Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Histoire de la ville d'Halluin (Nord). Regard sur le passé et le présent.
  • : Publication relative à l'histoire de la ville d'Halluin 59250. Regard sur le passé et le présent.
  • Contact

Texte Libre


Vous pouvez
retrouver sur ce blog,

90 volets concernant les évènements

de la Guerre 1914 - 1918

et Halluin.

38 volets concernant les évènements

 de la Guerre 1939 - 1945

et Halluin,


ainsi que 30 volets consacrés à

La Libération d'Halluin en Septembre 1944.

unc.halluin.free.fr

marins.halluin.neuf.fr

1 volet sur l'Afghanistan et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre du Vietnam

(1963 - 1975

 


4 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Algérie
(1954 - 1962)

et Halluin

3 volets concernant les évènements

de la Guerre d'Indochine
(1946 -1954)

et Halluin

1 volet sur Les Colonies et Halluin

2 volets concernant les évènements

de la Guerre 1870 - 1871

et Halluin


2 volets concernant les évènements

des Guerres de Crimée (1854 -1856)
 d'Italie (1859)

et Halluin

Trois Grognards Halluinois de l'Empire,
Historique Militaire.

 

 

11 volets concernant l'Histoire

d'HALLUIN de 1850 à 2000.

 

 

Les Maires d’Halluin… en chiffres depuis la Révolution.

 

brandodean.over-blog.org/article-les-maires-de-la-ville-d-halluin-en-chiffres-depuis-la-revolution-

 

Elections Municipales d’Halluin depuis 1789, et diverses depuis 2000.

 

(1789 à 1957) brandodean.over-blog.org/article-5718533.html

 

(1957 à 1992) brandodean.over-blog.org/article-5718593.html

 

(1992 à 2007) brandodean.over-blog.org/article-5718818.html 

 

(Mars 2008 à ce jour) brandodean.over-blog.org/article-18082602.html  


Recherche

Texte Libre


Musique Classique - Opéra :

 
musiclassics.fr

radioclassique.fr

evene.fr

deezer.com/fr/music/maria-callas

deezer.com/fr/music/montserrat-caballé

deezer.com/fr/music/régine-crespin

deezer.com/fr/music/jessye-norman

deezer.com/fr/music/barbara-hendricks

deezer.com/fr/music/julia-migenes

deezer.com/fr/music/cécilia-bartoli

deezer.com/fr/music/natalie-dessay

deezer.com/fr/music/enrico-caruso

deezer.com/fr/music/luciano-pavarotti

deezer.com/fr/music/placido-domingo

deezer.com/fr/music/josé-carreras

deezer.com/fr/music/ruggero-raimondi

deezer.com/fr/music/roberto-alagna

deezer.com/fr/music/andrea-bocelli


Chansons Françaises et Etrangères :

deezer.com/fr/music/jacques-brel

deezer.com/fr/music/johnny-hallyday

deezer.com/fr/music/florent-pagny

deezer.com/fr/music/michel-sardou

deezer.com/fr/music/alain-bashung

deezer.com/fr/music/alain-souchon

deezer.com/fr/music/francis-cabrel

deezer.com/fr/music/daniel-balavoine

deezer.com/fr/music/mylene-farmer

.deezer.com/fr/music/Jean-louis-murat

deezer.com/fr/music/serge-gainsbourg

deezer.com/fr/music/etienne-daho

deezer.com/fr/music/juliette-greco

deezer.com/fr/music/charles-aznavour

deezer.com/fr/music/elvis-presley

deezer.com/fr/music/michael-jackson

deezer.com/fr/music/seal

deezer.com/fr/music/phil-collins

deezer.com/fr/music/sting

deezer.com/fr/music/elton-john

deezer.com/fr/music/prince

deezer.com/fr/music/georges-brassens

deezer.com/fr/music/eddy-mitchell

deezer.com/fr/music/gilbert-becaud

deezer.com/fr/music/edith-piaf

deezer.com/fr/music/patrick-bruel

deezer.com/fr/music/charles-trenet

deezer.com/fr/music/serge-lama

deezer.com/fr/music/daniel-guichard

deezer.com/fr/music/yves-simon

deezer.com/fr/music/francis-lalanne

deezer.com/fr/music/bob-dylan

deezer.com/fr/music/leonard-cohen

deezer.com/fr/music/joan-baez

deezer.com/fr/music/madonna

deezer.com/fr/music/claude-francois

deizer.com/fr/music/dalida

deezer.com/fr/music/michel-polnareff

deezer.com/fr/music/julio-iglesias

deezer.com/fr/music/celine-dion

deezer.com/fr/music/pascal-obispo

deezer.com/fr/music/yannick-noah

deezer.com/fr/music/christophe-willem

.deezer.com/fr/music/christophe-maé

deezer.com/fr/music/abba

deezer.com/fr/music/boney-m

deezer.com/fr/music/the-doors

deezer.com/fr/music/U2

deezer.com/fr/music/indochine

deezer.com/fr/music/the-beatles

deezer.com/fr/music/the-rolling-stones


Clips :

