 

Et enfin et surtout : « Je ne pense pas à ce que j’aurais pu être, je suis content d’être ce que je suis ».

 

Chilot avait fait sienne cette maxime pleine de sagesse et d’humilité et qui fût le reflet de toute sa vie.

 

Je vous remercie.

 

 

                                  Philippe GRIMONPONT

Partager cet article
Repost0

commentaires

Delafosse 06/09/2010 12:42



Après beaucoup de recherches et de travail, le DVD consacré au peintre "Chilot" (Achille Grimonpont) sera disponible très bientôt (pour quelques euros !). Plus
de 600 peintures et dessins.


Ce sera un grand moment de nostalgie pour ceux qui ont pu par le passé apprécier cet artiste hors du commun, et un grand moment de surprise et de découvertes pour ceux qui n'ont pas eu la
chance de connaître "Chilot"
Philippe Grimonpont (neveu du peintre) 



DUTHOY 12/06/2010 16:44



emmanuelle.duthoy@gmail.com


Quel joie!!Des photos !!!  J'ai souvenir des Delafosse rue de lille, amis de Marie Gérard ?? Grand merci.



DELAFOSSE 11/06/2010 08:51



Ayant pris contact avec M. Philippe Grimonpont, vous serait-il possible de m'envoyer votre e-mail, car ce dernier désire vous envoyer quelques photos de Chilot.



Emmanuelle 09/06/2010 16:35



Bonjour,


Nièce de Thérèse Cochez Delesalle, J'ai passée toutes mes vacances d'enfances, juste à coté de chez CHILOT, depuis 1967, je passais par le jardin taper à la porte après la sieste, et passez des
heures inoubliables à cotoyer Chilot. Et on parlait !!!! Grand souvenir de ma vie, je regrette qu'il n'y ai pas quelques tableaux représentés sur ce site. Pour ma part j'ai une petite caricature
de lui en noir et blanc, et dans le fond d'un grenier un tableau intitulé l'enfant tambourg qu'il ma dédicassé... Bien longtemps que n'ai pas revue ce tableau dans le sens où j'habite la
Martinique.


Merci d'avoir laissé une trace de son histoire.



Texte Libre

Depuis février 2007, ce site vous est offert gracieusement, il est le fruit d'un travail bénévole important de recherches, de rédaction et mise en page.

Alors n'hésitez-pas à laisser un message (cliquez sur ajouter un commentaire à la fin de chaque article), ou sur le Livre d'Or afin que je puisse connaître vos impressions sur les articles consultés et votre intérêt pour l'histoire locale ; ou si vous désirez apporter des rectifications, des précisions ou informations complémentaires.

Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une excellente plongée dans le passé halluinois.

Vous pouvez me contacter aussi à l'adresse suivante :
daniel.delafosse@wanadoo.fr

 

Depuis plus de 4 ans, 1000 articles (+ Compléments d'informations) ont été présentés sur ce blog...

 

A compter du 4 Juillet 2011, ce lien ne sera plus consacré à la parution d'écrits et aux mises à jour.

 

Désormais, vous trouverez uniquement la publication de photos (archives personnelles), anciennes ou récentes, relatives à Halluin (Vos commentaires sont toujours les bienvenus !).

 

Vous pouvez continuer à me lire sur le site :   http://alarecherchedupasse-halluin.net/  

 

Merci à vous.  

  

Texte Libre


Afin de faciliter votre quête et pour plus de rapidité, utilisez les mots essentiels de votre demande
 dans le module "Recherche" ci-dessus...

Réponse à certaines interrogations…

 

Permettez-moi de préciser que ce blog est la réalisation d’un travail d’archives personnelles ou provenant d’articles publiés dans la presse (La Voix du Nord, Nord Eclair, La Vie Chez Nous etc...), revues et livres divers.

 

Créé à mon initiative, il était normal que ce blog contienne principalement les archives familiales, mais de suite, ne voulant pas me cantonner à cela, j’ai décidé de l’ouvrir à tous les thèmes qui étaient rattachés au passé halluinois et à son histoire.

 

Au fur et à mesure de son installation, j’ai intégré également des informations présentes, liées à la vie halluinoise en priorité ou d'ordre général, susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs ; en essayant d’être au plus près des évènements et en effectuant, si nécessaire, des mises à jour sur des documents déjà publiés.

 

En ce qui concerne l’Histoire d’Halluin, chacun comprendra que la parution d'un article n'est faisable uniquement pour des documents en ma possession… Mon seul but est d’informer le mieux possible en abordant tous les sujets sans aucune restriction !

 

Ce blog n’ayant aucun caractère officiel, j’invite simplement les personnes qui possèdent des documents sur l’histoire locale, d’ouvrir leur propre blog ou site… Et je serais ravi bien entendu de le consulter.