muzika.fr/clip/47463 Frank Sinatra

muzika.fr/clip/20885 Jean Ferrat

 
muzika.fr/clip/41954 Joe Cocker

muzika.fr/clip/51584 The Platters

muzika.fr/clip/18463 Renaud

muzika.fr/clip/19431 Jacques Dutronc

muzika.fr/clip/28079 Lionel Richie
 
muzika.fr/clip/48464 Tina Turner

muzika.fr/clip/22835 Jeanne Mas

muzika.fr/clip/51596 Erros Ramazzotti 

muzika.fr/clip/23966 Desireless

muzika.fr/clip/48940 Barry White

muzika.fr/clip/49235 Renan Luce

muzika.fr/clip/58832 Julien Doré

muzika.fr/clip/44811 Bob Marley

muzika.fr/clip/14192 Guy Béart

muzika.fr/clip/13583 Sylvie Vartan

muzika.fr/clip/39275 Nolween Leroy

muzika.fr/clip/36603 Raphaël

muzika.fr/clip/25553 Carla Bruni

muzika.fr/clip/31477 Marianne Faithfull

muzika.fr/clip/13000 Julien Clerc

muzika.fr/clip/23466 Gérald De Palmas

muzika.fr/clip/21314 Laurent Voulzy
  
muzika.fr/clip/62205 La Grande Sophie

muzika.fr/clip/49894 Nana Mouskouri

muzika.fr/clip/55939 Benjamin Biolay

muzika.fr/clip/36342 Lynda Lemay

muzika.fr/clip/28148 Jimmy Somerville

muzika.fr/clip/10409 Barbara

muzika.fr/clip/17079 Vanessa Paradis

muzika.fr/clip/14795 Georges Moustaki

muzika.fr/clip/20983 Jane Birkin

.muzika.fr/clip/39741 Mike Brant

muzika.fr/clip/14004 Philippe Cataldo

muzika.fr/clip/38485 Diams

muzika.fr/clip/43495 Patrick Hernandez

.muzika.fr/clip/39790 Faudel

muzika.fr/clip/62183 Grégoire

muzika.fr/clip/10019 Mano Solo

muzika.fr/clip/61251 Abd Al Malik

muzika.fr/clip/51079 Barbra Streisand

muzika.fr/clip/17691 Serge Reggiani

muzika.fr/clip/18782 Christophe

muzika.fr/clip/20482 Claude-Michel Schönberg

muzika.fr/clip/28394 Cock Robin

muzika.fr/clip/59417 Bénabar

muzika.fr/clip/27718 Rose

muzika.fr/clip/15987 Gérard Manset

muzika.fr/clip/55433 Chris Rea

muzika.fr/clip/53098 Mika

muzika.fr/clip/29375 Corneille

muzika.fr/clip/39010 Clémence 

3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 16:41

  

Il y a 20 ans, Albert Desmedt, maire d’Halluin, conseiller général s’est éteint le samedi 25 juillet 1987 à 23 h 50, à son domicile rue Jean Jaurès.

 

« Une de mes vieilles blessures de guerre me donne du souci » C’est en ces termes, en janvier 1985, lors de la cérémonie des vœux, que le maire avait fait la première fois en public mention de ses problèmes de santé.

 

Des polypes avaient fait leur apparition sur une des cicatrices qui lui restaient après la part qu’il avait prise à la Libération de la Vallée de la Lys. Opéré une première fois en janvier 85, Albert Desmedt s’était rapidement remis sur pied. Et c’est en pleine forme qu’il avait abordé la campagne des élections cantonales. Pourtant la maladie n’avait pas été stoppée : il lui avait fallu subir une seconde intervention chirurgicale en septembre 1985.

 

De retour à Halluin quelques semaines plus tard, il avait alors repris ses activités. Mais depuis cette seconde opération, insensiblement, son état de santé n’avait cessé de se dégrader, et son organisme affaibli était exposé aux différentes épidémies de grippe ou de bronchite qui traversaient la ville. C’est une maladie de ce type qui le tenait alité ces derniers jours.

 

On le vit encore fin mai pour l’inauguration de la nouvelle bibliothèque. Il était heureux d’avoir contribué à cette métamorphose des anciens bains douches. On ne le revit plus guère sur le terrain. Et le dernier conseil municipal, celui du 30 juin, fut présidé par M. Patrick Tierrie, premier adjoint.


Hélas, la maladie fut la plus forte, Albert Desmedt s’est donc éteint chez lui, à Halluin, dans la nuit de samedi à dimanche.

 

La nouvelle de son décès a rapidement fait le tour de la ville et, dès dimanche matin, une grande partie des Halluinois savent déjà qu’ils n’ont plus de maire.

Pendant ce temps, autour de M. Patrick Tierrie, premier adjoint et de M. Patrick Vandeputte, secrétaire général de la mairie, tous les élus encore présents à Halluin arrivent tour à tour à l’hôtel de ville, visiblement très affectés par cette disparition, malheureusement prévisible.

 

Pour l’heure, il y a une foule de problèmes pratiques à régler. Des conseillers municipaux à prévenir sur leur lieu de vacances, des télégrammes à envoyer à Oer, et particulièrement à M. Netta, l’ancien maire de la ville jumelle, les obsèques à organiser en liaison avec la famille, l’hommage officiel de la ville : le corps de M. Desmedt va être exposé en mairie.

 

Désemparés par la disparition du maire, les élus ne le sont pas encore. Le vide, ils le ressentiront en septembre lorsque le conseil municipal aura à se réunir pour élire un nouveau maire.  En attendant c’est M. Patrick Tierrie qui assure l’intérim. Il est allé présenter les premières condoléances du conseil municipal à Mme Desmedt et à ses cinq enfants.

 

Les employés municipaux sont venus mettre le drapeau en berne. Le maire n’est plus.


 
                                                42 ans à l’écoute des Halluinois.

 

Né le 13 décembre 1916 à Bousbecque, Albert Desmedt n’a pas 13 ans lorsqu’il commence à travailler, d’abord chez J. Laurent et Fils, puis aux papeteries Dalle et Lecomte, comme manœuvre puis comme employé chimiste.

 

En 1940, il entre à la mairie de Bousbecque où il est chargé du ravitaillement. Un poste qui lui permettra d’aider les réfractaires au travail obligatoire et les résistants.

 

Engagé dans la lutte contre l’occupant, il supportera les conséquences physiques de son courage : en septembre 1944, il a alors 25 ans, il est arrêté au cours d’une action menée avec un petit groupe de résistants par une troupe de S.S. qui les prennent en otage pour passer la frontière.

 

Arrivés à Halluin, les Allemands font feu. Grièvement blessé au poumon et à l’estomac, Albert Desmedt est laissé pour mort ; Les médecins de l’hôpital de Tourcoing parviennent pourtant à le sauver.

 

Son action dans la Résistance lui vaudra la Croix de guerre et la Légion d’Honneur.

 

C’est à l’issue de la guerre, qu’apparaît le personnage qui marquera de sa présence la ville d’Halluin et, au-delà, la vallée de la Lys, pendant plus de 40 ans.

 

En 1945, Albert Desmedt découvre un métier pour lequel il nourrira une passion qui ne l’aura pas quitté. Cette année là, il entre comme journaliste à « Nord Eclair ». Il y restera quinze ans puis entrera à « La Voix du Nord » le 1er janvier 1959 et ne quittera son bureau de la rue de Lille qu’à l’âge de la retraite, en décembre 1981.

 

Albert Desmedt était devenu dans la commune une personnalité « incontournable ». Au centre d’un réseau d’amitiés et de relations qui touchait tous les milieux, il était à l’écoute, et se faisait l’écho, des préoccupations les plus diverses de ses concitoyens.

  

Observateur puis acteur

 

Homme politique, au étymologique du terme, rien de ce qui concernait la vie de la cité ne le laissait indifférent. Albert Desmedt, après deux ans de retraite, décidait de reprendre du service. Non plus comme observateur, mais cette fois comme acteur.

 

En 1983, il annonçait sa candidature à la mairie d’Halluin. Autour de lui, rassemblée sous la bannière « Union pour la gestion et la sécurité d’Halluin » une équipe constituée essentiellement d’amis et de relations représentant un large éventail socio-professionnel… ainsi que quelques rares militants des partis d’opposition d’alors. Des partis (RPR et UDF en tête) qui donneront leur investiture à la liste d’Albert Desmedt, sans que l’intéressé n’ait sollicité un tel soutien.

 

Baisse des impôts locaux, lutte contre la délinquance : les thèmes de la campagne électorale, à une période où le sentiment d’insécurité était très répandu dans les rues d’Halluin suscitaient un large écho dans la population.