 

 Aussi, le mien est rédigé dans la mesure de mes possibilités de temps mais aussi d’envie…, et l’espoir, pour ma part, que ce véritable travail reste uniquement le plaisir de faire partager une passion !

 

Merci à vous.  (2008)   

Liens Sites Halluinois
  :
 
  
   
                 

Site officiel de la Ville d'Halluin 59250 :  ville-halluin.fr

"A la recherche du Passé d'Halluin
" (Photos) :
alarecherchedupasse-halluin.net/

 

brandodean.over-blog.org/article-la-politique-halluinoise-et-les-sites-et-blogs-sur-internet-50337926.html

 

Paroisse Notre-Dame de la Lys Halluin : nordnet.fr/ndlys
Les Amis de l"Orgue Halluin : orgue-halluin.123.fr

Propriété "Le Manoir aux loups" Mont d'Halluin : parcmanoirauxloups.com
Le Syndicat d'Initiative d'Halluin : .tourisme-halluin.fr

Ecole de Musique Halluin : ville-halluin.fr/culture.
La Lyre Halluinoiselyre-halluinoise.com

 

M.J.C.  M.P.T. Halluin : mjchalluin.free.fr
Canalblog : villehalluin.canalblog.com/archives

Cercle Généalogique Halluin Lys
:
perso.wanadoo.fr/genealys.halluin
Cinélys Halluin : cinelyshalluin.asso-web.com

 

Tennis Club Halluin : tennisclub.halluin.free.fr
Volley Club Michelet Halluin : volleyclubmichelethalluin.com
Vélo Club Halluin : levcuh.canalblog.com
Club de Musculation Halluin : halluinmusculation.com
Athlétisme Halluin : ahvl.com.fr
Judo - Ju-Jitsu : judohalluin.keogratuit.com
Triathlon Halluin  halluintriathlon.over-blog.fr

Badminton - Halluin http://www.asb.asso.fr

Livre D'or

Texte Libre

Musiques de Films :

deezer.com/fr/music/ennio-morricone 

deezer.com/fr/music/john-williams

deezer.com/fr/music/john-barry

deezer.com/fr/music/maurice-jarre

deezer.com/fr/music/vangelis

deezer.com/fr/music/georges-delerue

deezer.com/fr/music/michel-legrand

deezer.com/fr/music/eric-serra

deezer.com/fr/music/gabriel-yared


Musiques Groupes et Interprètes Divers :

deezer.com/fr/music/los-calchakis

deezer.com/fr/music/harvest-neil-young

deezer.com/fr/music/pink-floyd

deezer.com/fr/music/simon-and-garfunkel

deezer.com/fr/music/the-animals

deezer.com/fr/music/supertramp

deezer.com/fr/music/talk-talk

deezer.com/fr/music/jean-michel-jarre

deezer.com/fr/music/cat-stevens

deezer.com/fr/music/alan-stivell

deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier

deezer.com/fr/music/graeme-allwright

deezer.com/fr/music/neil-diamond

deezer.com/fr/music/michel-jonasz

deezer.com/fr/music/léo-ferré

deezer.com/fr/music/james-blunt

deezer.com/fr/music/hugues-aufray

.deezer.com/fr/music/jean-ferrat

deezer.com/fr/music/dick-rivers

deezer.com/fr/music/marie-laforêt

deezer.com/fr/music/alain-chamfort

deezer.com/fr/music/the-cranberries

deezer.com/fr/music/richard-anthony

deezer.com/fr/music/david-bowie

deezer.com/fr/music/the-who

deezer.com/fr/music/queen

  

deezer.com/fr/music/david-guetta

 

deezer.com/fr/music/gipsy-kings

deezer.com/fr/music/les-négresses-vertes

deezer.com/fr/music/cali

deezer.com/fr/music/anaïs

deezer.com/fr/music/olivia-ruiz

deezer.com/fr/music/manu-chao

deezer.com/fr/music/bryan-adams

deezer.com/fr/music/chris-isaak

deezer.com/fr/music/bryan-ferry

 
Revues - Opérettes - Comédies Musicales :

deezer.com/fr/music/mistinguett

deezer.com/fr/music/marlene-dietrich

deezer.com/fr/music/josephine-baker

deezer.com/fr/music/line-renaud

deezer.com/fr/music/annie-cordy

deezer.com/fr/music/zizi-jeanmaire

deezer.com/fr/music/grace-jones

deezer.com/fr/music/amanda-lear

deezer.com/fr/music/maurice-chevalier

deezer.com/fr/music/jean-gabin

deezer.com/fr/music/fernandel

deezer.com/fr/music/bourvil

deezer.com/fr/music/yves-montand

deezer.com/fr/music/tino-rossi

deezer.com/fr/music/luis-mariano

deezer.com/fr/music/dario-moreno

deezer.com/fr/music/andré-dassary

deezer.com/fr/music/joselito

deezer.com/fr/music/comédies-musicales