 

Mais c’est sans doute en premier lieu la personnalité même d’Albert Desmedt, archiconnu, omniprésent dans la commune qui lui valurent de créer la surprise au soir du 6 mars 1983.

 

La liste « Sécurité et Gestion » arrivait en tête dans six bureaux sur huit, totalisant quelque 600 voix d’avance sur la liste menée par Henri Leveugle, le maire sortant. Une avance qui allait se confirmer au second tour, Albert Desmedt améliorant encore son score en étant élu par 50,96 % des votants avec 700 voix de plus que le maire sortant.

 

Le samedi 19 mars 1983 au soir, Albert Desmedt portait pour la première fois l’écharpe de maire.

 

Dans son discours, alors qu’il venait d’être élu maire, Albert Desmedt proclamait : « c’est maintenant l’heure des retrouvailles entre tous. Les différents sensibilités sont représentées au sein du conseil municipal et c’est tant mieux ! »

 

  Un style…

 

Abandon de certains projets de la précédente municipalité jugés trop ambitieux, et donc trop coûteux, et aboutissement des démarches pour obtenir un commissaire de police à part entière à Halluin auront marqué le passage d’Albert Desmedt à la tête de la municipalité

 

Mais plus que ses réalisations, notamment les courts de Tennis couverts, la nouvelle salle de Judo, la Bibliothèque municipale, les travaux de rénovation de la Salle du Manège et du Foyer des Anciens… , ce qui restera sans doute en mémoire, c’est l’affirmation d’un style.

 

Homme de plume, le maire d’Halluin a d’abord montré qu’il avait la langue au moins aussi acérée que le stylo. En public comme dans le privé, il laissait parler sa sensibilité. Inaugurations, cérémonies, fêtes… Ce n’est qu’à de très rares exceptions près qu’il ressentait le besoin de préparer un discours. Il préférait plutôt laisser libre cours à son sens inné du contact. Un bon mot, une anecdote, un souvenir, un aparté (tutoiement de rigueur) avec telle ou telle personne de l’assistance : c’était Albert Desmedt, ne laissant à personne le soin de mener les débats au sein du conseil municipal, marquant de sa personnalité toute son équipe.

 

Le 17 mars 1985, le maire d’Halluin était élu conseiller général du canton de Tourcoing Nord.

 

Sa candidature aux élections cantonales, Albert Desmedt l’avait présentée un peu dans le même esprit que lorsqu’il s’était présenté aux municipales deux ans plus tôt : sans étiquette (et opposé au premier tour au candidat du RPR)  il avait obtenu, sans le solliciter, le soutien de l’UDF et du RPR dans le duel qui l’opposait au second tour au candidat du P.S.

 

Un soutien qui lui avait permis de recueillir les voix des Tourquennois du canton (atteignant 53 % au second tour).

 

Mais ce qui fit ici encore son succès électoral, c’est son implantation profonde à Halluin, Bousbecque, Linselles ou Roncq, où les électeurs firent confiance à un homme très connu, déclarant ne nourrir aucune autre ambition que de sortir ce secteur de son isolement : « Si nos communes ont la réputation d’être les premières en France quand on vient de Belgique, elles sont hélas, trop souvent les dernières quand on vient de Paris ou de Lille ».

 

Elu au second tour avec un peu plus de 60 % des voix, Albert Desmedt qui ne voulait pas aller au-delà dans son activité publique restait cependant avant tout le maire d’Halluin : « mon élection à la mairie, c’est ce qui m’a fait le plus plaisir de tout mon existence. Et rien ne me fera jamais autant plaisir. Je réalisais une espèce de rêve personnel en trouvant un moyen d’accomplir ma retraite de façon plus valable, plus généreuse aussi : en tant que maire, je pouvais faire quelque chose de concret pour ma ville, pour mes concitoyens… »

 

Cette déclaration recueillie au soir de son élection au conseil général résume bien, ce que fut jusqu’au bout, l’ambition d’Albert Desmedt.

 

Atteint par la maladie, on ne le voyait sans doute plus guère les dernières semaines à la mairie. Mais jusqu’au dernier moment, il était resté à l’écoute des dossiers de la ville. Ses adjoints venaient lui rendre visite régulièrement. Et jeudi, à l’avant-veille de sa mort, M. Vandeputte, secrétaire général de la mairie, était encore, comme d’habitude, à son chevet pour solliciter son avis sur quelques décisions mnicipales. Et l’entendre encore se laisser aller à son irréductible goût pour la plaisanterie…

   

Recueillement de la population

 

Au rez-de-chaussée de la mairie, dans le salon transformé en chambre mortuaire, les Halluinois sont venus ce mercredi 29 juillet 1987, pendant toute l’après-midi, se recueillir devant la dépouille de M. Albert Desmedt.

 

Pas de cohue, pas d’attroupement, mais un défilé continu d’anonymes, de responsables d’associations locales ou de personnalités, venus très dignement rendre un dernier hommage au maire d’Halluin.

 

Entouré des membres du conseil municipal, le cercueil de bois faiblement éclairé sur lequel a été posé le drapeau tricolore rappelant son apparten ance à l’ordre de la Légion d’Honneur. Un drapeau qui, avec l’écharpe tricolore du premier magistrat et les palmes, insignes de la Croix de Guerre qui lui fut décernée pour son action dans la résistance, donne un caractère très solennel à cette veillée funèbre.

 

Mais pour la plupart des personnes qui ont tenu à s’incliner un instant devant le corps d’Albert Desmedt, cette démarche n’avait visiblement rien de protocolaire. C’est à l’Halluinois, tellement en osmose avec sa ville, qu’il semblait en connaître personnellement chacun de ses habitants, que ses concitoyens sont venus dire un dernier au-revoir.

 

M ; Arthur Notebart, président de la Communauté urbaine de Lille est venu se recueillir devant le corps du maire d’Halluin. Il était accompagné de MM Dassonville et Pacaux, vice-présidents, de Mlle Paulus, conseiller communautaire, représentant la ville de Roubaix et de M. Perrin secrétaire général de la CUDL et ses collaborateurs.

 

A la sortie de la chambre mortuaire, de nombreux Halluinois ont signé le registre des condoléances.

   

Albert Desmedt a rejoint sa dernière demeure.

 

Albert Desmedt quitte pour la dernière fois sa mairie d’Halluin, il est 9 h 15. Le cortège funéraire gagne l’église Saint-Hilaire ce jeudi 30 juillet 1987.

 

La garde d’honneur des sapeurs-pompiers accompagnait le corbillard derrière lequel se trouvait la famille, une famille très digne, ravagée par la peine, et le conseil municipal pratiquement au complet.

 

 A 10 h. les rues d’Halluin étaient vides, et de nombreux commerces avaient fermé leurs portes. Comme si toute la ville avait tenu à porter le deuil de son maire tandis qu’étaient célébrées ses obsèques en l’église Saint-Hilaire.

 

Une église archi-comble pour accueillir ceux qui voulaient s’associer à l’ultime hommage. Avec aux premiers rangs, la famille de M. Desmedt et les membres du conseil municipal d’Halluin, et une foule de personnalités parmi lesquelles M. Bouillon, sous-préfet, M. Maurice Schumann, vice-président du Sénat, M. Dermaux, député-maire de Tourcoing, MM Houssin et Delnatte, conseillers généraux, M. Netta, ancien maire de la ville d’Oer, une délégation de la ville de Menin, ainsi que de très nombreux maires et élus des communes voisines.

 

Derrière, tous les Halluinois venus assister à une cérémonie où solennité et simplicité s’allièrent aisément. A l’image de celui que l’on honorait. Solennelle la messe célébrée par le doyen d’Halluin entouré de tous les prêtres des paroisses de la ville, et de Bousbecque réunis autour de l’autel, derrière lequel avaient pris place l’Harmonie Municipale et la chorale de la « Lyre Halluinoise ». Solennel l’hommage rendu à l’un des leurs par ses amis de la Légion d’Honneur, ainsi qu’une quinzaine de porte-drapeaux de toutes les associations patriotiques rassemblés autour du cercueil, la haie de policiers en grand uniforme et la garde d’honneur constituée de sapeurs-pompiers.

 

L’introduction à l’Evangile ne nous donna-t-elle pas l’occasion d’entendre « qu’être le premier, c’est surtout se destiner à servir ? »  Une phrase bien choisie pour l’enterrement du premier magistrat halluinois.

 

Au service des autres

 

De l’émotion, la foule qui défila longuement pour bénir le corps, en ressentit aussi. Et particulièrement lors de l’homélie du doyen Héquette qui, au-delà du personnage officiel s’attacha à décrire l’homme que chacun a connu :

 

« La mort l’avait manqué de peu à la Libération, mais son tempérament vigoureux lui avait permis de reprendre le dessus. Il avait ensuite mené à Nord Eclair puis à La Voix du Nord une carrière de journaliste à l’affût de toutes les informations.

Avec ce métier, mais aussi en raison de sa cordialité et de tous les services qu’il pouvait rendre, il s’était fait beaucoup d’amis. C’est l’explication de son succès aux élections municipales de 1983.

 

Ce goût du politique, dans le sens de la gestion des affaires, il l’avait montré au lendemain de la guerre lorsque, seul élu de sa liste, il avait siégé à la mairie de Bousbecque au sein du conseil municipal qui ne lui était pas favorable. Là non plus, il ne fut jamais un observateur muet.

 

A l’issue de sa carrière professionnelle, il aurait pu jouir d’une heureuse retraite auprès des siens. Mais il avait aussi hérité de sa jeunesse au sein d’une famille nombreuse et chrétienne, et de son passage au sein de la J.O.C. du sens de la générosité, du travail pour le bien des autres.

 

Dans son mandat de maire, il a voulu servir, au sens chrétien du terme. Il a bien sûr privilégié certains aspects, mais nous n’avons pas ici à juger les choses. C’était un passionné qui, face à ses adversaires, ripostait parfois avec des mots percutants. Mais malgré sa fougue verbale, il avait aussi conscience de s’être parfois trompé.

 

Il y a des jours où il s’en voulait de s’être parfois trompé. Il y a des jours où il s’en voulait de s’être laissé empoter, et finalement, il était sans doute moins sûr de lui qu’il ne voulait le laisser voir.

 

Il prenait des décisions, au risque de mécontenter certains, mais c’était aussi un homme qui était bouleversé en découvrant certains situations de détresse qu’on venait lui exposer dans son bureau ».

 

« Il vient de tourner la page, a conclu le doyen, et j’ai admiré le courage de cet homme qui, se sachant touché par la maladie, a continué à assurer la charge des affaires de la commune. Pour ne pas inquiéter ses proches, mais aussi pour assumer sa tâche jusqu’au bout. Ses derniers jours furent ceux de quelqu’un se préparant au départ, rédigeant son testament politique, s’apprêtant à rencontrer Dieu ».

 

Jusqu’au bout le bien-être d’Halluin

 

Au terme de la cérémonie religieuse et d’une très longue offrande, lors de laquelle beaucoup tinrent à exprimer leur sympathie à la famille d’Albert Desmedt, c’est M. Patrick Tierrie, premier adjoint, qui rendit l’hommage de la municipalité :

 

« Albert, la ville d’Halluin est aujourd’hui autour de toi. Pour une dernière fois, elle tient à t’exprimer ses remerciements pour le temps, sans compter que tu lui as donné. Tout d’abord en tant que journaliste, fidèle au poste pendant de nombreuses années, à l’écoute des Halluinois et surtout des associations à qui, toujours, avec le sourire, tu tenais ta porte ouverte.

 

La retraite ayant sonné, plutôt que de profiter d’un repos bien mérité, tu as voulu continuer à servir tes chers Halluinois, tu les as servis courageusement depuis quatre ans.

 

Ces derniers temps, chaque fois que nous nous voyons, c’est toujours du sort d’Halluin et des Halluinois que tu te souciais. Juesqu’à ton dernier souffle, tu as œuvré pour le bien-être d’Halluin et du canton.

 

Je terminerai ce mot par la fin du message que tu nous adressais le 14 juillet : A bientôt ! ».

 

Homme de cœur

 

C’est ensuite « son confrère, son ami, son frère », M. Maurice Schumann, ancien ministre,  Sénateur du Nord, membre de l’Académie Française, qui lui rendit le dernier hommage :

 

« J’ai retrouvé sur ce cercueil ma croix de la Légion d’honneur, celle qui m’a été remise par le général Leclerc. Je ne pouvais la confier qu’à un frère. Je me souviens de te l’avoir épinglée, si près du cœur. De ce cœur qui a tant battu pour Geneviève, ton épouse, ta famille, pour Halluin, pour Bousbecque, ta ville natale, pour la Vallée de la Lys.

 

Près de ce cœur qui battit aussi et surtout pour la France. De ce cœur qui fut offert à la France. De ce cœur d’un ami fidèle entre tous… jusqu’au devant du peloton d’exécution ».

 

Et Maurice Schumann d’évoquer la « Symphonie Inachevée » qui venait d’être jouée :

 

« Quel superbe symbole !  La joie, la bonne humeur ne s’arrêtent pas avec la vie. Goûtez-là désormais dans le rafraîchissement de la Lumière et de la Paix ! ».

 

Après ces paroles fraternelles de l’ancien ministre, retenti l’Hymne national… comme pour chaque ancien combattant au terme de la messe des funérailles. Mais cette « Marseillaise » là, prit une autre ampleur ; Elle célébrait l’ancien combattant certes, mais surtout l’ancien Résistant qui aurait sacrifié sa vie pour la Patrie, et le premier magistrat de la cité.

 

Accompagné d’une quinzaine de drapeaux, du conseil municipal et de sa famille, Albert Desmedt fut alors conduit au cimetière.

 

Une dernière fois, il parcourut les rues de la cité qu’il aimait, entouré de ceux qu’il aimait. Il était temps de dire adieu à ADES et d’exprimer une nouvelle fois toute notre sympathie à son épouse, à ses enfants, à ses frères et sœurs, et à toute la famille qui puisera dans l’exemple, d’un mari, d’un père ou d’un frère le courage de surmonter la cruelle épreuve.

 

 (Archives et synthèse D.D., Presse).

 
LIENSLa Légion d'Honneur de Maurice Schumann, remise au résistant halluinois Albert Desmedt. 
  
La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (10) Albert Desmedt, le F.F.I. ressuscité ! 

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (11) De Bousbecque à Halluin, la libération sanglante... 

La Libération d'Halluin - Septembre 1944 (12) Du côté de la rue de la Lys. 

La Lys libérée en septembre 1944 - Des F.F.I. au Hameau des Bois, ou la Résistance Bousbecquoise. 

 

 

Mme Albert Desmedt, née Geneviève Bello le 25 janvier 1921 à Manheulles (Meuse), est décédée le 11 décembre 2010 à Bondues (Nord).

 

Ses Funérailles se dérouleront en l'église de Saint-Hilaire à Halluin, le jeudi 16 décembre 2010 à 10H 45.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> <br /> Décès de Mme Albert Desmedt née Geneviève Bello.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Texte Libre

Depuis février 2007, ce site vous est offert gracieusement, il est le fruit d'un travail bénévole important de recherches, de rédaction et mise en page.

Alors n'hésitez-pas à laisser un message (cliquez sur ajouter un commentaire à la fin de chaque article), ou sur le Livre d'Or afin que je puisse connaître vos impressions sur les articles consultés et votre intérêt pour l'histoire locale ; ou si vous désirez apporter des rectifications, des précisions ou informations complémentaires.

Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une excellente plongée dans le passé halluinois.

Vous pouvez me contacter aussi à l'adresse suivante :
daniel.delafosse@wanadoo.fr

 

Depuis plus de 4 ans, 1000 articles (+ Compléments d'informations) ont été présentés sur ce blog...

 

A compter du 4 Juillet 2011, ce lien ne sera plus consacré à la parution d'écrits et aux mises à jour.

 

Désormais, vous trouverez uniquement la publication de photos (archives personnelles), anciennes ou récentes, relatives à Halluin (Vos commentaires sont toujours les bienvenus !).

 

Vous pouvez continuer à me lire sur le site :   http://alarecherchedupasse-halluin.net/  

 

Merci à vous.  

  

Texte Libre


Afin de faciliter votre quête et pour plus de rapidité, utilisez les mots essentiels de votre demande
 dans le module "Recherche" ci-dessus...

Réponse à certaines interrogations…

 

Permettez-moi de préciser que ce blog est la réalisation d’un travail d’archives personnelles ou provenant d’articles publiés dans la presse (La Voix du Nord, Nord Eclair, La Vie Chez Nous etc...), revues et livres divers.

 

Créé à mon initiative, il était normal que ce blog contienne principalement les archives familiales, mais de suite, ne voulant pas me cantonner à cela, j’ai décidé de l’ouvrir à tous les thèmes qui étaient rattachés au passé halluinois et à son histoire.

 

Au fur et à mesure de son installation, j’ai intégré également des informations présentes, liées à la vie halluinoise en priorité ou d'ordre général, susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs ; en essayant d’être au plus près des évènements et en effectuant, si nécessaire, des mises à jour sur des documents déjà publiés.

 

En ce qui concerne l’Histoire d’Halluin, chacun comprendra que la parution d'un article n'est faisable uniquement pour des documents en ma possession… Mon seul but est d’informer le mieux possible en abordant tous les sujets sans aucune restriction !

 

Ce blog n’ayant aucun caractère officiel, j’invite simplement les personnes qui possèdent des documents sur l’histoire locale, d’ouvrir leur propre blog ou site… Et je serais ravi bien entendu de le consulter.

 

 Aussi, le mien est rédigé dans la mesure de mes possibilités de temps mais aussi d’envie…, et l’espoir, pour ma part, que ce véritable travail reste uniquement le plaisir de faire partager une passion !

 

Merci à vous.  (2008)   

Liens Sites Halluinois
  :
 
  
   
                 

Site officiel de la Ville d'Halluin 59250 :  ville-halluin.fr

"A la recherche du Passé d'Halluin
" (Photos) :
alarecherchedupasse-halluin.net/

 

brandodean.over-blog.org/article-la-politique-halluinoise-et-les-sites-et-blogs-sur-internet-50337926.html

 

Paroisse Notre-Dame de la Lys Halluin : nordnet.fr/ndlys
Les Amis de l"Orgue Halluin : orgue-halluin.123.fr

Propriété "Le Manoir aux loups" Mont d'Halluin : parcmanoirauxloups.com
Le Syndicat d'Initiative d'Halluin : .tourisme-halluin.fr

Ecole de Musique Halluin : ville-halluin.fr/culture.
La Lyre Halluinoiselyre-halluinoise.com

 

M.J.C.  M.P.T. Halluin : mjchalluin.free.fr
Canalblog : villehalluin.canalblog.com/archives

Cercle Généalogique Halluin Lys
:
perso.wanadoo.fr/genealys.halluin
Cinélys Halluin : cinelyshalluin.asso-web.com

 

Tennis Club Halluin : tennisclub.halluin.free.fr
Volley Club Michelet Halluin : volleyclubmichelethalluin.com
Vélo Club Halluin : levcuh.canalblog.com
Club de Musculation Halluin : halluinmusculation.com
Athlétisme Halluin : ahvl.com.fr
Judo - Ju-Jitsu : judohalluin.keogratuit.com
Triathlon Halluin  halluintriathlon.over-blog.fr

Badminton - Halluin http://www.asb.asso.fr

Livre D'or

Texte Libre

Musiques de Films :

deezer.com/fr/music/ennio-morricone 

deezer.com/fr/music/john-williams

deezer.com/fr/music/john-barry

deezer.com/fr/music/maurice-jarre

deezer.com/fr/music/vangelis

deezer.com/fr/music/georges-delerue

deezer.com/fr/music/michel-legrand

deezer.com/fr/music/eric-serra

deezer.com/fr/music/gabriel-yared


Musiques Groupes et Interprètes Divers :

deezer.com/fr/music/los-calchakis

deezer.com/fr/music/harvest-neil-young

deezer.com/fr/music/pink-floyd

deezer.com/fr/music/simon-and-garfunkel

deezer.com/fr/music/the-animals

deezer.com/fr/music/supertramp

deezer.com/fr/music/talk-talk

deezer.com/fr/music/jean-michel-jarre

deezer.com/fr/music/cat-stevens

deezer.com/fr/music/alan-stivell

deezer.com/fr/music/maxime-le-forestier

deezer.com/fr/music/graeme-allwright

deezer.com/fr/music/neil-diamond

deezer.com/fr/music/michel-jonasz

deezer.com/fr/music/léo-ferré

deezer.com/fr/music/james-blunt

deezer.com/fr/music/hugues-aufray

.deezer.com/fr/music/jean-ferrat

deezer.com/fr/music/dick-rivers

deezer.com/fr/music/marie-laforêt

deezer.com/fr/music/alain-chamfort

deezer.com/fr/music/the-cranberries

deezer.com/fr/music/richard-anthony

deezer.com/fr/music/david-bowie

deezer.com/fr/music/the-who

deezer.com/fr/music/queen

  

deezer.com/fr/music/david-guetta

 

deezer.com/fr/music/gipsy-kings

deezer.com/fr/music/les-négresses-vertes

deezer.com/fr/music/cali

deezer.com/fr/music/anaïs

deezer.com/fr/music/olivia-ruiz

deezer.com/fr/music/manu-chao

deezer.com/fr/music/bryan-adams

deezer.com/fr/music/chris-isaak

deezer.com/fr/music/bryan-ferry

 
Revues - Opérettes - Comédies Musicales :

deezer.com/fr/music/mistinguett

deezer.com/fr/music/marlene-dietrich

deezer.com/fr/music/josephine-baker

deezer.com/fr/music/line-renaud

deezer.com/fr/music/annie-cordy

deezer.com/fr/music/zizi-jeanmaire

deezer.com/fr/music/grace-jones

deezer.com/fr/music/amanda-lear

deezer.com/fr/music/maurice-chevalier

deezer.com/fr/music/jean-gabin

deezer.com/fr/music/fernandel

deezer.com/fr/music/bourvil

deezer.com/fr/music/yves-montand

deezer.com/fr/music/tino-rossi

deezer.com/fr/music/luis-mariano

deezer.com/fr/music/dario-moreno

deezer.com/fr/music/andré-dassary

deezer.com/fr/music/joselito

deezer.com/fr/music/comédies-musicales